Premier continent concerné par le Tirage au sort préliminaire de Russie 2018, l'Afrique sait désormais quelle route emprunter pour se rendre à la prochaine Coupe du Monde de la FIFA. Les cinq participants à la dernière édition sont ceux qui connaissent le mieux le chemin, d'autant plus que ce sont les mêmes qui avaient triomphé lors des qualifications pour Afrique du Sud 2010.

Ils font partie des 13 équipes directement qualifiées pour le Tour 2 qui attendront en favoris les 13 vainqueurs du premier tour. Celui-ci se jouera au meilleur des deux manches les 5 et 13 octobre 2015. 

Le club des cinq
L'Algérie
, qui avait donné tant de fil à retordre à l'Allemagne en huitième de finale au Brésil, sera opposée au vainqueur de Tanzanie-Malawi. Les Fennecs s'efforceront de faire valoir leur principal atout, à savoir leur invincibilité à domicile qui leur avait ouvert la porte de l'épreuve reine lors de leur quatre participations en 2010 et en 2014, mais aussi en 1982 et en 1986.

Le Nigeria sera quant à lui opposé au Djibouti, l'équipe la plus faible au Classement mondial FIFA/Coca-Coal, ou au Swaziland. Les Super Eagles, qui avaient également franchi le premier tour à Brésil 2014, sont en pleine reconstruction après le départ Stephen Keshi, qui les avait emmenés au sacre continental en 2013, et l'arrivée de Sunday Oliseh. Le médaillé d'or olympique en 1996 s'efforcera de mener son pays à une sixième participation en Coupe du Monde. Comme l'Algérie, le Nigeria est une forteresse imprenable à domicile où il reste invaincu depuis le 10 octobre 1981 en qualification mondialiste. 

Et que dire du Cameroun ! Le dernier pays à être reparti de la tanière des Lions Indomptables avec une victoire est le Congo le 31 octobre 1976. C'est par la main de Samuel Eto'o, assistant de ce Tirage au sort préliminaire, qu'ils ont été fixés sur leur sort. L'homme aux 18 buts en qualifications mondialistes a pris sa retraite internationale, mais a pesé une dernière fois sur le destin de son pays en le désignant comme adversaire du duel Somalie - Niger. La jeune génération devra se montrer digne de ce glorieux ainé pour viser une huitième participation à la Coupe du Monde, et tenter d'effacer une prestation terne à Brésil 2014.

La Côte d'Ivoire faisait également partie des déçus du premier tour l'été dernier, mais a magnifiquement géré l'après-Didier Drogba remportant la CAN 2015. Elle se mesurera au Liberia ou à la Guinée-Bissau en guise de première étape vers une quatrième qualification consécutive en Coupe du Monde, dont les Elephants n'ont jamais vu le second tour.

Le Ghana visera également la passe de quatre, avec comme premier adversaire le vainqueur de Comores-Lesotho. Les Black Stars, plus jeune équipe présente au Brésil, devront montrer que leur prestation mitigée en 2014 leur a permis de gagner en maturité. 

Le club des mondialistes
Dans ces 13 têtes de série qui joueront contre les équipes du Tour 1, on trouve quatre autres nations qui ont déjà participé à une Coupe du Monde de la FIFA : la Tunisie (1978, 1998, 2002, 2006) l'Egypte (1934, 1990), le Sénégal (2002) et la RD Congo (1974). 

Pour les autres, les choses sérieuses commenceront d'entrée avec des chocs entre équipes directement qualifiés pour le Tour 2. Le Maroc compte quatre participations à la Coupe du Monde, mais sa dernière remonte à 1998. La première étape de son périple vers la Russie sera la Guinée équatoriale, une des valeurs montantes en Afrique avec sa quatrième place décrochée lors de la CAN 2015 sur son sol.

L'autre affiche du deuxième tour est le seul choc entre anciens mondialistes dont a accouché ce Tirage au sort préliminaire. L'Angola, qui compte une participation en 2006, sera opposé à l'Afrique du Sud, l'un des poids lourds du continent avec trois participations au Mondial. Les Angolais ne partiront pas favoris, mais ont montré dans le passé qu'ils étaient des hôtes coriaces, leur dernière défaite à domicile en qualifications remontant au 25 juin 1989.