Un buteur qui enchaîne cinq mi-temps sans faire trembler les filets se pose forcément des questions, surtout s’il est en train de disputer une Coupe du Monde de la FIFA™ devant son public. Autant dire que les 228 premières minutes de Fred à Brésil 2014 n’ont pas été spécialement réjouissantes. Ciblé par une rafale de critiques, l'avant-centre de la Seleção a même été hué par le stade de Brasilia pendant le match contre le Cameroun. Mais tout s’est débloqué à la 229ème minute, sur un centre de David Luiz de la gauche. Esseulé, l'attaquant de Fluminense a trouvé le chemin des cages adverses.

Le but du 3:1 plaçait alors le Brésil tout près de conquérir la première place du Groupe A, synonyme de qualification pour les huitièmes de finale. Au-delà de sa contribution à ce succès, Fred dit avoir engrangé la dose de confiance nécessaire pour accompagner les siens au long des quatre rencontres qu’ils espèrent disputer d’ici à la fin de la compétition.

"C’est bon pour la confiance, oui. La victoire, la prestation, les buts… Et puis les gens sont contents", indique l’attaquant au micro de la FIFA. "Je suis ravi d’avoir marqué. J’ai reçu pas mal de critiques, mais ça ne m’a pas spécialement touché parce que j’ai des gens autour de moi qui me font confiance. Eux ont vu combien je travaille, combien je me donne jour après jour. Aujourd’hui ça a bien marché. Maintenant, il faut continuer de progresser en équipe et de marquer pour donner aux fans des raisons d’être heureux", a-t-il ajouté.

Bons souvenirs
Ce match évoque forcément chez Fred des souvenirs récents. L’année dernière, à la Coupe des Confédérations de la FIFA, l'ancien Lyonnais avait traversé les deux premiers matches sans marquer, contre le Japon et le Mexique, ouvrant finalement son compteur au troisième. Coïncidence ou pas, c’était également le troisième but du Brésil dans ce match, qui s’était soldé par une victoire 4:2 sur l’Italie. Et c’est aussi en seconde mi-temps que cette réalisation était survenue, comme ce 23 juin.

Ensuite, Fred avait marqué à tous les matches, ouvrant le score contre l’Uruguay en demi-finale puis lors de la finale contre l’Espagne. Est-il capable de rééditer sa performance à Brésil 2014 ? "Ces souvenirs me font beaucoup de bien. Je vais tout faire pour continuer de marquer. Et toute l’équipe fera de même. Aujourd’hui, nous avons su jouer collectif, ce qui est très important pour moi. Quand on joue avec cet esprit, tout le monde peut briller", souligne-t-il. "Il faut bien sûr quelques individualités qui font la différence, comme Neymar, mais elles doivent savoir se fondre dans le collectif. Aujourd’hui, tout a bien marché."