La présidente du Brésil, Dilma Rousseff, le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, et le Président de la FIFA, Joseph S. Blatter, se sont retrouvés avant la finale de la Coupe du Monde de la FIFA à Rio de Janeiro à l'occasion d'une cérémonie qui marquait symboliquement le passage de témoin entre les pays hôtes des éditions 2014 et 2018.

Ce 13 juillet, tous les regards étaient braqués sur le Brésil. Mais tandis que le rideau tombe sur un tournoi mémorable, Russie 2018 se profile déjà à l'horizon. Dans quatre ans, le plus vaste pays de la planète accueillera pour la première fois de son histoire la reine des compétitions. La cérémonie s'est déroulée dans l'enceinte du Maracanã. Le Président Blatter a présenté un certificat officialisant la transition entre le Brésil et la Russie. Dilma Rousseff et Vladimir Poutin ont, quant à eux, reçu des Ballons de Matches dédicacés.

"La Coupe du Monde au Brésil a délivré un message très particulier, un message d'unité et de rassemblement, un message de paix et de lutte contre la discrimination. Nous avons vécu un beau tournoi et nous laissons un héritage important dans ce pays. Le pays hôte de la prochaine édition se voit maintenant investi d'une grande responsabilité, mais je sais que la Russie se montrera à la hauteur de la tâche et qu'elle nous offrira à son tour une superbe Coupe du Monde en 2018", a déclaré Joseph S. Blatter à l'issue de la cérémonie.

Toutes les raisons de se réjouir
"Le Brésil est fier d'avoir à nouveau organisé la plus grande fête du football mondial", a rappelé pour sa part Dilma Rousseff. Pendant 30 jours, le monde s'est retrouvé au Brésil pour fêter les buts et vivre des émotions intenses dans chacune des douze villes hôtes. Cette édition restera comme la Coupe du Monde des Coupes du Monde. Je suis sûre que tous ceux qui sont venus au Brésil, qu'il s'agisse des touristes ou des délégations, conserveront un excellent souvenir de notre accueil et de notre bonne humeur. Les Brésiliens ont eux aussi toutes les raisons de se réjouir. Je souhaite aux Russes toute la réussite possible dans l'organisation de la Coupe du Monde 2018."

"Je voudrais féliciter la Présidente Rousseff pour cette belle Coupe du Monde", a ajouté Vladimir Poutine. "Le football permet de résoudre les problèmes sociaux. Notre tâche consiste à créer les meilleures conditions possibles pour les entraîneurs, les joueurs, les experts et les fans. Je remercie le Président Blatter et ses collègues de la FIFA de l'honneur qu'ils nous ont fait en nous confiant l'organisation de la Coupe du Monde. Nous ferons notre possible pour proposer un tournoi de haut niveau."

La Russie organisera son premier événement majeur en juillet prochain à Saint-Pétersbourg. À l'occasion du tirage au sort préliminaire, les associations membres de la FIFA en sauront plus sur les obstacles qui les attendent sur la route de la phase finale.