Le 14 avril prochain, les équipes asiatiques encore en lice dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA 2018™ auront les yeux tournés vers Kuala Lumpur où se déroulera le tirage au sort du deuxième tour du tournoi préliminaire en Asie pour Russie 2018, qui fera également office de tournoi qualificatif pour la Coupe d'Asie de l'AFC 2019.

Le deuxième tour verra les 40 équipes encore en lice réparties en huit groupes de cinq. Les vainqueurs de groupe et les quatre meilleurs deuxièmes seront qualifiés pour le tour final des qualifications asiatiques pour la Coupe du Monde 2018 ainsi que pour la phase finale de la Coupe d'Asie de l'AFC 2019. La compétition durera neuf mois, du 11 juin 2015 au 29 mars 2016, les équipes s'affrontant en matches aller et retour dans une formule de type championnat qui comportera dix journées.

Les 28 sélections "recalées" pour le tour final des qualifications mondialistes resteront toutefois en course pour conquérir l'une des 12 places restantes pour la phase finale de la Coupe d'Asie de l'AFC, qui se déroulera aux Émirats Arabes Unis et a été pour la première fois agrandie à 24 équipes. Les 16 sélections les mieux classées seront automatiquement qualifiées pour le tournoi préliminaire, tandis que les 12 équipes restantes s'affronteront en matches de barrage pour l'attribution des huit dernières places.

Nouvelles têtes de série
"Ce tirage au sort est très important non seulement pour l'AFC, mais également pour la FIFA", estime le Directeur exécutif du département des compétitions de l'AFC, Shin Mangil, au micro de FIFA.com. "Cette fois, les qualifications vont servir à la fois pour la Coupe du Monde et la Coupe d'Asie de l'AFC. Avec ce nouveau format, chaque équipe a autant de chances de rencontrer une autre équipe et de jouer un nombre égal de matches internationaux dans le cadre du calendrier international de la FIFA. Cet événement a attiré plus de fans et suscite un intérêt plus important de la part des médias. J'espère que tous les fans de football en Asie vont assister à une campagne qualificative passionnante."

Tout comme pour les qualifications à Brésil 2014, le Classement mondial FIFA/Coca-Cola a été utilisé pour déterminer le classement des équipes dans leur course à un billet pour Russie 2018. Au premier tour en février dernier, c'est le classement mondial de janvier qui a été pris en compte, les 12 équipes les moins bien classées participant au premier tour et les 34 autres ne faisant leur entrée qu'au deuxième.

Le tirage au sort du deuxième tour est basé sur la dernière édition du classement mondial, du 9 avril. Par conséquent, l'Australie, la RP Chine et l'Irak se sont hissés dans le top 8 pour y rejoindre l'Iran, le Japon, la République de Corée, l'Ouzbékistan et les Émirats Arabes Unis grâce à leurs performances lors de la dernière Coupe d'Asie de l'AFC ainsi que dans les rencontres internationales amicales.

L'Australie vise le titre mondial
Forte de son premier sacre en janvier dernier dans une Coupe d'Asie de l'AFC qu'elle organisait, l'Australie souhaite surfer sur la vague de son succès. "Nous voulons nous qualifier pour la Coupe du Monde", annonce Ange Postecoglou, sélectionneur de Socceroos qui restent sur un nul 2:2 face à l'Allemagne, championne du monde en titre. "Nous voulons nous qualifier pour la Russie et y aller pour poser de problèmes à tout le monde et même essayer de gagner le titre. Ce que je dis aujourd'hui a peut-être l'air complètement ridicule, mais c'est notre objectif : essayer de gagner la Coupe du Monde."

Après avoir emmené la RP Chine jusqu'en quarts de finale de la Coupe d'Asie de l'AFC, Australie 2015, le sélectionneur Alain Perrin fait lui aussi preuve d'optimisme : "C'est bien d'avoir réussi à être tête de série. Nous sommes dans une nouvelle phase de construction où nous préparons les qualifications pour la Coupe du Monde 2018 en Russie", explique le Français. "Nous avons déçu nos compatriotes dans la dernière Coupe d'Asie", reconnaît quant à lui le sélectionneur de l'Ouzbékistan, Mirjalol Kasimov. "Nous avons été éliminés en quarts de finale, ce qui était bien en dessous de nos objectifs. Le seul moyen de nous racheter est d'obtenir de meilleurs résultats dans ces qualifications pour la Coupe du Monde."