LE FILM DE LA JOURNÉE - Lors de la première journée du quatrième tour des qualifications de la CONCACAF pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™, le Mexique et les États-Unis ont enregistré de larges succès à domicile tandis que le Panama et Trinité-et-Tobago l'ont emporté à l'extérieur. Le Costa Rica s'impose lui aussi et le Canada a pris une revanche sur le Honduras. FIFA.com revient sur toute l'action de ce 13 novembre.

L'affiche
Jamaïque 0:2 Panama
Buts : Armando Cooper (43'), Alberto Quintero (52')

Dans le Groupe B, la victoire du Panama sur la Jamaïque à Kingston ne doit rien au hasard. Les Centraméricains ont pris le jeu à leur compte dès le coup d'envoi, et ce malgré l'absence de leur capitaine Roman Torres, blessé. Les Reggae Boyz s'attendaient probablement à mieux après leur deuxième place à la Gold Cup de la CONCACAF, il y a quelques mois. Armando Cooper a ouvert le score sur un coup franc audacieux et donné aux Canaleros, l'équipe qui a le plus progressé dans la région au cours des 15 dernières années, plus de raisons que jamais d'espérer s'ouvrir les portes d'une première participation à la Coupe du Monde.

Les autres rencontres
Le Mexique a débuté ce quatrième tour dans le Groupe A et entamé une nouvelle ère, sous la houlette de Juan Carlos Osorio, par une victoire 3:0 sur le Salvador à l'Estadio Azteca. Le capitaine aztèque Andres Guardado a montré la voie en signant l'ouverture du score sur un magnifique coup franc lointain. Hector Herrera a doublé la mise peu de temps avant la pause et en deuxième période, Carlos Vela a scellé le résultat en inscrivant le dernier but mexicain d'une jolie pichenette.

Le deuxième match du groupe a pris la forme d'une revanche pour le Canada, qui s'était incliné 8:1 face au Honduras sur l'ensemble des deux matches dans les qualifications pour Brésil 2014. À Vancouver, les Canucks l'ont cette fois-ci emporté 1:0 sur les Catrachos, grâce à une tête improbable mais victorieuse de Will Johnson au second poteau.

Dans la première confrontation du Groupe B, le Costa Rica a fait respecter la logique devant son public face à Haïti. Les Ticos n'ont certes pas montré le niveau de jeu qui leur a permis d'atteindre les quarts de finale de la Coupe du Monde au Brésil il y a un an et demi, mais la réalisation de Cristian Gamboa leur a permis d'obtenir un 1:0 suffisant pour empocher les trois points.

Les États-Unis ont entamé leur parcours dans le Groupe C sur les chapeaux de roue, avec une victoire 6:1 sur Saint-Vincent-et-les-Grenadines. L'invité surprise de ce quatrième tour a cueilli à froid les hommes de Jürgen Klinsmann en ouvrant le score, mais leur possession de balle quasiment exclusive a permis aux locaux, à Saint-Louis, de vite revenir dans la partie. Les 19 tentatives déclenchées par les Américains ont ensuite produit six buts, de la part de Jozy Altidore (2), Fabian Johnson, Gyasi Zardes, Geoff Cameron et Bobby Wood.

Dans l'autre rencontre de la poule, Trinité-et-Tobago a réalisé une performance convaincante au Guatemala. Khaleem Hyland et l'expérimenté capitaine Kenwyne Jones ont tous les deux fait mouche pour offrir une victoire 2:1 à des Soca Warriors largement rajeunis.

Le joueur
Andres Guardado (Mexique)
Le capitaine mexicain avait été le héros de la sélection en aztèque victorieuse de la Gold Cup 2015. À l'Azteca, son splendide coup franc des 25 mètres a permis au Tri d'ouvrir le score dès la septième minute, et d'aborder la suite des événements avec plus de tranquillité. Pendant le reste de la partie, Guardado a été impérial dans son rôle de relanceur. Devant une sélection salvadorienne qui n'a certes pas vraiment existé, l'homme au brassard a été le métronome de son équipe.

La stat
2 - Deux équipes - Trinité-et-Tobago et le Panama - se sont imposées à l'extérieur. Deux buts ont été inscrits sur des coups francs somptueux. Enfin, Bobby Wood est devenu le deuxième joueur d'Hawaï de l'histoire à évoluer en équipe des États-Unis. Pour faire bonne mesure, il a inscrit le… deuxième but des Américains face à Saint-Vincent-et-les-Grenadines.

Le saviez-vous ?
L'ailier de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Oalex Anderson, a tout juste 20 ans. Il a eu l'honneur d'inscrire le premier but de ce quatrième tour des qualifications de la CONCACAF pour Russie 2018. Après cinq minutes, le plus jeune des 22 acteurs au coup d'envoi repique de l'aile gauche dans l'axe et déclenche une frappe qui ne laisse aucune chance au gardien américain Brad Guzan. Anderson évolue actuellement avec la réserve de Seattle Sounders, ne devrait plus tarder à faire ses grands débuts en équipe première, où il évoluera sous les ordres d'un compatriote en la personne d'Ezra Hendrickson.

Entendu…
"Nous avons confiance en Jozy. C'est un joueur très atypique, qui connaît des hauts et des bas. Il doit rester serein et travailler encore plus dur" - Jürgen Klinsmann, sélectionneur des États-Unis, au sujet de JozyAltidore

Les résultats (quatrième tour, première journée)
13 novembre
Groupe A

Mexique 3:0 Salvador
Canada 1:0 Honduras
Groupe B

Costa Rica 1:0 Haïti
Jamaïque 0:2 Panama
Groupe C

États-Unis 6:1 Saint-Vincent et les Grenadines
Guatemala 1:2 Trinité-et-Tobago

Le programme (quatrième tour, deuxième journée)
17 novembre
Groupe A
Honduras - Mexique
Salvador - Canada
Groupe B
Haïti - Jamaïque
Panama - Costa Rica
Groupe C
Saint-Vincent-et-les-Grenadines - Guatemala
Trinité-et-Tobago - États-Unis