Il y a pratiquement un an jour pour jour, Paul Pogba, assistait impuissant à la victoire de son adversaire lors du troisième et dernier match de la phase de groupes de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Turquie 2013. Une contre-performance sans incidence : elle n’avait pas empêché la France de se qualifier pour les huitièmes de finale de l’épreuve reine de la catégorie. Avant d’aller beaucoup plus loin...

"J’espère juste que ça va faire comme les U-20", raconte l’intéressé, tout sourire, au micro de la FIFA, en référence au parcours effectué il y a un an par lui-même et Lucas Digne, également titulaire ce 25 juin face à l’Equateur. "C’est vrai qu’on avait buté sur l’Espagne au troisième match de la compétition. Mais on a fini par gagner cette Coupe du Monde U-20. Si on pouvait faire le même chemin, ça serait pas mal !"
 
Du chemin, Paul Pogba en a parcouru depuis ce 27 juin 2013. Révélation de l’année à la Juventus de Turin, Il Polpo Paul ("Paul Le poulpe") est, depuis, devenu un cadre des Bleus, du haut de ses 21 ans et de son mètre 91. Impressionnant de facilité face à la Tri, Pogba a parfois donné l’impression qu’il jouait contre des U-20. "Je suis content, je me sens bien, mais je préfère ne pas m’appesantir sur mes performances et plutôt évoquer celles de l’équipe", commente-t-il sobrement.

Omniprésent dans l’entrejeu, il est le Français qui s’est créé les meilleures occasions du match. Sa tête sortie par miracle par Alexander Dominguez à la 38ème minute, son tir sauvé in extremis par Christian à la 58ème, son autre tête à la 73ème et son shoot à la 89ème tous deux au ras du poteau, auraient mérité meilleure fin au vue de sa prestation cinq étoiles. 
 
Pas de barrière

"On a bien joué, on a réalisé le match qu’il fallait, on n’a pas été récompensé. On a juste manqué de réussite, c’est tout", résume-t-il. "Je ne pense pas que ce match puisse influer sur notre confiance. On a fait match nul : on n’a pas perdu. C’est important. On peut être satisfait de notre performance et de la qualification pour le tour suivant."
 
C’est finalement ça qu’il faut retenir : le chemin continue pour Paul Pogba et la France. Et pour le coup, au vu de la trajectoire du milieu de terrain des Bleus, le grand Paul n’est pas du genre à s’encombrer des obstacles sur sa route : "On va jouer le Nigeria en huitième de finale mais ça aurait pu être l’Argentine, ou n’importe quelle une autre équipe d’ailleurs, c’est la même chose pour nous : l’objectif est de gagner, c’est d’aller le plus loin possible. On fait tout pour le réaliser."
 
Il vaudrait mieux prendre au sérieux les paroles du bonhomme… car tout juste sorti de sa Coupe du Monde U-20, Paul Pogba s’était fixé un but très clair : "Je voulais jouer une Coupe du Monde, une vraie, c’était mon rêve", conclut-il, après sa brillante performance au Maracanã.