Après un tour de chauffe début septembre, les écuries européennes se préparent à enchainer deux matches consécutifs de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018. FIFA.com vous présente les matches de la semaine à venir, où le choc Italie-Espagne est particulièrement attendu, tout comme les réactions de la France et du Portugal, finalistes de l'UEFA EURO 2016, après une entame décevante. 

Le programme de la 2ème journée

Jeudi 6 octobre
Groupe D : Autriche-Pays de Galles, République d'Irlande-Géorgie, Moldavie-Serbie
Groupe G : Italie-Espagne, Liechtenstein-Albanie, ARY Macédoine-Israël 
Groupe I : Kosovo-Croatie, Islande-Finlande, Turquie-Ukraine 

Vendredi 7 octobre
Groupe A : France-Bulgarie, Pays-Bas-Bélarus, Luxembourg-Suède
Groupe B : Hongrie-Suisse, Lettonie-Iles Féroé, Portugal-Andorre
Groupe H : Belgique-Bosnie-et-Herzégovine, Grèce-Chypre, Estonie-Gibraltar

Samedi 8 octobre
Groupe C : Allemagne-République tchèque, Azerbaïdjan-Norvège, Irlande du Nord-Saint-Marin
Groupe E : Pologne-Danemark, Monténégro-Kazakhstan, Arménie-Roumanie
Groupe F : Écosse-Lituanie, Angleterre-Malte, Slovénie-Slovaquie

L'affiche
Italie-Espagne, Turin, le 6 octobre à 20h45
Ce choc entre les deux poids lourds du Groupe G sera une grande première en qualifications pour la Coupe du Monde et leur dernier affrontement en phase finale remonte au quart de finale de 1994, remporté 2:1 par la Squadra Azzura. En revanche, la nette victoire (2:0) de cette dernière sur la Roja en huitième de l'UEFA EURO 2016 est encore fraiche dans les mémoires et les Italiens pourront compter sur le soutien du Juventus Stadium où ils sont invaincus. 

Giampiero Ventura devra toutefois se passer des services de Giorgio Chiellini en défense après son expulsion lors du match contre Israël, tout de même remporté 1:3 après quelques frayeurs. Ce genre d'erreur ne sera à priori pas permise face aux Espagnols qui, avec un impitoyable 8:0 infligé au Liechtenstein en septembre, ont porté à 54 le nombre de matches de qualifications consécutifs sans défaite. Les champions du monde 2010 enregistreront de surcroit le retour d'Andrés Iniesta aux manettes. 

Les autres rencontres 
Dans le Groupe A, la France accueille la Bulgarie avec le besoin de se rassurer après le nul décevant contre le Bélarus (0:0) et la lumière viendra peut-être d'Antoine Griezmann ou de Dimitri Payet, éblouissants dans leurs clubs respectifs le week-end dernier, d'autant que la défense bulgare s'est montrée fébrile lors de la victoire à l'arrachée contre le Luxembourg (4:3). Les Pays-Bas, qui restent sur un nul en Suède (1:1), tenteront de faire le plein de confiance face au Bélarus avant de recevoir les Bleus, toujours avec un groupe rajeuni emmené par Wesley Sneijder. 

Dans le Groupe B, la Hongrie, après un nul sans saveur aux Îles Féroé (0:0), aura la lourde tâche de recevoir des Suisses euphoriques après leur victoire contre le Portugal (2:0). De son côté, Andorre peut appréhender la réaction d'orgueil des champions d'Europe, qui enregistrent notamment le retour de Cristiano Ronaldo… Après leur démonstration en Norvège (0:3), les Allemands auront une belle occasion de s'envoler dans le Groupe C en recevant la République tchèque. Au sommet du Groupe D, l'Autriche accueillera le Pays de Galles avec prudence, surtout avec un Gareth Bale auteur d'un doublé contre la Moldavie (4:0).

Après un court succès à domicile contre l'Arménie (1:0), le Danemark devra hausser le ton face à la Pologne de Robert Lewandowski revancharde après avoir laissé filer deux points au Kazakhstan (2:2). La Roumanie, qui peut aussi s'en vouloir après le penalty de la victoire manqué de Nicolae Stanciu face au Monténégro (1:1), se rendra en Arménie pour ne pas se laisser distancer dans ce Groupe E.

Dans le Groupe F, l'Angleterre, qui reste sur une victoire arrachée de justesse en Slovaquie (0:1), recevra Malte dans un contexte difficile après la démission de Sam Allardyce, remplacé en urgence par Gareth Southgate. L'Écosse, qui occupe la tête après son carton à Malte (1:5) recevra la Lituanie. Le choc du Groupe H entre les Bosniens et la Belgique promet de faire des étincelles entre deux attaques en forme. Coté Diables Rouges, Roberto Martinez devra faire sans Kevin de Bruyne en attaque et sans Thomas Vermaelen en défense, dont l'absence s'ajoute à celle de Vincent Kompany. 

Le Groupe I présente la particularité de n'avoir enregistré que des matches nuls 1:1 lors de la première journée. Après le sien historique en Finlande, le Kosovo pourra cette fois compter sur son public pour le deuxième match de qualification de Coupe du Monde de son histoire. En face, la Croatie sera en quête d'un premier succès après avoir été tenue en échec par la Turquie mais la liste des forfaits s'allonge pour Ante Cacic, qui doit se passer d'Ivan Rakitic en plus de Luka Modric et Dejan Lovren. 

Les joueurs à suivre 
"Il y a des joueurs avec lesquels j'ai travaillé avec les moins de 21 ans comme Marcus Rashford et Jesse Lingard", a expliqué Southgate, sélectionneur par intérim de l'Angleterre, après avoir convoqué les jeunes ailiers de Manchester United contre Malte et la Slovénie. Rashford (19 ans, 3 sélections), fait son retour après avoir participé à l'UEFA EURO 2016 et signé un début de saison impressionnant avec 4 buts en 9 matches. Quant à Lingard (23 ans), il n'avait jamais été appelé en sélection.

Le saviez-vous ? 
En 20 confrontations, la France et la Bulgarie affichent une égalité parfaite avec huit victoires chacun pour quatre nuls. En revanche, les Bleus restent sur un souvenir cuisant en éliminatoires de Coupe du Monde avec le fameux but d'Emil Kostadinov à la dernière seconde qui les a privés de l'édition 1994. Didier Deschamps, qui était sur le terrain à l'époque, a déclaré en conférence de presse qu'il n'avait "pas vraiment envie de parler de ça", tout en ajoutant que "c'était il y a 23 ans" et qu'il "faut vivre avec son temps". En revanche, le nouveau sélectionneur Bulgare Petar Houbtchev, titulaire en défense à l'époque, voudra peut-être évoquer le bon vieux temps…

Entendu…