LE FILM DE LA JOURNÉE - L'Équateur a battu l'Uruguay dans une confrontation entre deux des équipes qui l'avaient emporté à chacune des deux premières journées. Grâce au match nul entre le Chili et la Colombie, les Équatoriens sont désormais seuls en tête des qualifications sud-américaines pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™.

La Bolivie a de son côté pris le meilleur sur le Venezuela et marque ainsi ses premiers points dans la compétition, alors que la Vinotinto est lanterne rouge. Après deux défaites initiales, le Pérou a réagi en s'imposant 1:0 face au Paraguay, tandis que le Superclasico entre Argentine et Brésil s'est soldé sur un match nul qui ne fait pas les affaires de l'Albiceleste.

L'affiche
Chili 1:1 Colombie
Buts : Arturo Vidal (45') pour le Chili ; James Rodríguez (68') pour la Colombie

La Colombie a freiné le rouleau compresseur chilien en allant prendre un point précieux à Santiago. Les choses semblaient pourtant se dérouler comme d'habitude pour la Roja, qui ouvre la marque juste avant la pause par Vidal. Mais en deuxième période, les Cafeteros continuent de pratiquer un football discipliné et finissent par en être récompensés en égalisant grâce à James Rodríguez, qui marque son premier but en sélection depuis octobre 2014. Les champions d'Amérique du Sud voient ainsi s'arrêter une série de cinq victoires consécutives à domicile dans les qualifications mondialistes.

Les autres rencontres
Face à l'Uruguay à Quito, l'Équateur avait décidé de pratiquer un football offensif. Il en a été récompensé par une victoire 2:1 et pointe ainsi en tête du classement. Les Équatoriens sont les seuls à avoir engrangé les neuf points possibles au terme des trois premières journées du tournoi préliminaire. Felipe Caicedo et Fidel Martínez ont été les deux buteurs de la Tricolor, qui n'a perdu aucune de ses trois dernières confrontations avec la Celeste en qualifications. Edinson Cavani, de retour après la suspension reçue en Copa América, avait égalisé pour l'Uruguay.

À La Paz, la Bolivie a battu le Venezuela 4:2 grâce à deux buts de Rodrigo Ramallo, un de Rudy Cardozo et un penalty converti par Juan Carlos Arce. Tomás Rincón et Richard Blanco ont trouvé le chemin des filets pour les visiteurs. La Verde restait sur deux matches sans victoire dans les qualifications face à la Vinotinto à domicile. Le Pérou, lui aussi en mauvaise posture après deux défaites consécutives, s'est rassuré sur son sol grâce à la frappe puissante de Jefferson Farfan à la 20ème minute contre le Paraguay. Lima ne réussit décidément pas à ce dernier, qui y compte désormais cinq défaites et deux nuls en sept matches de qualifications pour la Coupe du Monde.

Reporté de 24 heures en raison du déluge qui s'est abattu sur le stade Monumental, le choc entre l'Argentine et le Brésil a accouché d'un match nul qui n'arrange pas les deux géants, auteurs d'un départ poussif sur la route de Russie 2018. Ezequiel Lavezzi avait concrétisé la nette domination de l'Argentine à la demi-heure de jeu, mais Lucas Lima ramenait les deux équipes à égalité après la pause, permettant à la Seleçao de porter à quatre sa série d'invincibilité contre son grand rival, avec deux victoires et deux nuls en qualifications mondiales.

Le joueur
Rodrigo Ramallo (Bolivie)

L'attaquant de 25 ans, qui évolue dans son pays pour The Strongest, avait manqué les deux premières journées pour cause de blessure. Pour son retour, il a montré une forme impressionnante en étant impliqué sur les quatre buts boliviens contre le Venezuela. Il s'est chargé lui-même d'inscrire le premier et le troisième. Son tir repoussé par le gardien est arrivé dans les pieds de son coéquipier Cardozo, auteur de la deuxième réalisation bolivienne. Enfin, il remet de la tête à destination de Damián Lizo, qui obtient le penalty sur lequel sera marqué le quatrième et dernier but de la Verde.

Le saviez-vous ?
Buteur contre l'Uruguay, Felipe Caicedo est le seul joueur pour l'instant avoir marqué au cours de chacune des trois premières journées des qualifications sud-américaines. Felipão en est actuellement à 11 réalisations en tournoi préliminaire mondialiste, ce qui fait de lui le deuxième meilleur buteur de l'histoire de l'Équateur en la matière, à égalité avec Edinson Méndez, mais en deux fois moins de matches disputés (22 contre 44). Le leader de ce classement reste l'emblématique Agustín Delgado, avec 16 unités (en 31 rencontres).

Entendu…
"À ce niveau, je n'aurais jamais pensé perdre trois matches de suite. Cette défaite est alarmante et en tant qu'entraîneur, je suis préoccupé. Honnêtement. Maintenant, il faut gagner à la maison, coûte que coûte" - Noel Sanvicente, sélectionneur du Venezuela

Résultats de la troisième journée
Jeudi 12
Bolivie 4:2 Venezuela
Équateur 2:1 Uruguay
Chili 1:1 Colombie

Vendredi 13
Argentine 1:1 Brésil
Perou 1:0 Paraguay