Huit mois à peine après le sacre de l'Allemagne à la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™, l'épreuve reine du football mondial reprend ses droits avec le coup d'envoi ce 12 mars des qualifications asiatiques pour Russie 2018.

Douze pays comptant parmi les moins bien classés du continent vont s'affronter en matches aller et retour, les 12 et 17 mars prochains. Les six vainqueurs sur l'ensemble des deux confrontations rejoindront les 34 autres équipes de la zone au tour suivant. Cette phase fait également office de tour qualificatif pour la Coupe d'Asie de l'AFC 2019.

L'Inde, la mieux classée des 12 sélections en lice, accueillera un voisin bien connu, le Népal. Le Pakistan, qui a réalisé de gros progrès récemment, sera en déplacement au Qatar face au Yémen pour y défier une équipe qu'il n'a plus battue depuis plus de 30 ans. Le Cambodge, de son côté, recevra Macau, un adversaire qui lui réussit plutôt bien.

Ailleurs, Chinese Taipei sera opposé à Brunei après avoir obtenu un match nul contre la RDP Corée. Le Sri Lanka affrontera un Bhoutan contre lequel il n'a jamais perdu. Enfin, la Mongolie effectuera un saut dans l'inconnu au Timor Oriental. FIFA.com présente ces rencontres.

L'affiche
Inde-Népal, Indira Gandhi Athletic Stadium, Guwahati, 15:30 heure locale

Depuis presque un demi-siècle, les deux voisins entretiennent une forte rivalité, avec 13 confrontations. La formation indienne dirigée par Stephen Constantine a la faveur des pronostics grâce à un palmarès de dix victoires et deux nuls. Mais l'Anglais anglais sait parfaitement qu'un excès de confiance pourrait coûter très cher à ses troupes. Les visiteurs ont beaucoup progressé sous la houlette de Jack Stefanowski. Depuis sa prise de fonctions il y a un peu plus de trois ans, l'Américain d'origine polonaise a notamment conduit le Népal à une victoire 2:1 sur l'Inde, seul succès népalais dans le Championnat de la SAFF 2013.

Pour faire la différence, l'Inde s'en remettra à son attaquant Sunil Chhetri, meilleur buteur de l'histoire de son pays avec 45 réalisations en 82 sélections. En outre, Constantine cherchera à tirer profit de sa connaissance de la sélection népalaise, qu'il a entraînée de 1999 à 2001. Côté népalais, les principaux espoirs de victoire reposeront sur le duo formé par les attaquants Anil Gurung et Ju Manu Rai, tous deux buteurs à l'occasion du succès du Népal sur l'Inde. Les Gorkhalis auront comme principal objectif d'éviter une lourde défaite afin de préserver leurs chances en vue du match de retour.

Les autres rencontres
Le Pakistan se rendra à Doha en terrain neutre pour défier le Yémen avec un esprit de revanche, après avoir été deux fois lourdement battu par cet adversaire dans les qualifications pour États-Unis 1994. La sélection pakistanaise a bien évolué depuis, en partie grâce à l'expatriation d'une partie de ses internationaux. Approche revancharde également dans les rangs de Brunei, après la lourde défaite 5:0 concédée face à Chinese Taipei dans une rencontre amicale en 2009. Pour s'imposer, Brunei aura comme principaux atouts ses stars du DPMM FC, en particulier les frères Mohd et Adi Said, tous deux attaquants.

Au vu de son excellent match nul 2:2 face à Singapour, Macau peut aborder avec optimisme son déplacement au Cambodge, battu quant à lui 4:2 par les Lions l'année dernière dans la Coupe Suzuki de l'AFF. Entraîné par le Coréen Lee Taehoon, le Cambodge voudra s'inspirer de ses trois victoires décrochées au cours des quatre dernières confrontations avec Macau. Enfin, le Sri Lanka part favori contre le Bhoutan, lanterne rouge au Classement mondial FIFA/Coca-Cola et battu lors des cinq derniers duels entre les deux nations.

Le joueur à suivre
Stefanowski possède dans son effectif trois joueurs U-17, dont le prodige du KRC Genk, Bimal Magar. L'attaquant népalais est devenu le plus jeune joueur de son pays à marquer lors d'une rencontre internationale en égalisant face au Pakistan (1:1), il y a deux ans. Il était alors âgé de 15 ans, huit mois et huit jours. Depuis, ila trouvé le chemin des filets à quatre reprises lors de la qualification du Népal aux dépens de l'Irak, l'an dernier dans le Championnat U-16 de l'AFC.

Le saviez-vous ?
Parmi les 12 équipes en lice, l'Inde est la seule à avoir déjà accédé à une Coupe du Monde de la FIFA. C'était à Brésil 1950. La sélection indienne avait gagné le droit de participer au tournoi en raison du forfait de l'adversaire qui l'avait battue lors des qualifications. Cependant, le rêve indien tourna court, l'organe directeur du football national ayant décidé de ne pas envoyer sa représentation au Brésil.

Entendu…
"Nous voulons mettre en place un programme de développement du football chez les jeunes et de ce point de vue, un bon résultat dans les qualifications générerait un surcroît d'intérêt dans le pays. Nous devons être patients. Nous savons que la réussite devient pas du jour au lendemain." - Mike Wong, conseiller technique de Brunei

Le programme (12 et 17 mars)
Inde - Népal
Yémen - Pakistan
Timor Oriental - Mongolie
Cambodge - Macau
Chinese Taipei - Brunei
Sri Lanka - Bhoutan

Pour tout savoir sur les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018, consultez notre FAQ en 18 questions/réponses