Sir Mick Jagger a déjà joué à de nombreuses reprises dans des stades archi combles à travers le monde. Le chanteur des Rolling Stones n’était donc pas trop dépaysé lorsqu’il s’est confié à FIFA.com, quelques minutes seulement avant le coup d’envoi de la finale de la Coupe du Monde de la FIFA à l’Estadio Maracanã.

Les éliminations précoces de l’Espagne, tenante du titre, de l’Italie, quatre fois vainqueur de la compétition, et de sa chère Angleterre ont ouvert la voie selon lui à ce que beaucoup considèrent comme l’une des meilleures Coupes du Monde de l’histoire. "Ce fut un très grand tournoi, avec quelques surprises. C’est ce que les gens attendent", témoigne Mick Jagger. "La première surprise, c’était de voir autant de grandes équipes sorties dès le premier tour, comme l’Espagne. C’est inhabituel. On a donc vu d’autres nations s’affirmer, comme la Colombie ou le Costa Rica, vainqueur de son groupe. Elles ont pimenté la compétition. L’Algérie s’est bien comportée également."

Le musicien anglais avait déjà assisté à plusieurs rencontres d’Afrique du Sud 2010. Il était notamment assis aux côtés de l’ancien président américain Bill Clinton pour la défaite des États-Unis face au Ghana en huitième de finale. "L’ambiance a été extraordinaire", poursuit Sir Mick à propos de Brésil 2014. "C’était déjà quelque chose de grand en Afrique du Sud, mais on a atteint des sommets ici, dans une grande nation du football."

La légende du rock a été particulièrement impressionnée par le niveau des gardiens de but de cette Coupe du Monde, notamment l’Allemand Manuel Neuer, le Costaricain Keylor Navas, le Mexicain Guillermo Ochoa et l’Américain Tim Howard.  "Ochoa a été formidable, tout le monde a apprécié ses exploits", souligne-t-il. "Les gardiens de but ont été impressionnants dans l’ensemble. Ils sont sortis du lot."

Ashton Kutcher figurait également parmi les nombreuses stars à avoir pris place dans les tribunes pour la finale entre l’Allemagne et l’Argentine. L’acteur américain a lui aussi apprécié son séjour à Rio de Janeiro. "C’est incroyable d’être ici au Brésil pour le plus grand événement sportif de la planète", savoure Kutcher. "Le monde entier se rassemble pour célébrer ce sport et cette compétition. L’ambiance est formidable, il y a beaucoup de monde ici et tous les gens sont euphoriques. Le football n’est pas le plus grand sport du monde par hasard. La Coupe du Monde parvient à rassembler l’ensemble de la planète."

Même s’il supporte plus régulièrement les Chicago Bears en football américain, que le Chicago Fire en football, l’acteur de Mon Oncle Charlie est heureux de voir le football gagner en popularité dans son pays. "Je suis un supporter occasionnel", explique-t-il. "Le soccer continue de se développer aux États-Unis, c’est une bonne chose."