LE FILM DE LA JOURNÉE - Pour la dixième journée de compétition, la Coupe du Monde de la FIFA 2014™ a rappelé qu'il fallait toujours s'attendre à l'inattendu. Anciennes lauréates de l'épreuve, l'Allemagne et l'Argentine étaient données largement favorites face au Ghana et à l'Iran. Finalement, l'Albiceleste a eu besoin d'un éclair de génie de Lionel Messi pour arracher les trois points à la Team Melli. De son côté, la Nationalmannschaft a un temps été menée au score, avant d'égaliser en fin de rencontre. Ce but est cependant loin d'être anodin, puisqu'il permet à son auteur d'égaler un prestigieux record.   

Dans la troisième affiche de la journée, la logique a là encore été bousculée, puisque le moins bien classé au Classement FIFA/Coca-cola a pris le meilleur sur son adversaire. Le match entre le champion d'Afrique en titre et l'une des révélations des préliminaires européennes s'est soldé par une victoire du Nigeria. Débutante à ce niveau, la Bosnie-et-Herzégovine est éliminée, tandis que l'Argentine tient son billet pour les huitièmes de finale.

Résultats
Argentine - Iran 1:0, Homme du Match Budweiser : Lionel Messi (ARG)
Allemagne - Ghana 2:2, Homme du Match Budweiser : Mario Götze (GER)
Nigeria - Bosnie-et-Herzégovine 1:0, Homme du Match Budweiser : Peter Odemwingie (NGA)

Dans les mémoires
Messi fait la différence :
"Avec un Messi dans son équipe, tout est possible", constatait le sélectionneur argentin Alejandro Sabella à l'issue de la rencontre face à l'Iran. Personne ne le contredira. Pendant 90 minutes, son équipe a cherché vainement la clé de la défense iranienne, malgré une possession de balle supérieure à 70 %. Dans le temps additionnel, le quadruple FIFA Ballon d'Or Lionel Messi a fait pencher la balance en faveur de l'Argentine sous les yeux de Diego Maradona. Bien servi sur le côté droit, l'attaquant du FC Barcelone a repiqué dans l'axe à l'entrée de la surface de réparation avant de décocher une frappe magistrale, synonyme de qualification pour les huitièmes de finale.

Peter qui rit, Asmir qui pleure : Avant le coup d'envoi, le Bosnien Asmir Begovic et le Nigérian Peter Odemwingie, partenaires à Stoke, ont tranquillement discuté dans les couloirs du stade. Une demi-heure plus tard, le premier se serait sans doute bien passé de ces retrouvailles. L'attaquant nigérian s'est lui-même chargé de tromper le dernier rempart bosnien en glissant le ballon entre ses jambes, permettant aux Super Eagles de s'imposer 1:0. Après neuf matches sans victoire, le Nigeria renoue enfin avec le succès en Coupe du Monde.

Clin d'œil du destin : Entré à la 69ème minute, Miroslav Klose a remis les deux équipes à égalité sur son premier ballon, 120 secondes après son introduction. Il rejoint par la même occasion Ronaldo au classement des buteurs de la Coupe du Monde. "Quinze buts en 20 matches de Coupe du Monde, il y a pire comme moyenne", a glissé Miro lors de la conférence d'après-match. Il est en outre le troisième joueur à trouver le chemin des filets lors de quatre éditions de l'épreuve suprême, après Pelé et Uwe Seeler. De son côté, le Fenômeno n'a pas manqué de féliciter son rival sur Twitter. Ironie du sort, le Brésilien avait inscrit son quinzième but contre le Ghana en Allemagne, tandis que l'Allemand a signé sa quinzième réalisation… contre le Ghana au Brésil !

Duel fratricide : Depuis le début du tournoi, les frères Boateng ne s'étaient pas adressé la parole. L'Allemand Jérôme et le Ghanéen Kevin-Prince, tous deux titulaires, se sont croisés à l'occasion de la poignée de main entre les deux équipes. Les deux hommes se sont séparés après avoir échangé quelques mots et une brève accolade. Quatre ans après Afrique du Sud 2010, ils se sont mesurés pour la deuxième fois en phase de groupes de la Coupe du Monde. Malgré le score de parité, il y avait bien un gagnant : Prince Boateng, le père. "Pour moi, c'est le match le plus facile. Quoi qu'il arrive, je suis sûr de gagner."

Un vrai meneur : Non content d'égaliser 180 secondes après l'ouverture du score de l'Allemagne, André Ayew a prouvé ses qualités de motivateur. Fou de joie d'avoir marqué, il a serré contre lui tous ceux qui ont croisé sa route. Le Marseillais a ensuite poussé ses coéquipiers et le public, applaudissant chaque action réussie par les siens. Il s'est même mis en tête d'organiser le jeu des Black Stars, en bon numéro dix. Les résultats ne se sont pas fait attendre. Quelques minutes plus tard, Asamoah Gyan donnait l'avantage au Ghana, devenant par la même occasion le premier Africain à marquer lors de trois Coupes du Monde.

La stat du jour
100 -
Per Mertesacker (Allemagne) et Javier Mascherano (Argentine) ont honoré leur centième sélection en équipe nationale. Après avoir livré son centième match en Coupe du Monde pour son entrée en lice, la Nationalmannschaft a participé à la 800ème rencontre de l'histoire de la compétition,.  

Le tweet du jour

Bem-vindo ao clube #klose imagino a tua felicidade!!!! Que bela copa!!!

— Claro Ronaldo (@ClaroRonaldo) 21. Juni 2014

Bienvenue au club, Klose. J'imagine à quel point tu es heureux. Quelle belle Coupe du Monde !!!

À suivre
Belgique - Russie, 13h00, Rio de Janeiro
République de Corée - Algérie, 16h00, Porto Alegre
États-Unis - Portugal, 18h00, Manaus
(horaires en heure locale)

Votre opinion !
Klose dépassera-t-il les 15 buts de Ronaldo pour devenir seul le meilleur buteur de l'histoire du tournoi ?