La FIFA poursuit ses efforts pour faciliter le dialogue sur les sujets touchant à la question du droit du travail au Qatar. Dans ce contexte, le Président de la FIFA Joseph S. Blatter et Theo Zwanziger, membre du Comité Exécutif de la FIFA, ont reçu ce 5 mars 2014 des représentants de la FIFPro ainsi que le footballeur Zahir Belounis au Siège de la FIFA à Zurich.

Ces échanges s'inscrivent dans une série de réunions organisées par la FIFA avec l'ensemble des acteurs du football et d'autres organisations, notamment des associations luttant pour les droits de l'homme, le droit du travail et des syndicats. Les débats sont menés par Theo Zwanziger, membre du Comité Exécutif de la FIFA, mandaté par le Président de la FIFA pour superviser ce dossier.

Joseph S. Blatter a réservé un accueil chaleureux aux participants. Il a souligné la nécessité de consulter toutes les parties concernées dans cette affaire et de tirer les leçons de l'expérience de Zahir Belounis pour mieux cerner ces sujets. L'objectif est ici d'avancer dans la recherche de solutions concrètes, dans un esprit de coopération.  

La capacité d'intervention de la FIFA reste limitée dans le cas de Belounis. Theo Zwanziger a cependant rappelé que l'instance dirigeante du football mondial entendait travailler avec ses associations membres et les parties concernées sur toutes les questions similaires ayant trait aux droits des joueurs, dans la mesure du possible.   

Theo Zwanziger a affirmé que le résultat de ses réunions ferait l'objet d'un rapport, qui sera présenté lors du prochain Comité Exécutif les 20 et 21 mars prochains. Ce document devrait tracer les grandes lignes des initiatives que la FIFA pourrait prendre sur ces dossiers.

"En tant qu'organisateur de la Coupe du Monde, la FIFA se sent concernée par la question des droits de l'homme dans les pays qui accueillent son tournoi le plus prestigieux", a déclaré Zwanziger. "Nous allons poursuivre nos travaux et le dialogue entamé avec les acteurs, afin d'aboutir à des solutions concrètes et viables. À l'issue de cette série de réunions importantes, la prochaine étape consistera à soumettre un rapport au Comité Exécutif de la FIFA."

"La FIFPro est ouverte à la poursuite du dialogue", a ajouté Theo van Seggelen, secrétaire général de la FIFPro. "Nous espérons que la coopération que nous menons avec la FIFA nous permettra d'empêcher que de telles situations se reproduisent à l'avenir."