Une Coupe du Monde de la FIFA™ débute toujours avant le grand show de la phase finale. Les premiers pas sont modestes. Ils voient des joueurs à temps partiel dans des pays lointains chausser les crampons avec des étoiles plein les yeux. Le jeudi 15 janvier marque la première étape officielle sur la route de Russie 2018. La CONCACAF, l’instance de tutelle du football en Amérique du Nord, centrale et Caraïbes, y procèdera au tirage au sort préliminaire à Miami, en Floride.

Les grandes puissances de la région, telles que les États-Unis, le Mexique et le Costa Rica, ne seront peut-être pas à l’affût, mais pour les prétendus "Petits Poucets", ceux qui n’ont qu’un très mince espoir d’atteindre la phase finale, le rêve commence. La CONCACAF compte 41 associations membres, mais seules 35 participent aux qualifications. Elles se battent pour 3,5 tickets. Trois sont directement qualificatifs et le quatrième donne accès à un barrage intercontinental.

La première phase qualificative verra les 14 sélections les moins bien classées de la CONCACAF réparties dans deux chapeaux, les confrontations étant définies au hasard. Ces équipes s’affronteront dans des matches aller-retour fin mars 2015. "La performance éclatante de la CONCACAF à la Coupe du Monde de la FIFA 2014 a planté le décor pour le premier tour de qualification de Russie 2018", a souligné Jeffrey Webb à FIFA.com. Le Président de la CONCACAF faisait référence à l’incroyable épopée du Costa Rica jusqu’aux quarts de finale de Brésil 2014, où le Mexique et les États-Unis ont également atteint la phase à élimination directe. "Alors que nous faisons le bilan de nos performances au Brésil, je suis certain que d’autres fédérations vont trouver l’inspiration pour puiser dans leur potentiel encore inexploité, alors qu’elles s’engagent sur la voie de Russie 2018", a insisté Webb.

Avec une pensée pour l'Hexagonal
Les sept vainqueurs du premier tour s’ouvriront les portes du suivant, programmé en juin 2015. Ils y rejoindront les 13 nations classées de la 9ème à la 21ème place de la région pour disputer une nouvelle série de matches aller-retour. La dernière vague de confrontations aura lieu en août 2015. Elle verra les dix vainqueurs du deuxième tour rejoindre les septième et huitième équipes de la CONCACAF pour 12 matches aller-retour.

Cap sur les phases de poules. La première, qui correspond au quatrième tour, s’étendra de novembre 2015 à septembre 2016. À ce stade, les six premières équipes de la région au classement d’août 2014 - Costa Rica, Mexique, États-Unis, Honduras, Panama, Trinité-et-Tobago - entreront dans la danse. Le cinquième et dernier tour, aussi appelé Hexagonal, se déroulera de novembre 2016 à octobre 2017. Il mettra aux prises six sélections dans un mini-championnat qui octroiera trois billets directs pour la Russie ainsi qu’un accès au barrage intercontinental.

Depuis la première édition de la Coupe du Monde, en 1930, dix nations de la CONCACAF ont décroché leur billet. La région compte certaines des plus petites nations de la famille FIFA. Les pays comme Anguilla, le Nicaragua et les deux archipels d’Îles Vierges ont une longue route devant eux et un très maigre espoir d’aller au bout. Mais pour l’instant, ils sont en vie et tous les espoirs leur sont permis.