Vingt-huit jours après le coup d’envoi des qualifications de la Zone Asie pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™, le tirage au sort du deuxième tour, mardi 14 avril à Kuala Lumpur, a de nouveau mis le continent sous le feu des projecteurs. Les 40 équipes engagées - les six à avoir franchi l’obstacle du premier tour et les 34 qualifiées d’office - connaissent désormais le nom de leurs adversaires sur la route de Russie 2018.

Les résultats complets :
Groupe A
Emirats Arabes Unis, Arabie Saoudite, Palestine, Timor Oriental, Malaisie

Groupe B
Australie, Jordanie, Tadjikistan, Kirghizistan, Bangladesh

Groupe C
RP Chine, Qatar, Maldives, Bhoutan, Hongkong

Groupe D
Iran, Oman, Inde, Turkménistan, Guam

Groupe E
Japon, Syrie, Afghanistan, Singapour, Cambodge

Groupe F
Irak, Viêt-Nam, Thaïlande, Indonésie, Chinese Taipei

Groupe G
République de Corée, Koweït, Liban, Myanmar, Laos

Groupe H
Ouzbékistan, Bahreïn, Philippines, RDP Corée, Yémen

A retenir
L'Australie, championne d'Asie en titre, croisera le fer avec la Jordanie, comme lors des qualifications pour Brésil 2014. La République de Corée, dans le Groupe G, retrouve le Koweït et le Liban, qui ont posé des problèmes aux Guerriers Taeguk sur la route des deux dernières Coupes du Monde de la FIFA. La RP Chine, écartée de la route d'Afrique du Sud 2010 par le Qatar, pourra prendre sa revanche, alors que l'Ouzbékistan a hérité d'u groupe difficile avec le Bahreïn et la RDP Corée. Le Japon devrait avoir la partie plus facile face à la Syrie, l'Afghanistan, le Cambodge, et Singapour. Pour leur part, les Émirats Arabes Unis devront se méfier de l'Arabie Saoudite de de la Palestine qui progresse à chaque sortie. Enfin l'Irak visitera le sud-est asiatique en affrontant le Viet-Nam, la Thaïlande et l'Indonésie et l'Iran ne devrait pas trop souffrir contre Oman, l'Inde, le Turkménistan et Guam .

Réparties dans huit groupes de cinq, ces nations tenteront de décrocher leur billet pour le tour final des préliminaires, mais également pour la Coupe d’Asie de l’AFC 2019. Les têtes de série ont été désignées sur la base de la dernière édition du Classement mondial FIFA/Coca-Cola. L’Iran, le Japon, la République de Corée, l’Australie, les Émirats Arabes Unis, l’Ouzbékistan, la RP Chine et l’Irak étaient ainsi assurés de ne pas s’affronter directement.

La tâche sera en revanche compliquée pour les six équipes les moins bien classées, rescapées du premier tour : l’Inde, le Bhoutan, Chinese Taipei, le Cambodge, le Yémen et le Timor Oriental.

Un événement prestigieux
L’actrice et présentatrice de télévision malaisienne Chermaine Poo a joué les maîtresses de cérémonie devant une assistance prestigieuse, au sein de laquelle figuraient de nombreux officiels, dont le Directeur des Qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA™ et les Jeux Olympiques, Gordon Savic, qui a supervisé le bon déroulement des opérations. Le Secrétaire Général de l’AFC, Dato’ Alex Soosay, s’est par ailleurs montré très optimiste quant à la réussite de la future campagne de qualifications.

Le Directeur Exécutif des Compétitions de l’AFC, Shin Mangil, est monté sur scène afin de procéder au tirage proprement dit. Il était assisté de plusieurs visages familiers, parmi lesquels Ange Postecoglou, Dollah Salleh, Djamel Belmadi et Radojko Avramovic, sélectionneurs respectifs de l’Australie, de la Malaisie, du Qatar et de Myanmar, ainsi que d’Alain Perrin, qui a conduit la RP Chine jusqu’en quart de finale de la Coupe d’Asie de l’AFC en janvier dernier.

Un nouveau format
Contrairement à ce qui avait été fait en amont de Brésil 2014, la campagne de Russie 2018 servira également de support aux qualifications pour la prochaine Coupe d’Asie. Les huit équipes arrivées en tête de leur groupe, ainsi que les quatre meilleurs deuxièmes, seront ainsi doublement récompensés.

La Coupe d’Asie étant élargie à 24 participants, les 12 billets restants seront mis en jeu parmi les autres équipes au cours d’une compétition à 24. Le nouveau format veut que les 16 équipes les mieux classées y soient rejointes par les vainqueurs de huit barrages. Le deuxième tour des qualifications s’étendra sur neuf mois, de juin prochain à mars 2016. Toutes les équipes s’affronteront à deux reprises, à domicile et à l’extérieur, sous forme d'un mini-championnat.