Le triomphe allemand, la sortie de route brésilienne, la débâcle espagnole... La Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ laissera forcément des souvenirs indélébiles pour certains, douloureux pour d'autres. Certains moments cruciaux de cette Coupe du Monde ont en tout cas eu un écho retentissant sur internet.

Lorsque le gardien américain Tim Howard effectue 16 arrêts dans un match, le monde réagit. Quand le sélectionneur néerlandais Louis van Gaal décide de tenter un coup de poker en remplaçant son gardien à la dernière minute de la prolongation, les réseaux sociaux s'enflamment.

L'immédiateté des réseaux sociaux, en particulier Twitter, a permis à ces derniers de "créer le buzz". La plate-forme de micro-blogging a ainsi battu un record avec 672 millions de tweets envoyés au sujet de la Coupe du Monde. Après le coup de sifflet final du match entre l'Argentine et l'Allemagne, 618 725 tweets par minute ont été envoyés et 35,6 millions de tweets - record pour un événement sportif unisport - ont été postés pendant la demi-finale historique entre le pays hôte et les futurs champions du monde, vainqueurs 7:1 à cette occasion. FIFA.com se penche sur les cinq grands moments de l'activité sur les réseaux sociaux pendant le tournoi.

Mario Balotelli demande un bisou osé, 19 juin
Alors que l'Angleterre était quasiment éliminée de la Coupe du Monde après sa défaite face à l'Uruguay, l'attaquant italien Balotelli pouvait offrir un sursis aux Three Lions contre le Costa Rica, ce qui l'a incité à demander une audience royale. Finalement, le Costa Rica a battu l'Italie et terminé en tête du Groupe D, tandis que Balo et Cie ont de leur côté mordu la poussière face à l'Uruguay lors de la dernière journée du groupe.

 

#ThingsHowardCouldSave, 2 juillet
Le gardien américain Tim Howard a réussi le nombre incroyable de 16 arrêts dans le huitième de finale perdu par les États-Unis face à la Belgique. Ses exploits à répétition ont suscité un nombre inouï de commentaires sur les réseaux sociaux et le hashtag #ThingsHowardCouldSave (les choses que Howard peut sauver) s'est propagé à la vitesse d'un virus. Certains utilisateurs ont superposé des images de Tim Howard sur diverses scènes hilarantes où l'on pouvait voir le gardien d'Everton en train d'arrêter tout et n'importe quoi.

 

David Luiz & James Rodriguez, 4 juillet
Le quart de finale entre le Brésil et la Colombie a été suivi de quelques scènes touchantes, comme celle où un James Rodriguez en larmes a été consolé par le défenseur de la Seleção, David Luiz. Ces images ont suscité un vaste élan de sympathie sur les réseaux sociaux, Luiz écrivant lui-même sur Twitter et Instagram : "Você é um campeão hermano" ("tu es un champion mon frère").

#TimCahilling durant Brésil-Allemagne (1:7), 8 juillet

La planète entière a assisté sous état de choc à la destruction en règle du Brésil par l'Allemagne en première période. Un nouveau record Twitter a été établi pour un événement avec 35,6 millions de tweets postés pendant le match ainsi qu'un nouveau record de tweets par minute, avec 580 166 au moment du cinquième but allemand inscrit par Sami Khedira. Ce record a lui-même été battu cinq jours plus tard. Un tweet posté durant le match par le milieu de terrain de l'Australie Tim Cahill a inspiré une multitude d'utilisateurs, qui ont publié des photos d'eux-mêmes en état de choc en utilisant le hashtag #timcahilling.

L'Allemagne championne du monde, Twitter explose, 13 juillet

La finale en elle-même a été un événement gigantesque, avec 32,1 millions de tweets envoyés pendant la rencontre, soit la deuxième meilleure performance en la matière derrière Brésil 1:7 Allemagne. Le moment où Mario Götze a inscrit le seul but de la partie a suscité un engouement au rythme de 556 499 tweets par minute. Après le coup de sifflet final, le taux est passé à 618 725 tweets par minute.

Suivez @TwitterData pour plus de statistiques et d'analyses sur la conversation globale.