À Managua, c'est grâce à un but inscrit dans le temps additionnel que la Jamaïque a évité une sortie précoce dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. Les finalistes de la dernière Gold Cup de la CONCACAF peuvent pousser un grand soupir de soulagement : ils seront présents dans la première phase de groupes de la zone, au même titre que le Canada, le Guatemala, Haïti, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, le Salvador ainsi que les grandes puissances traditionnelles de la CONCACAF que sont le Mexique, les États-Unis et le Costa Rica.

Les résultats (scores cumulés sur les deux manches)
Saint-Vincent-et-les-Grenadines 3:2 Aruba
Grenade 1:6 Haïti
Curaçao 0:2 Salvador
Canada 4:1 Belize
Jamaïque 4:3 Nicaragua
Antigua-et-Barbuda 1:2 Guatemala

Les moments-clés
Les
Reggae Boyz marquent lors du rappel : Quelques semaines après avoir battu les États-Unis et atteint la finale de la Gold Cup de la CONCACAF pour la première fois de son histoire, la Jamaïque s'est fait une grosse frayeur. Battus à domicile la semaine passée par le Nicaragua dans le match aller de ce troisième tour des qualifications de la zone pour Russie 2018, les Reggae Boyz ont renversé la vapeur in extremis, grâce à un but de Simon Dawkins dans le temps additionnel à Managua. La sélection jamaïcaine évite donc - grâce à la règle des buts marqués à l'extérieur - une chute dès la première haie dans les qualifications de la CONCACAF. Le sélectionneur Winfried Schaefer serait bien inspiré de rappeler Wes Morgan, Jobi McAnuff et Giles Barnes, tous les trois brillants lors de la Gold Cup mais absents pour ce troisième tour qualificatif, en vue d'un quatrième tour qui débutera dès novembre.

Le buteur du Belize avec les honneurs : Deon McCaulay avait surpris le monde entier en terminant en tête du classement des buteurs des qualifications pour Brésil 2014, devant des pointures comme Luis Suarez et Lionel Messi. Le buteur du Belize - qui est par ailleurs le meilleur réalisateur de l'histoire du football de son pays - ne conservera pas son statut. Son équipe a été battue par le Canada 4:1 sur l'ensemble des deux matches, mais sur le plan personnel, il a quand même inscrit trois buts en quatre sorties. S'il est loin de ses 11 réalisations sur la route de Brésil 2014, cela reste une performance honorable.

Aruba passe… et trépasse : La petite île néerlandophone avait passé le tour précédent malgré une défaite sur l'ensemble des deux matches, son adversaire à cette occasion - la Barbade - ayant été disqualifié après avoir aligné un joueur inéligible. Avec un nouveau sélectionneur à la barre, les insulaires ont failli tirer le meilleur parti possible de leur résurrection inattendue. À Oranjestad, Danso a réussi un doublé pour permettre à son équipe de revenir à 2:2. Alors que la balance semblait pencher de son côté, Aruba a vu ses rêves s'effondrer à six minutes du coup de sifflet final sous la forme d'un but inscrit par Tevin Slater, son deuxième sur l'ensemble des deux matches, qui a propulsé Saint-Vincent-et-les-Grenadines au quatrième tour des qualifications de la CONCACAF. Slater est du même coup devenu le meilleur buteur de la zone, avec cinq réalisations.

Le joueur - Duckens Nazon (HAI)
Il y a un peu plus d'un an, Duckens Nazon évoluait dans les divisions inférieures du football français. Le Parisien de nationalité haïtienne avait même failli arrêter le football pour de bon. Aujourd'hui âgé de 21 ans, Nazon a retrouvé une seconde vie. Après avoir aidé Haïti à atteindre la phase des matches à élimination directe de la dernière Gold Cup de la CONCACAF en écartant le Honduras, il vient de donner un nouveau coup de pouce à son pays en marquant lors des deux confrontations face à la Grenade. À l'aise balle au pied, rapide et puissant, Duckens a été transféré à Laval, en deuxième division. Son appétit pour le but semble en avoir été encore un peu plus aiguisé.

La stat
10 - 
C'est le nombre de buts inscrits par le Canada lors de ses quatre matches disputés à ce jour dans les qualifications pour Russie 2018. Six réalisations face à la Dominique et quatre au troisième tour contre le Belize : cela donne une moyenne de 2,5 buts marqués par match pour les Canucks. Le contraste est saisissant par rapport aux presque 300 minutes de jeu où les Canadiens n'ont pas réussi à marquer à l'occasion de la dernière Gold Cup de la CONCACAF. L'entraîneur Benito Floro peut également être fier de sa défense : les Canadiens n'ont concédé qu'un seul but au cours de ces quatre rencontres.

Entendu…
"Nous sommes heureux de continuer l'aventure. Nous savions que nous allions devoir essayer de posséder le ballon le plus possible à l'extérieur. Le Belize est fort en contre-attaque et son numéro 9 est connu de tous. Il fallait faire très attention." - Benito Floro, sélectionneur du Canada

Composition des groupes pour le quatrième tour
Groupe A
Mexique
Honduras
Salvador
Canada

Groupe B
Costa Rica
Panama
Haïti
Jamaïque

Groupe C
États-Unis
Trinité-et-Tobago
Saint-Vincent et les Grenadines
Guatemala

*Les matches du quatrième tour se disputeront entre novembre 2015 et septembre 2016.