Le programme - Après le double échec de l'Espagne, ce sont les deux principaux concurrents du Brésil qui sont à l'affiche. L'Allemagne, impressionnante contre le Portugal (4:0), a remporté sa septième victoire consécutive en match de compétition officiel alors que l'Argentine est venue à bout d'une solide Bosnie-et-Herzégovine (2 :1) grâce à un coup de patte de Lionel Messi.

Les Allemands partiront favoris contre le Ghana, battu au premier tour par les Etats-Unis (1:2), et qu'ils ont dominé à deux reprises dans leur histoire(1:0, 6:1). Il en sera de même pour l'Argentine contre l'Iran, qui reste sur une série de cinq matches sans victoire en Coupe du Monde (3 défaites et 2 nuls) depuis son exploit contre les Etats-Unis (2:1), le 21 juin 1998 à Lyon.

Pour sa première sortie, l'attaque mitraillette des Bosniens en qualification n'a pas été à la hauteur de ses performances en Europe. Le Nigeria, qui court après un succès depuis neuf rencontres (3 nuls et 6 défaites), soit la plus longue série pour une équipe africaine juste derrière la Tunisie (11), pourrait faire les frais de son réveil.

Les matches du samedi 21 juin
. Argentine - Iran (Groupe F), Estadio Mineirao, Belo Horizonte, 13h00 (heure locale)
. Allemagne - Ghana (Groupe G), Estadio Castelao, Fortaleza, 16h00, (heure locale)
. Nigeria - Bosnie-et-Herzégovine (Groupe F), Arena Pantanal, Cuiaba, 18h00 (heure locale)

Le saviez-vous ?
Triste record : Le Bosnien Sead Kolasinac a été l'auteur en 2 minutes et 9 secondes, lors du premier match de la Bosnie-Herzégovine contre l'Argentine, du but contre son camp  le plus rapide de l'histoire de la Coupe du Monde. L'ancien triste record était la propriété du Paraguayen Carlos Gamarra en faveur de l'Angleterre en 2006 après deux minutes et 46 secondes.

La passe de quatre : Thomas Müller, auteur d'un triplé contre le Portugal, a trouvé le chemin du but pour la quatrième fois consécutive dans un match de Coupe du Monde. Il rejoint ainsi Rüdi Völler et Jürgen Klinsmann, mais Helmut Rahn et Gerd Müller l'ont fait cinq fois consécutivement. Le record est toujours détenu par le Français Just Fontaine en 1958 et le Brésilien Jairzinho en 1970 (6 fois).

Centenaires : L'Argentin Javier Mascherano et l'Allemand Per Mertesacker fêteront leur centième sélection, mais resteront loin de la performance de l'Iranien Javad Nekounam, qui en est lui à 139 capes.

Histoire de famille : Même dans le football, l'histoire fait parfois de singulier clin d'oeil. Les frères Boateng, Kevin Prince l'ainé, 27 ans, et Jérôme, 25 ans, ont l'habitude de jouer l'un contre l'autre en Bundesliga, à Schalke 04 et au Bayern Munich, respectivement. Mais, pour la deuxième fois consécutive en Coupe du Monde ils vont se retrouver face à face. Kevin-Prince a choisi le Ghana, et Jérôme a opté pour la nationalité allemande. En Afrique du sud, le plus jeune est sorti vainqueur de justesse (1:0) mais Kevin-Prince a promis de prendre sa revanche.

Les suspendus
Aucun

Sous la menace d'un deuxième carton jaune
Emir Spahic (BIH)
Mohammed Rabiu, Sulley Muntari (GHA)
Marcos Rojo (ARG)
Andranik Timotian (IRN)

À voir ou à revoir
Nous évoquions plus haut l'histoire de famille entre les frères Boateng. Pour en savoir plus sur leur cheminement, retrouvez-les au micro de FIFA.com où Kevin Prince promet : "Quand je joue, c'est pour gagner, peu importe que l'adversaire soit mon frère, mon père ou ma mère."

Malgré le but de Lionel Messi , les commentateurs argentins ont fait la fine bouche devant "la petite victoire" sur la Bosnie-et-Herzégovine. Pour vous faire une opinion sur l'influence de Messi sur son équipe, visionnez le résumé vidéo de la rencontre. et une interview exclusive avec le prodige et capitaine albiceleste.

Ce jour-là
Le 21 juin 1986, le stade Jalisco de Guadalajara au Mexique a été le théâtre d'un quart de finale légendaire dans l'histoire de la Coupe du Monde de la FIFA™. Dans une arène chauffée à blanc par le soleil et 65 000 spectateurs, le Brésil et la France, qui venait de sortir l'Italie (2:0), championne du monde en titre, donnaient un récital offensif même si leurs deux artistes, Zico et Michel Platini, qui fêtait son anniversaire, étaient handicapés par des blessures. Grâce à un Joël Bats en état de grâce et un but malin de Platini oublié au deuxième poteau, qui répondait à Careca, et malgré une multitude d'occasions, les deux équipes étaient contraintes de se départager aux tirs au but. Zico, qui en avait loupé un en deuxième mi-temps, se rachetait mais Platini envoyait le sien dans les tribunes. Finalement c'est le quatrième mousquetaire du carré magique de la France - Platini-Giresse-Tigana-Fernandez - qui offrait la victoire aux Bleus.

Jouez et gagnez
Inconditionnel ou néophyte, vous ne pouvez pas passer à côté de l'Album de Vignettes En Ligne Panini de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ ! Il y a 424 figurines, que vous devrez récupérer ou échanger en ligne afin de compléter intégralement votre album. Vous avez déjà commencé le vôtre ? Essayez-vite de le terminer en recevant ou en échangeant chaque jour de nouvelles vignettes. Vous n’êtes pas encore inscrit ? Il n’est pas trop tard ! Inaugurez votre album et tentez de le compléter avant le 31 août 2014. Et comme pour tous les jeux et concours de la Coupe du Monde de la FIFA 2014™, il y a des prix fabuleux à gagner !

Le hit des Tweets