Le deuxième tour des qualifications de la Zone Asie pour Russie 2018 passe à la vitesse supérieure à l'occasion de la deuxième journée, mardi 16 juin. La compétition devrait logiquement retenir toutes les attentions sur le continent, comme au-delà, avec l'entrée en lice de plusieurs grosses écuries asiatiques. L'Australie, le Japon, l'Iran et la République de Corée, qui étaient tous de la fête lors de Brésil 2014, débutent en effet leur campagne.

L'affiche
RDP Corée - Ouzbékistan, Stade Kim Il-sung, Pyongyang

Même si les meilleures équipes du continent sont sur le pont, cette confrontation est particulièrement alléchante, entre deux adversaires très proches l'un de l'autre. Ils figuraient déjà dans le même groupe lors de la Coupe d'Asie de l'AFC, en janvier dernier. L'Ouzbékistan s'était alors imposé 1:0 à Sydney. Le pays d'Asie centrale est d'ailleurs invaincu face aux Nord-Coréens, avec quatre victoires et deux matches nuls en six affrontements.

Il ne faudra cependant pas sous-estimer la RDP Corée, qui évoluera devant son public. Les quarts de finalistes de la Coupe du Monde de la FIFA 1966™ sont toujours difficiles à manœuvrer sur la scène continentale. Les Chollimas tenteront de s'inspirer de leur campagne de qualification victorieuse pour Afrique du Sud 2010, au cours de laquelle ils n'avaient pas perdu un seul de leurs sept matches à domicile.

Les autres rencontres
Dans le Groupe A, les regards seront tournés vers les Émirats Arabes Unis, demi-finalistes de la Coupe d'Asie de l'AFC 2015, qui lanceront leur campagne face au Timor Oriental. Battus 3:0 par la République de Corée en match de préparation, les joueurs de Mahdi Ali devraient avoir la tâche plus facile face à l'équipe d'Asie du Sud-Est, qui a tenu la Malaisie en échec (1:1) lors de la première journée. Dans l'autre match du groupe, la Malaisie et la Palestine, qui s'affronteront pour la toute première fois, tenteront de se relancer après avoir laissé échapper des points la semaine dernière.

Vainqueur de son premier match, le Kirghizistan, leader du Groupe B, passera un sérieux test face à l'Australie, championne d'Asie en titre. Conscient que son équipe n'a pas le droit à l'erreur dans cette campagne de qualification, l'entraîneur des Socceroos Ange Postecoglou a décidé d'aligner son équipe-type. Seuls Massimo Luongo et Trent Sainsbury, héros de la dernière Coupe d'Asie de l'AFC, manquent à l'appel, sur blessure. Le Tadjikistan et le Bangladesh, à domicile, tenteront de leur côté de décrocher leurs premiers points.

Quart de finaliste de la Coupe d'Asie de l'AFC 2015, la RP Chine se déplacera en terre inconnue, dans le Groupe C, sur le terrain du Bhoutan. L'équipe d'Alain Perrin devrait non seulement chercher à empocher les trois points de la victoire, mais également soigner sa différence de buts face à des Bhoutanais battus 7:0 par Hongkong, qui accueillera quant à lui les Maldives, avec l'espoir de confirmer son large succès 6:1 lors de la dernière confrontation entre les deux équipes, en 2005, en match amical.

Dans le Groupe D, les projecteurs seront braqués sur l'Iran, équipe la mieux classée d'Asie, qui débute sa campagne au Turkménistan. Les joueurs de Carlos Queiroz partent largement favoris, mais ils devront se méfier de leur modeste adversaire, qui affiche un bilan surprenant de deux victoires et deux matches nuls face aux Iraniens. Sur un nuage après sa victoire à domicile contre le Turkménistan, Guam tentera à nouveau de créer la surprise, devant son public, face à l'Inde, deuxième pays le plus peuplé au monde.

Favori du Groupe E, le Japon accueille Singapour, parfaitement lancé par son succès 4:0 contre le Cambodge. Les Japonais ont remporté 18 de leurs 22 confrontations précédentes et leur nouveau sélectionneur Vahid Halilhodzic devrait aligner ses meilleurs joueurs pour s'assurer la victoire. Battu par les Émirats Arabes Unis en quarts de finale de la dernière Coupe d'Asie de l'AFC, le Japon a aligné les succès depuis en amical, notamment face à l'Irak récemment (4:0).

Leader du Groupe F après sa victoire 1:0 contre le Viêt-Nam lors de son premier match, la Thaïlande tentera de consolider sa première place face au Chinese Taipei. Tête de série du Groupe G, la République de Corée voudra confirmer contre Myanmar son succès 3:0 contre les Émirats Arabes Unis, en match amical, alors que le Liban a l'intention de relever la tête au Laos.

Le jouer à suivre
Sardar Azmoun devrait conduire l'attaque iranienne lors de l'entré en lice de son équipe face au Turkménistan. Le prodige de 20 ans s'est affirmé comme l'une des révélations de la Coupe d'Asie de l'AFC 2015, au cours de laquelle ses deux réalisations ont permis à l'Iran d'atteindre les quarts de finale. La vitesse et le sens du but de l'attaquant de Rostov pourraient permettre à la Melli de trouver la faille dans la défense adverse.

Le saviez-vous ?
Alors que cette deuxième journée mettra aux prises quelques vieilles connaissances, certaines équipes découvriront de nouveaux visages. Huit rencontres sont tout à fait inédites.

Entendu…
"Nous ne savons pas grand-chose de notre adversaire, qui n'a pas disputé beaucoup de matches. Mais avons effectué un gros travail de préparation afin que tout se passe pour le mieux" - Ange Postecoglou, sélectionneur de l'Australie

Le programme de la 2ème journée
16 juin
Groupe A :
Timor Oriental - Émirats Arabes Unis, Malaisie - Palestine
Groupe B : Bangladesh - Tadjikistan, Kirghizistan - Australie
Groupe C : Bhoutan - RP Chine, Hongkong - Maldives
Groupe D : Guam - Inde, Turkménistan - Iran
Groupe E : Japon - Singapour, Cambodge - Afghanistan
Groupe F : Chinese Taipei - Thaïlande
Groupe G : Myanmar - République de Corée, Laos - Liban
Groupe H : RDP Corée - Ouzbékistan, Yémen - Philippines