Dans l'ensemble, les favoris ont tranquillement accédé au deuxième tour des qualifications de la CAF pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. Toutefois, trois d'entre eux ont dû faire leurs adieux à la compétition préliminaire après une sortie de route inattendue.

Les moments-clefs
Abdul Razak joue les héros
Pensionnaire de Mamelodi Sundowns en Afrique du Sud, Fiston Abdul Razak a inscrit les deux buts de la victoire du Burundi sur les Seychelles au retour. Les insulaires courent toujours après un premier succès dans les préliminaires mondialistes, Razak ayant déjà signé l'unique but de la première manche disputée à Roche Caïman.   

Madagascar concède le nul  
Les joueurs malgaches avaient fait le plus difficile en s'imposant 3:0 lors de leur première confrontation avec la République centrafricaine. Forts de cette nette avance, les Barea ont choisi de faire le spectacle au stade municipal de Mahamasina à Antananarivo. Les quatre buts ont tous été marqués en première mi-temps. Junior Gourrier a donné l'avantage aux visiteurs dès la septième minute, avant que Falimery Ramanamahefa et Abel Andrianantenaina n'inversent la tendance en faveur des locaux. Eudes Dagoulou a ensuite remis les deux équipes à égalité (2:2) juste avant le repos.  

La Namibie se fait peur
Suite au bon nul (1:1) obtenu en Gambie, le sélectionneur namibien Ricardo Mannetti s'attendait sans doute à passer une soirée tranquille au retour. Mais les Gambiens avaient d'autres idées en tête. Alors que les deux formations étaient encore à égalité (1:1), Hendrik Somaeb a délivré les siens à l'heure de jeu, propulsant ainsi les Brave Warriors au prochain tour.  

L'Érythrée attend encore
L'Érythrée, qui n'a jamais gagné un match de qualification pour l'épreuve mondiale, s'attendait à vivre un déplacement difficile à Francistown. Il faut dire que le Botswana avait déjà fait parler sa supériorité en s'imposant 2:0 à l'extérieur. Dans ce contexte difficile, Henok Goitom a eu le mérite d'ouvrir le score en faveur des Red Sea Boys. Il s'agit seulement du troisième but érythréen dans cette compétition. Mogakolodi Ngele s'est toutefois rapidement chargé de calmer les ardeurs des visiteurs en signant un doublé, avant que Joel Mogorosi ne triple la mise pour les Dipitse, vainqueurs 5:1 sur l'ensemble des deux manches.

Pas de vainqueur à Nairobi
D'ordinaire, les joueurs de l'île Maurice se seraient sans doute satisfaits d'un nul vierge à Nairobi. Mais après la sévère défaite (5:2) infligée à l'aller par les Harambee Stars, le résultat arraché au Moi International Sports Center apparaît comme une bien maigre consolation.

Les surprises
Le Tchad sort la Sierra Leone
Battus 1:0 à N'Djamena, les Leone Stars pensaient refaire leur retard au retour, même si la rencontre devait avoir lieu au Nigeria. La situation de la Sierra Leone s'est toutefois compliquée avec l'ouverture du score de Léger Djimrangar à la 45ème minute. Alhaji Kamara (70ème) et Abdul Sesay (79ème) ont, certes, redonné l'avantage au favori, mais leurs efforts se sont révélés insuffisants. Le Tchad se qualifie en vertu de la règle des buts marqués à l'extérieur. Les Sao accèdent pour la première fois de leur histoire à ce stade de la compétition après en avoir été écartés par deux fois en vertu de la même règle.  

Les Comores entrent dans l'histoire
La sélection insulaire sera elle aussi présente au deuxième tour, ce qui ne lui était encore jamais arrivé. Pour ce faire, les Coelecantes ont dû arracher le nul (1:1) au Lesotho. La performance est d'autant plus impressionnante que les Comoriens n'ont toujours pas gagné un match en compétition préliminaire. Mohamed M'Changama a offert la qualification à son pays en marquant à l'extérieur, après le nul vierge concédé à domicile à l'aller.  

Les Taifa Stars continuent à briller
Classée 35 places derrière le Malawi au sein de la hiérarchie mondiale, la Tanzanie a souffert loin de ses bases. Les Flames ont pris l'avantage juste avant le repos par John Banda. Les Malawites ont eu beau jeter toutes leurs forces dans la bataille, ils n'ont jamais réussi à inscrire le but qui leur aurait permis de revenir à hauteur de leurs adversaires. Au coup de sifflet final, les Taifa Stars l'ont donc emporté 2:1 sur l'ensemble des deux manches.  

Le joueur
Le sélectionneur libérien James Debbah avait demandé à ses attaquants de faire preuve de davantage de réalisme après le nul (1:1) concédé à la Guinée-Bissau à Monrovia. William Jebor a reçu le message. L'attaquant de 23 ans a touché la cible à deux reprises en début de match. Les Djurtus ont réduit l'écart peu avant la mi-temps, mais n'ont pu empêcher le même Jebor de signer son troisième but dans le temps additionnel. Déjà auteur de l'unique but des Lone Stars à l'aller, le joueur de Ponferradina totalise quatre réalisations.    

La stat
4 - 
Comme le nombre de buts inscrits par l'attaquant du Niger Moussa Maazou à l'occasion de la large victoire (6:0, score cumulé) de son pays sur la Somalie. Le joueur de Changchun Yatai, en RP Chine, s'était offert un doublé à Addis-Abeba (2:0), avant de récidiver quelques jours plus tard à Niamey (4:0).  

Entendu…
"Nous remercions Dieu de nous avoir permis de poursuivre notre route, même si nous n'avons pas marqué. Nous allons travailler sur nos petites lacunes à Dar Es Salam et nous commencerons à préparer le match contre l'Algérie"-  Charles Boniface Mkwasa, sélectionneur de la Tanzanie