Le deuxième tour des qualifications de la CONCACAF pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ n'a pas donné lieu à de grandes surprises. Le Canada a réussi une entrée en lice convaincante, tandis que quatre sélections centraméricaines - le Guatemala, le Salvador, le Belize et le Nicaragua - ont validé leur billet pour la suite de la compétition. En revanche, les rêves cubains sont partis en fumée à l'issue d'une journée où les buts ont été nombreux. FIFA.com fait le point.  

Résultats (sur l'ensemble des deux manches)
Nicaragua 4:1 Suriname
Saint-Vincent-et-les-Grenadines 6:6 Guyana (buts à l'extérieur)
Antigua-et-Barbuda 5:4 Sainte-Lucie
Curaçao 1:1 Cuba (buts à l'extérieur)
Aruba 0:3 Barbade
République dominicaine 1:5 Belize
Dominique 0:6 Canada
Saint-Kitts-et-Nevis 3:6 Salvador
Porto Rico 1:2 Grenade
Guatemala 1:0 Bermudes

Moments-clés
McCaulay en sauveur : En l'absence de Deon McCaulay, le Belize avait connu des difficultés sur le plan offensif lors des tours précédents. Face aux îles Caïmans, les Jaguars n'avaient inscrit qu'un seul but en 180 minutes, sur coup de pied arrêté. Le retour de l'attaquant vedette contre la République dominicaine a permis à toute l'équipe de renouer avec le succès. Auteur de trois réalisations en deux sorties, le joueur des Atlanta Silverbacks semble bien décidé à rééditer l'exploit réalisé sur la route de Brésil 2014. À l'époque, il avait terminé meilleur buteur des qualifications, devant Luis Suarez, Cristiano Ronaldo ou encore Lionel Messi. "Le sang-froid de Deon devant le but, ce n'est pas quelque chose qui s'apprend", constate le milieu de terrain Elroy Kuylen.

Une question de temps  : Antigua-et-Barbuda était donné largement favori au moment d'affronter Sainte-Lucie. Le nouveau sélectionneur Piotr Nowak avait insisté sur la nécessité de se montrer ponctuel et professionnel. Mais tout ceci n'a pas empêché les Benna Boys de connaître des débuts bien difficiles. Battus 3:1 à domicile au match aller, il leur a fallu puiser dans leurs réserves pour s'imposer 4:1 au retour. Josh Parker a remis les deux équipes à égalité sur l'ensemble des deux manches après trois minutes de temps additionnel. Cent vingt secondes plus tard, Aaron Tumwa inscrivait le but de la qualification. "J'ai remarqué que la notion du temps n'était pas tout à fait la même dans les îles", nous confiait récemment Nowak, véritable légende vivante en Pologne et aux États-Unis. Mieux vaut tard que jamais, lui rétorqueront les supporters locaux.  

Le Canada est de retour : En s'imposant 6:0 devant la Dominique, les Canadiens ont effacé quelques souvenirs pénibles. Durant les préliminaires de l'édition 2014 au Brésil, les Nord-Américains avaient vécu une désillusion. Alors qu'un nul sur le terrain du Honduras leur aurait ouvert les portes de la qualification, ils s'étaient inclinés 8:1. Cette déroute a mis en lumière la nécessité de profonds changements. Le sélectionneur de l'époque Stephen Hart a donc laissé sa place à Benito Floro. L'ancien entraîneur du Real Madrid a immédiatement apporté au groupe sa sensibilité espagnole. À en juger par les performances impressionnantes livrées face à la Dominique, il faudra compter avec les Canucks dans les prochains mois.   

Le joueur
Depuis son échec en ouverture du premier tour face aux Îles Vierges Américaines, la Barbade a fait du chemin. Une partie de ce redressement est à mettre au crédit du capitaine Emmerson Boyce (37 ans), qui évolue actuellement à Wigan. Le retour de l'infatigable vétéran a ajouté une touche d'agressivité et de rigueur dans le jeu de la sélection insulaire. Les Bajans restent sur une série de trois victoires, pour un score cumulé de 7:0. Boyce s'est même offert le luxe d'inscrire un but contre Aruba.

La stat
6 -
 Saint-Vincent-et-les-Grenadines et le Guyana ont inscrit six buts chacun au cours d'un duel placé sous le signe de l'offensive. Leur confrontation était évidemment la plus prolifique de ce tour. Le premier s'impose finalement, à la faveur de la règle des buts marqués à l'extérieur. Avec trois réalisations, Tevin Slater s'est imposé comme l'un des artisans du succès de son équipe. L'attaquant du Vincey Heat, qui a honoré sa première sélection l'année dernière, s'annonce comme un joueur à suivre.

Entendu…
"Les autres aspects du match sont importants aussi mais si vous ne marquez pas, vous ne risquez pas de gagner" - Deon McCaulay, attaquant du Belize

*Les rencontres comptant pour le troisième tour auront lieu entre le 31 août et le 8 septembre.