Plusieurs équipes qui évolueront à domicile à l'occasion de la sixième journée nourrissent l'ambition d'enregistrer une seconde victoire en l'espace d'une semaine. Forts d'une avance de trois points, le Qatar et la Jordanie espèrent consolider leur statut de leader tandis que Singapour et le Tadjikistan espèrent faire carton plein.  

Tenus en échec lors de leur dernière sortie à domicile, la RDP Corée, Oman et le Viêt-Nam ne voudront pas laisser passer l'occasion de se racheter devant leur public. La Syrie et le Koweït pourraient se relancer, en profitant de l'avantage du terrain.

L'affiche
Viêt-Nam-Thaïlande
Le sud-est asiatique n'a plus été représenté au tour final des qualifications pour l'épreuve mondiale depuis Corée/Japon 2002. La Thaïlande est la dernière équipe en date à avoir réussi cet exploit. Toutefois, les difficultés que traverse actuellement l'Irak associées à l'exclusion de l'Indonésie placent le Viêt-Nam et les Éléphants de Guerre thaïlandaisen position idéale pour renouveler la performance. Si les deux candidats peuvent nourrir des ambitions, ils devront lutter jusqu'au bout pour se tirer d'un groupe corsé, au sein duquel figure également Chinese Taipei. Vietnamiens et Thaïlandais abordent la rencontre avec optimisme. Les seconds sont invaincus toutes compétitions confondues depuis mai et le revers (1:0) en amical face à la RDP Corée. Ils restent notamment sur un test probant (1:0) face à Hongkong. L'hôte vietnamien a quant à lui confirmé le succès (2:1) arraché à Chinese Taipei en obtenant le point du nul face à l'Irak (1:1) lors de la dernière journée.

Les Éléphants de Guerre se rendent à Hanoi avec la ferme intention de consolider leur avance au classement, tandis que les Étoiles Dorées savent qu'un succès leur permettrait de dépasser l'Irak et de revenir à hauteur de leur adversaire du jour. Les statistiques accordent un net avantage aux visiteurs, qui ont remporté 13 des 19 précédents matches, dont la première manche (1:0). Par ailleurs, le Viêt-Nam et la Thaïlande ont souvent eu l'occasion de croiser le fer en Coupe Suzuki de l'AFF. Côté thaïlandais, l'inspiration pourrait venir du capitaine Theerathon Bunmathan ou du buteur Teerasil Dangda. Les locaux compteront pour leur part sur l'efficacité de l'attaquant Le Cong Vinh, auteur du but de la victoire sur la Thaïlande en finale de l'épreuve régionale en 2008.    

Les autres rencontres 
Dans le Groupe A, le report du match entre la Palestine et l'Arabie Saoudite place deux équipes en difficulté sous le feu des projecteurs. Le Timor Oriental et la Malaisie espèrent remporter leur premier succès pour conserver un mince espoir de prolonger l'aventure. La situation est bien différente dans le Groupe B, où la Jordanie compte profiter de la réception du Tadjikistan pour signer un deuxième succès à domicile en cinq jours. Dans le même temps, le Kirghizistan accueille le Bangladesh en sachant qu'une victoire lui permettrait de revenir à un point de l'Australie, deuxième.

Dans le Groupe C, le Qatar reçoit les Maldives pour prolonger sa série victorieuse et porter son avance à huit longueurs. Les hommes de Daniel Carreno avaient dû attendre le temps additionnel pour prendre l'avantage à l'aller. Pour être plus sereins au retour, ils comptent sur la vision du jeu de Khalfan Ibrahim, de retour de blessure. À l'autre bout du continent, Hongkong se déplace au Bhoutan en espérant s'adjuger seul la deuxième place aux dépens de la RP Chine.

L'Iran étant exempté, Oman peut prendre seul les commandes du Groupe D, à condition de prendre le meilleur sur une Inde qui n'a toujours pas inscrit le moindre point. Pour ne rien arranger, les Blue Tigers sont arrivés à Muscat avec 40 heures de retard en raison de mauvaises conditions météorologiques. Pendant ce temps, Guam pourrait remonter sur la deuxième marche du podium, en cas de succès au Turkménistan.    

Profitant du repos du Japon, la Syrie et Singapour rêvent de reprendre la première place du Groupe E. Sèchement battus 3:0 par les Samouraïs Bleus, les Aigles accueillent l'Afghanistan bien décidés à s'emparer du fauteuil de leader. Une large victoire à domicile ne nuirait évidemment pas à un tel projet. Singapour pourrait quant à lui revenir à hauteur du Japon, s'il parvient à battre le Cambodge sur ses terres. 

Dans le Groupe G, le Liban se déplace au Koweït en quête de revanche, après la courte défaite (1:0) concédée à l'aller. Si les Libanais s'imposaitn à Koweït City, ils remonteraient à hauteur de leur adversaire du jour et se relanceraient  dans la course à la deuxième place, derrière la République de Corée. L'autre rencontre au programme mettra aux prises Myanmar et le Laos, deux équipes décidées à ne pas hériter de la lanterne rouge.

Enfin, dans le Groupe H, la RDP Corée accueille le Yémen. Après le nul vierge concédé aux Philippines, les Chollima doivent renouer avec la victoire. Forts de ce bon résultat, les Azkals débarquent à Bahreïn avec l'ambition de créer à nouveau la surprise.

Le joueur
La performance du capitaine thaïlandais Theerathon Bunmathan pourrait décider de l'issue du choc face au Viêt-Nam. Touché au talon en août, le défenseur de Buriram United a rapidement retrouvé le chemin des terrains et a largement contribué au nul (2:2) arraché à l'Irak, en réduisant l'écart sur penalty en fin de match.  

La stat
1 000 000 - L'AFC a atteint une barre symbolique avec une affluence qui a dépassé le million de spectateurs lors des qualifications cumulées pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018 et la Coupe d'Asie des Nations de l'AFC 2019. Au total lors des 88 rencontres déjà disputées, 1 166 971 spectateurs ont pris place dans les tribunes.

Le saviez-vous ?
L'Inde, le Bhoutan, le Yémen, le Cambodge et Chinese Tapiei n'ont toujours pas inscrit le moindre point à mi-parcours.

Entendu…
"Nous avons cinq points d'avance sur nos premiers poursuivants, mais il est encore trop tôt pour parler de qualification. Nous sommes uniquement concentrés sur le prochain match contre les Maldives. Nous avons eu beaucoup de mal à nous imposer à l'aller. Nous ne risquons donc pas de prendre notre adversaire à la légère." - Daniel Carreno, sélectionneur du Qatar

Le programme de la sixième journée :
13 octobre
Groupe A : Timor Oriental-Malaisie, Palestine-Arabie Saoudite (reporté)
Groupe B : Kirghizistan-Bangladesh, Jordanie-Tadjikistan
Groupe C : Bhoutan-Hongkong, Qatar-Maldives
Groupe D : Turkménistan-Guam, Oman-Inde
Groupe E : Singapour-Cambodge, Syrie-Afghanistan
Groupe F : Viêt-Nam-Thaïlande
Groupe G : Myanmar-Laos, Koweït-Liban
Groupe H : RDP Corée-Yémen, Bahreïn-Philippines