Le programme - Deux places et demie pour les huitièmes de finale seront attribuées ce 25 juin à l'occasion des derniers matches des Groupes E et F. Il faudrait en effet un étonnant retournement de situation pour que la France, qui a confortablement remporté ses deux premiers matches, ne se qualifie pas. Les Bleus peuvent se contenter d'un nul et même, dans le pire des cas, d'une courte défaite. Mais, en cas de victoire de l'Equateur et de la Suisse les trois équipes se retrouveraient à égalité de points. La France possède la meilleure différence de buts avant ce troisième tour (+6), alors que l'Equateur est à 0 et la Suisse à -2.

Le vainqueur de ce groupe devrait éviter l'Argentine, déjà qualifiée dans le Groupe F grâce aux deux coups de patte de Lionel Messi, si l’Albiceleste ne perd pas face au Nigeria. Car une victoire des Africains les propulserait en tête. Une victoire de l'Iran sur la Bosnie-et-Herzégovine, déjà éliminée, pourrait être suffisante… si le Nigeria ne prend pas de point contre l'Argentine.

Les matches du 25 juin
. Nigeria - Argentine (Groupe F), Estadio Beira-Rio, Porto Alegre, 13h00, heure locale
. Bosnie-et-Herzégovine - Iran, Groupe F), Arena Fonte Nova, Salvador, 13h00, heure locale
. Honduras - Suisse (Groupe E), Arena Amazonia, Manaus, 16h00, heure Locale
. Equateur - France (Groupe E), Estadio do Maracanã, Rio de Janeiro, 17h00, heure locale

Le saviez-vous ?
Fin de jeûne.
Le but de Carlo Costly contre l'Equateur (1:2) mettait fin à 511 minutes de stérilité du Honduras, dont le dernier but en Coupe du Monde, inscrit par Eduardo Laing,  remontait au 20 juin 1982 contre l'Irlande du Nord. Le Honduras a ainsi "échoué" de sept minutes pour battre le triste record en la matière en Coupe du Monde détenu par la Bolivie...

La renaissance du 10. Les buts de Lionel Messi ont redonné des couleurs au porteur du numéro 10 en Argentine, autrefois très prolifique. Ariel Ortega, auteur d'un doublé contre la Jamaïque le 21 juin 1998, était le dernier buteur avec ce numéro fétiche. Mais ce même Ortega en 2002, puis Juan Roman Riquelme en 2006 et Lionel Messi en 2010 n'avaient pas trouvé le chemin des  filets. Par la même occasion, Messi a renoué avec le but en Coupe du Monde 623 minutes après celui marqué à la Serbie-Monténégro en 2006.

Historique. L'attaquant de Stuttgart, Vedad Ibisevic a marqué le premier but de l'histoire de la Bosnie-et-Herzégovine en Coupe du Monde. De son côté Joseph Yobo pourrait devenir le premier Nigérian à compter 100 sélections s'il est aligné contre l'Argentine.

Sans faute. La France est invaincue lors de ses six derniers matches de Coupe du Monde contre des équipes sud-américaines (3 victoires, 3 nuls) depuis sa défaite contre l'Argentine (1:2) au premier tour de la Coupe du Monde 1978.

Les suspendus
Yohan Cabaye (FRA)

Sous la menace d'un deuxième carton jaune
Jefferson Montero, Juan Paredes, Antonio Valencia, Enner Valencia (ECU)
Patrice Evra, Paul Pogba (FRA)
Jerry Bengtson, Victor Bernadez, Boniek Garcia, Luis Garrida (HON)
Javad Nekounam, Masoud Shojael, Andranik Timotian (IRN)
John Obi Mikel (NGA)
Haris Medunjanin, Emir Spahic (BIH)
Johann Djourou (SWI)

À voir… ou à revoir
"Je pense pas que la sérénité soit uniquement liée à l'âge. Personnellement, J’ai toujours été comme ça, je crois que c’est inné", confie posément au micro de FIFA.com Raphaël Varane, 21 ans, de trois ans le cadet de son complice de la charnière Mamadou Sakho. Retrouvez les confidences des deux hommes forts de la défense des Bleus.

La caméra de FIFA.com a rendu visite à l'académie de football de Boca Juniors basée au Brésil en tendant son micro aux entraîneurs et à leurs joueurs. Une école de football argentine au pays de la samba ?  A ne surtout pas manquer ! Zinedine Zidane vient de célébrer ses 42 ans. En ces temps de Coupe de Monde, FIFA.com pour propose de revenir sur l'entretien que Zizou nous avait accordé en marge du Tirage au Sort de Brésil 2014. Au menu, son rapport au Brésil, un pays qu’il admire, qui l’admire, et qu’il a fait souffrir…

Ce jour-là
Le 26 juin 1978, dans un Estadio Monumental de Buenos Aires en délire et dans un contexte politique délicat, l'Argentine remporte sa première Coupe du Monde en battant les Pays-Bas (3:1 a.p.) en finale grâce notamment à deux buts du Matador Mario Kempes, qui finira meilleur buteur du tournoi avec six réalisations. Même sans Johan Cruyff, qui avait préféré rester au pays, les Pays-Bas réalisent l'exploit de se qualifier pour leur deuxième finale consécutive. Ils vont faire jeu égal pendant le temps réglementaire avant de céder sur deux coups de boutoir de Kempes puis de Daniel Bertoni, devenant ainsi la troisième nation à perdre deux fois en finale après la Tchécoslovaquie (1934 et 1962) et la Hongrie (1938 et 1954), un "record" qu'ils détiendront seuls à partir de 2010 après leur échec contre l'Espagne (0:1), toujours après prolongation.

Jouez et gagnez
Depuis 1982, le Ballon d'Or adidas est remis au meilleur joueur de la Coupe du Monde de la FIFA™. Qui suivra les traces de géants tels que Diego Maradona, Ronaldo et Zinedine Zidane en recevant le Ballon d'Or adidas au Brésil ? Grâce au Predictor du Ballon d'Or adidas vous pourrez gagner votre propre morceau d'histoire de la Coupe du Monde : l'un des ballons utilisés lors de la finale le 13 juillet au Maracanã !

Le Hit des Tweets