LLa toute première étape sur la longue route de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018 a été franchie en mars à Dili, capitale du Timor Oriental, moins de huit mois après le coup de sifflet final de Brésil 2014 au Maracanã. Chiquito Do Carmo restera le premier personnage marquant du grand roman que constitue la prochaine édition de l'épreuve mondiale. Inscrit quatre minutes après le coup d'envoi du match contre la Mongolie, son but a lancé la première des 76 affiches disputées en Asie et en Amérique du Nord avant même le Tirage au sort préliminaire au Palais Constantin. FIFA.com résume les premiers chapitres de cette longue épopée.

AFC (12 matches au Tour 1, 30 jusqu'à présent au Tour 2)
Quelques minutes après avoir inscrit le premier but de la compétition préliminaire, Do Carmo a doublé la mise, contribuant ainsi à la large victoire (5:1) du Timor Oriental sur la Mongolie au Tour 1. Les Loups Bleus quittent le tournoi par la petite porte, avec l'unique réalisation de Batmonkhiin Erkhembayar comme lot de consolation. Éliminés respectivement par le Cambodge, l'Inde, Chinese Taipei et le Yémen, Macau, le Népal, Brunei et le Pakistan en sont déjà réduits à attendre l'édition 2022 du rendez-vous mondial. Parmi cette première vague de résultats, la sortie de route prématurée du Sri Lanka a fait grand bruit. Vainqueur 3:1 sur l'ensemble des deux manches, le Bhoutan a fait sensation en raison de sa position au Classement mondial FIFA/Coca-Cola, à l'époque : 209ème sur… 209. Le but victorieux de Tshering Dorji en fin de match à Colombo a permis aux supporters bhoutanais de goûter à une joie inédite. Une semaine plus tard à Thimphu, le Bhoutan a confirmé grâce à un doublé de Chencho Gyeltshen. En l'espace de quelques jours, la lanterne rouge de la hiérarchie mondiale a remporté ses deux premiers succès en qualifications pour la Coupe du Monde.  

Le Tour 2 a débuté sur une nouvelle victoire inattendue, à l'occasion de l'entrée en lice de Guam. En 2000, la première sortie mondialiste de la petite nation insulaire s'était soldée par un revers 19:0 face à l'Iran, suivi d'une correction 16:0 infligée par le Tadjikistan. La troisième tentative s'est révélée nettement plus encourageante. Le tout premier match de qualification pour l'épreuve mondiale organisé à Guam a été remporté sur le fil (1:0) par les locaux, face au Turkménistan. Le sélectionneur anglais Gary White n'a pas hésité à parler d'un "événement historique". Dans la foulée, les Matao ont réalisé un exploit encore plus impressionnant en s'imposant 2:1 face à l'Inde, ce qui leur vaut aujourd'hui d'occuper la première place du Groupe D.

Cette nouvelle phase marque également l'entrée en lice des poids lourds du continent, à commencer par les représentants asiatiques au Brésil. La République de Corée et l'Australie ont dû se contenter de succès étriqués face au Myanmar et au Kirghizistan, tandis que l'Iran et le Japon ont été tenus en échec par le Turkménistan et Singapour, respectivement. Ailleurs, la Palestine a fait trembler l'Arabie Saoudite jusqu'au bout avant de céder (3:2) dans les derniers instants. Dans la foulée, les Cavaliers se sont largement imposés (6:0) à Kuala Lumpur face à la Malaisie. Ils occupent provisoirement la tête du Groupe A. Le Bhoutan a entamé son parcours par deux lourdes défaites contre Hongkong (7:0) et la RP Chine (6:0). Le premier fait actuellement la course en tête, grâce au succès (2:0) obtenu face aux Maldives. La Thaïlande, la RDP Corée et les Philippines présentent également des bilans impeccables à ce stade de la compétition. Les Azkals ont remporté leurs deuxième et troisième victoires en qualification aux dépens de Bahreïn et du Yémen.

Le Tour 2 des préliminaires asiatiques prendra fin en mars 2016. La date, le lieu et les modalités du tirage au sort du Tour 3 seront officialisés à l'issue du Tour 2 par la Commission d'Organisation de la Coupe du Monde de la FIFA 2018.

CONCACAF (14 matches au Tour 1, 20 matches au Tour 2)
Les sélections d'Amérique du Nord, centrale et Caraïbes ont également entamé leur voyage à destination de la Russie en mars. Les 14 équipes les moins bien classées se sont affrontées au Tour 1. À défaut de grosses surprises, ces premières affiches ont donné lieu à quelques scores fleuves. Dans un seul cas - la qualification du Belize grâce à la règle des buts à l'extérieur face aux îles Caïmans - les deux protagonistes ont terminé à égalité à l'issue des deux manches. Les îles Vierges Américaines sont passées tout près de l'exploit après avoir battu la Barbade 1:0 pour leur entrée en lice. Toutefois, au retour, les favoris ont remis les pendules à l'heure en s'imposant sur un score sans appel (4:0). Pendant ce temps, le Nicaragua, Saint-Kitts-et-Nevis et les Bermudes se sont aisément débarrassés d'Anguilla, de Turks et Caicos et des Bahamas. La Dominique et Curaçao, entraîné par Patrick Kluivert, se sont montrés moins efficaces face aux îles Vierges Britanniques et à Montserrat.  

La première expérience de l'ancien international néerlandais sur un banc de touche a suscité un vif intérêt. Après avoir habilement négocié le premier obstacle, son équipe a gagné le droit d'affronter Cuba au Tour 2. La première confrontation à Willemstad s'est conclue sur un nul vierge. À la Havane, les deux formations n'ont pas pu se départager (1:1). Grâce à cette qualification à l'arraché, Kluivert a d'ores et déjà offert au pays de ses parents sa meilleure performance en qualifications pour la Coupe du Monde depuis la refonte des préliminaires de la CONCACAF pour l'édition 1994.  

Le Salvador, le Canada, le Belize et le Nicaragua ont pris le meilleur sur Saint-Kitts-et-Nevis, la Dominique, la République dominicaine et le Suriname au Tour 2. Les amateurs de rencontres à suspense ont trouvé leur bonheur du côté d'Antigua. Vainqueur 3:1 à l'aller, Sainte-Lucie pensait avoir fait le plus difficile en égalisant à la 81ème minute du match retour. Mené 4:2 sur l'ensemble des deux manches, Antigua-et-Barbuda a réussi à inverser la tendance. Tavaughn Harriette a redonné espoir aux siens, avant que Josh Parker ne remette les deux formations à égalité en cumulé. À la cinquième minute du temps additionnel, Aaron Tumwa a signé le quatrième but de son équipe, synonyme de qualification pour le Tour 3.  

Le Guyana et Saint-Vincent-et-les-Grenadines ont inscrit six buts chacun sur l'ensemble des deux manches, mais la qualification est tout de même revenue au Vincy Heat grâce aux buts marqués à l'extérieur. Fort de leurs succès in extrermis sur Porto Rico et les Bermudes, la Grenade et le Guatemala seront également présents au prochain tour. Enfin, Aruba a également validé son billet à la faveur d'une erreur de la Barbade, qui avait aligné un joueur inéligible lors de la deuxième manche.

Le tirage au sort du Tour 3 des qualifications de la CONCACAF aura lieu au Palais Constantin. À cette occasion, la Jamaïque et Haïti rejoindront les dix vainqueurs du Tour 2.