LE FILM DE LA JOURNÉE - Après trois journées de compétition, la vingtième édition de la Coupe du Monde de la FIFA™ s'annonce comme l'une des plus spectaculaires de tous les temps. Ce 14 juin, les spectateurs ont encore eu droit à un cocktail détonnant : une énorme surprise, une célébration extravagante, des gestes techniques ahurissants, et des buts. Beaucoup de buts, 13 au total.

La Colombie a ouvert le feu d'artifice en marquant à trois reprises contre la Grèce. L'Uruguay a inscrit le suivant face au Costa Rica, avant de succomber à la vitesse et à la technique du jeune Joel Campbell. Sous son impulsion, les Ticos ont inversé la tendance pour s'imposer 3:1. Au terme d'une partie haletante et extrêmement indécise, l'Italie l'a emporté de justesse devant l'Angleterre. Enfin, la Côte d'Ivoire est devenue la quatrième équipe depuis le coup d'envoi de l'édition 2014 à prendre les trois points après avoir été menée au score.

Résultats
Colombie 3:0 Grèce - Homme du Match Budweiser : James Rodriguez
Uruguay 1:3 Costa Rica - Homme du Match Budweiser : Joel Campbell
Angleterre 1:2 Italie - Homme du Match Budweiser : Mario Balotelli
Côte d'Ivoire 2:1 Japon - Homme du Match Budweiser : Yaya Touré

Dans les mémoires
Des sauts pour le show : Le chien de Finidi George, le déhanché de Roger Milla près du poteau de corner, le berceau de Bebeto, le saut périlleux de Julius Aghahowa… L'histoire récente de la Coupe du Monde a été rythmée par des célébrations hors du commun. Les Colombiens ont ajouté leur pierre à l'édifice à Belo Horizonte. Après avoir ouvert le score en faveur des Cafeteros, Pablo Armero est parti en courant vers la ligne de touche, suivi de ses coéquipiers. Là, ils se sont mis à sauter et à agiter leurs bras en l'air selon une chorégraphie bien rodée, à la plus grande joie du public brésilien. Il faut dire qu'un tel sens du rythme a de quoi forcer l'admiration !   

Quand Navas quitte sa cage : Les gardiens de but passent généralement l'ensemble des 90 minutes dans leur surface de réparation. Keylor Navas, lui, a décidé de changer de décor à la 84ème minute du match contre l'Uruguay. À cet instant, le Costa Rica venait de prendre un avantage décisif (3:1) sur l'Uruguay, grâce à Marcos Ureãa. Emporté par l'émotion, le portier des Ticos a traversé tout le terrain pour fêter ce but avec ses coéquipiers. L'euphorie était telle qu'il a fallu attendre trois minutes avant que le match ne reprenne ! Par une curieuse ironie du sort, les lieux de naissance de Navas et de l'homme le plus rapide de tous les temps ne sont distants que de quelques kilomètres. Grand amateur de football, Usain Bolt a sans doute été impressionné par la performance du Costa Rica… et par le sprint de son gardien.   

Pirlo pour le meilleur : La frappe à ras de terre de Claudio Marchisio au milieu d'une forêt de jambes pour l'ouverture du score italienne a déjà fait le tour du monde. Mais ce geste décisif ne saurait faire oublier l'instant magique qui l'a précédé et qui a rendu ce but possible. Andrea Pirlo est connu depuis longtemps pour son somptueux toucher de balle. Suite à un corner joué court, le ballon est parvenu jusqu'au meneur de la Juventus, à l'entrée de la surface de réparation. Au lieu de contrôler, il a simplement laissé le ballon passer entre ses jambes, envoyant Daniel Sturridge sur une fausse piste. De quoi permettre à Marchisio de décocher sa frappe parfaite. Du génie à l'état pur ! 

Drogba entre, Aurier centre : Voyant leur équipe menée suite au but de Keisuke Honda en début de match, les supporters ivoiriens ont réclamé l'entrée en jeu de Didier Drogba à cor et à cri. Leur vœu a finalement été exaucé à la 62ème minute. Moins de cinq minutes plus tard, les Ivoiriens avaient totalement inversé la tendance. Pourtant, ce retournement de situation n'est pas à mettre au crédit du vétéran de 36 ans, mais à celui du plus jeune joueur présent sur le terrain. Serge Aurier, 21 ans, a délivré deux centres parfaits à destination de Wilfried Bony et Gervinho, s'imposant ainsi comme le héros du jour.

La stat
93,2 %, c'est le taux de passes réussies par l'Italie contre l'Angleterre, du jamais vu en Coupe du Monde depuis 1966. Sur 110 tentatives, Daniele De Rossi en a réussi 104, soit 94,6 %. Pirlo occupe la deuxième place de ce classement avec 103 sur 112 (92 %). En s'imposant, les Azzurri ont également évité d'égaler leur plus longue série de matches sans victoire, établie au milieu des années 50 (huit rencontres).

Le tweet du jour

(Allez les Azzurri ! Continuons comme ça ! Homme du match aujourd'hui, je suis tellement content ! Un grand merci à tous mes coéquipiers)

À suivre

Suisse - Équateur, 13h00, Estadio Nacional, Brasilia
France - Honduras, 16h00, Estadio Beira-Rio, Porto Alegre
Argentine - Bosnie-Herzégovine, 19h00, Maracanã, Rio de Janeiro

Votre opinion !
Qui a réussi la meilleure performance individuelle depuis le coup d'envoi de Brésil 2014 ?