La Jamaïque, finaliste de la dernière Gold Cup de la CONCACAF, et Haïti, qui a disputé la Coupe du Monde 1974, font leur entrée ce 4 septembre dans la compétition qualificative pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. Le troisième tour de la zone CONCACAF est le dernier avant de passer à la phase de groupes. Les équipes qui ont frappé un grand coup depuis le premier tour, le Nicaragua, le Belize et Curaçao, vont tenter de continuer sur leur lancée en route vers la Russie.

L'affiche
Canada - Belize
Les Canadiens ont quelques comptes à régler dans cette phase préliminaire de la Coupe du Monde. Ils n'ont pas mis le moindre ballon au fond des filets lors de la Gold Cup de la CONCACAF. Pour de nombreux joueurs, la défaite 8:1 contre le Honduras lors des qualifications pour Brésil 2014 reste un souvenir douloureux. L'équipe de l'Espagnol Benito Floro, ancien entraîneur du Real Madrid, a signé six buts sur les deux manches contre la Dominique lors de son premier tour. Cependant, le Belize sera une tout autre histoire. La formation centraméricaine qui compte dans ses rangs le toujours dangereux Deon McCaulay est l'une des nations qui a le plus progressé dans la région. Elle ne sera pas à prendre à la légère après ses victoires contre les Îles Caïmans et la République dominicaine aux tours précédents. Rapide et dynamique, la sélection du Belize en veut et est en pleine réussite. "Je veux juste continuer d'inscrire des buts", a confié McCaulay à FIFA.com. Avec déjà 20 réalisations sur 34 sorties, le Canada sait à quoi s'en tenir.

Les autres rencontres
Saint-Vincent-et-les-Grenadines poursuit son parcours après son duel contre le Guyana marqué par une avalanche de buts (6:6). Au cours de ce premier tour, son attaquant phare Tevin Slater a signé trois réalisations. La formation a prouvé qu'elle peut être efficace dans la finition, mais s'est montrée vulnérable en défense. Aruba, qui a validé son billet à la faveur d'un point de procédure, essaiera d'en profiter.

Haïti débute sa campagne après une prestation remarquable lors de la Gold Cup, décrochant une place en quarts de finale. Les Spice Boys de Grenade, qui étaient connus pour leur tactique rugueuse, sont en pleine mutation. Ils sont donc pressés d'en découdre pour tenter de créer la surprise. "Nous sommes un groupe neuf", assure le capitaine Marc Marshall.

Le Salvador part clairement favori contre Curaçao après avoir battu au tour précédent Saint-Kitts-et-Nevis 6:3. Curaçao est entraîné par l'ancien international néerlandais Patrick Kluivert, mais son effectif constitué de professionnels de moindre niveau basés aux Pays-Bas et de locaux pleins de bonne volonté aura peut-être du mal à rivaliser.

La Jamaïque est sur une lancée plus que positive avec le meilleur résultat de son histoire en Gold Cup de la CONCACAF, où elle est venue à bout des États-Unis pour décrocher une place en finale. Giles Barnes, Jobi McAnuff et Wes Morgan ne sont que quelques-unes des joueurs-clés des Reggae Boyz. Le Nicaragua, qui évolue à un niveau plus respectable que ces dernières années, aura du pain sur la planche face à une équipe jamaïcaine dirigée par l'Allemand Winfried Schäfer et avide de marcher dans les pas de la sélection qui s'était qualifiée pour la Coupe du Monde 1998.

Antigua-et-Barbuda poursuit sa campagne contre le Guatemala. Les Antiguais n'ont que difficilement battu Sainte-Lucie au tour précédent mais espèrent faire mieux cette fois-ci, sous la houlette de leur sélectionneur Piotr Nowak, ancien capitaine de la Pologne et légende de la MLS.

Le joueur à suivre
Ancien international junior anglais, Giles Barnes était destiné à accomplir de grandes choses dès ses débuts au club de Derby County. Attaquant rapide, il a connu des moments difficiles qui l'ont conduit au Houston Dynamo, club de la Major League Soccer, en espérant s'y refaire une santé. Quand la Jamaïque fait appel à lui en 2015, Barnes est prêt à se reconstruire sur le plan international également. Il a prouvé son sens du but lors de la Gold Cup, et a d'ailleurs inscrit l'un des plus beaux buts de la compétition, un coup franc à l'occasion de la victoire de la Jamaïque contre les États-Unis, favoris, en demi-finale.

Le saviez-vous ?
Aruba est la seule équipe encore en lice à avoir perdu au tour précédent. Bien qu'ils aient montré beaucoup de courage, les insulaires ont été dominés par la Barbade qui avait envoyé sur le terrain un joueur inéligible au match retour. Sa punition a été synonyme d'élimination malgré une victoire facile. La sélection d'Aruba revient de loin.

La stat
0 - 
Comme le nombre de buts inscrits par le Canada lors de la dernière Gold Cup de la CONCACAF. Sur ces presque 300 minutes de disette, les Canucks n'en ont encaissé qu'un seul. Il faudra donc que les hommes de Benito Floro marquent contre le Belize.

Entendu...
"On a concrétisé 30% peut-être de nos occasions contre la Dominique au tour précédent. Ça n'est pas assez. Si on parvient à porter ce nombre à 50%, les vannes s'ouvriront et on pourra réaliser des choses auxquelles les gens ne s'attendent pas" - Julian de Guzman, capitaine du Canada, au micro de FIFA.com

Troisième tour de la CONCACAF (matches aller) pour Russie 2018
4 septembre
Saint-Vincent-et-les-Grenadines - Aruba
Grenade - Haïti
Curacao - Salvador
Canada - Belize
Jamaïque - Nicaragua
Antigua-et-Barbuda - Guatemala

* Les matches retour du troisième tour auront lieu le 8 septembre