LE FILM DE LA JOURNÉE - Ronaldinho a-t-il donné des cours de grigris à Andriy Yarmolenko ? Existe-t-il un joueur plus empoisonnant à marquer qu’Aleksandar Mitrovic ? Le conte de fées nordique de l’UEFA EURO 2016 était-il juste un coup d'éclat sans lendemain ? Y a-t-il en Europe un meilleur buteur de la tête que Gareth Bale ? 

Nous n’avons pas toutes les réponses à ces questions, mais nous savons qu’Islandais, Irlandais, Italiens, Serbes et Espagnols sont tous très heureux cette nuit. FIFA.com revient sur une nouvelle soirée riche en événements sur les terrains d’Europe.

Résultats
Groupe D :
Moldavie 1:3 République d’Irlande, Serbie 3:2 Autriche, Pays de Galles 1:1 Géorgie
Groupe G : Albanie 0:2 Espagne, ARY Macédoine 2:3 Italie, Israël 2:1 Liechtenstein
Groupe I : Finlande 0:1 Croatie, Islande 2:0 Turquie, Ukraine 3:0 Kosovo

L’affiche
ARY Macédoine 2:3 Italie
Ilija Nestorovski (57’), Ferhan Hasani (59’) pour l'ARY Macédoine ; Andrea Belotti (24’), Ciro Immobile (75’, 90’+2)

Le "Coq" s’est réveillé à point nommé pour ses grands débuts internationaux. Aérien, Andrea Belotti a ouvert le score pour l’Italie. La Macédoine ne méritait pas forcément d’être menée 1:0 à la pause, mais son travail de sape a finalement été récompensé par deux buts coup sur coup. Plutôt que d’essayer de conserver leur avantage, Goran Pandev et les siens ont continué à faire le jeu face à leur illustre adversaire, sauvé par les réflexes spectaculaires de son gardien de 38 ans, Gianluigi Buffon. La Macédoine n’était plus qu’à 15 minutes de l’une des plus belles performances de son histoire lorsque Ciro Immobile a égalisé. Le buteur de la Lazio a frappé à nouveau dans les arrêts de jeu et brisé les cœurs macédoniens.

Les autres rencontres
À la parade en première mi-temps, Etrit Berisha aura frustré plus d’un Espagnol, mais le portier albanais a également offert l’ouverture du score aux champions du monde 2010, David Silva laissant avec beaucoup d’altruisme son coéquipier Diego Costa finir le travail. Cinq minutes seulement après son entrée en jeu, Nolito a permis à l’Espagne de faire le break et de conserver les commandes du groupe grâce à une meilleure différence de buts sur l’Italie. L’Albanie n’est qu’à un point, à égalité avec Israël. Tomer Hemed a inscrit ses quatorzième et quinzième buts en 21 sélections lors du succès étriqué mais confortable des joueurs d’Elisha Levy face au Liechtenstein (2:1).

Bale n’est plus qu’à trois longueurs d’Ian Rush au classement des meilleurs réalisateurs gallois de l’histoire, mais son but n’a pas suffi aux Dragons pour dominer la Géorgie. Tornike Okriashvili a égalisé, Levan Mchedlidze a manqué un but tout fait et Valeri Kazaishvili a trouvé la barre transversale sur le terrain de Gallois pouvant s’estimer heureux avec le point du match nul. Leurs cousins celtes ont passé une meilleure soirée. James McLean, avec son doublé, a largement contribué au succès 3:1 de la République d’Irlande à Chisinau, en Moldavie. Les joueurs de Martin O'Neill partagent la tête du Groupe D avec la Serbie, qui ont a l’avantage à trois reprises lors d’un match à rebondissements face à l’Autriche. Aleksandar Mitrovic a signé les deux premiers buts de son équipe, du pied puis de la tête, avant que Dusan Tadic ne lui offre la victoire d’une volée parfaite.

La Croatie et l’Islande se sont hissées au sommet du Groupe I, avec sept points en trois matches. D’une tête opportuniste, Mario Mandzukic a permis aux joueurs d’Ante Cacic de s’imposer à Tampere, tandis qu’Alfred Finnbogason, d’une reprise de volée, a contribué à la victoire 2:0, contre la Turquie, de ceux décrits par Thierry Henry comme "la deuxième équipe préférée de tout le monde". L’Ukraine, qui a dominé sans surprise le Kosovo, occupe la troisième place, à deux longueurs. Elle peut remercier Yarmolenko, précieux dans le jeu et auteur, avec son coéquipier Ruslam Rotan, de l’un des deux buts magnifiques de la rencontre.

Le joueur
"Mitrovic n’a pas besoin de marquer pour être le meilleur sur le terrain. Il court après tous les ballons, se joue des défenseurs, domine dans les airs et fait jouer ses coéquipiers", avait dit le sélectionneur serbe Slavoljub Muslin avant d’accueillir l’Autriche à Belgrade. Le joueur de 22 ans lui a donné raison sur chaque point et quelques Autrichiens pourront sans doute en témoigner au réveil. Il a également fait trembler les filets à deux reprises.

La stat
89 - Comme le pourcentage d’efficacité de Mario Mandzukic sous le maillot croate en 2016, qui n’a cependant pas marqué lors de l’UEFA EURO 2016. Il peut remercier Andrej Kramaric pour son dernier but en date. Son tir était à quelques centimètres de franchir la ligne lorsque l’attaquant de la Juventus l’a prolongé de la tête. Kramaric s’était déjà retourné pour célébrer "son" but avant de finalement découvrir après le match qu’il avait été attribué à son coéquipier ! Auteur de sa huitième réalisation en neuf sorties internationales cette année, Mandzukic en compte désormais 28 avec la Croatie, soit un de moins qu’Eduardo da Silva, deuxième meilleur buteur de l’histoire de la sélection. Davor Suker, qui avait conduit son équipe à la troisième place de France 1998, domine ce classement avec 45 unités.

Le saviez-vous ?
Deux buts encaissés en l’espace de 142 secondes ont failli pousser l’Italie à concéder sa première défaite en 53 matches de qualification pour la Coupe du Monde ou l’EURO, avant qu’Immobile n’enfile le costume de sauveur.

Entendu...
"90 % de nos erreurs sont venues de notre manque de concentration, mais nous avons bien répondu après ce double avertissement. Il faut une équipe mentalement solide pour revenir dans cette situation, et nous ne devons pas oublier la contribution de Gianluigi Bufon" - Giampiero Ventura, sélectionneur de l'Italie