LE FILM DE LA JOURNÉE - La troisième journée des éliminatoires de la Zone Europe pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018 s'est achevée ce mardi 11 octobre et les sélectionneurs de l'Allemagne et de l'Angleterre n'attendront pas la reprise en novembre avec le même état d'esprit… S'ils sont tous les deux premiers de leurs groupes, Joachim Löw dormira tranquille après avoir assisté à une nouvelle démonstration des siens tandis que Gareth Southgate et ses Three Lions ont eu quelques grosses frayeurs en défense et devront revoir leur copie. 

FIFA.com revient sur les derniers résultats des qualifications européennes pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™.

Les résultats
Groupe C : Allemagne 2:0 Irlande du Nord, Norvège 4:1 Saint-Marin, République tchèque 0:0 Azerbaïdjan
Groupe E : Kazakhstan 0:0 Roumanie, Pologne 2:1 Arménie, Danemark 0:1 Monténégro
Groupe F : Slovénie 0:0 Angleterre, Slovaquie 3:0 Écosse, Lituanie 2:0 Malte

L'affiche
Slovénie 0:0 Angleterre
Gareth Southgate l'avait annoncé : Wayne Rooney était sur le banc à l'entame de ce troisième match de l'Angleterre, laissant le brassard à Jordan Henderson. Après un bon début de rencontre, les Anglais ont commencé à montrer des signes de fébrilité, à l'image d'une passe en retrait ratée dont Roman Bezjak puis Jasmin Kurtic auraient pu profiter si Joe Hart et le poteau ne s'étaient pas interposés (10'). Le gardien du Torino, dans une forme éblouissante, a ensuite sorti deux parades à couper le souffle sur un temps fort slovène en début de deuxième acte, sur des tentatives de Bostjan Cesar (47') et Kurtic (48'). 

Décidément en état de grâce, Hart s'est à nouveau imposé face à Josip Iličić, qui filait seul au but (70'). Rooney a fait son entrée dans la foulée pour remplacer Dele Alli, et Henderson s'est précipité pour lui rendre le brassard. Mais l'entrée du meilleur buteur de l'histoire de la sélection n'a rien changé, et les Anglais peuvent s'estimer heureux de quitter Ljubljana avec un point, un coup d'arrêt après deux victoires en ce début de campagne.

Les autres rencontres
L'Allemagne a en revanche continué sur sa lancée et a enchainé un troisième succès contre l'Irlande du Nord (2:0), un adversaire qui lui avait résisté en phase de groupes de l'UEFA EURO 2016. Cette fois, les Allemands se sont mis à l'abri dès la première mi-temps avec deux buts en quatre minutes, signés Julian Draxler et Sami Khedira. Les champions du monde, qui n'ont toujours pas encaissé le moindre but dans ces qualifications, ont parfaitement maîtrisé la rencontre et survolent le Groupe C

Derrière, on trouve l'Azerbaïdjan qui a réussi l'exploit de ramener un point de République tchèque à l'issue d'un match pauvre en occasions (0:0). Saint-Marin reste bon dernier après une défaite logique contre la Norvège, même si l'égalisation de Mattia Stefanelli en début de deuxième mi-temps a entretenu un peu d'espoir, anéanti en fin de rencontre (4:1). 

Dans le Groupe E, la Roumanie a concédé au Kazakhstan (0:0) son deuxième match nul en trois journées, trois jours après être allée battre nettement l'Arménie. Elle est devancée au classement par le Monténégro et la Pologne, qui ont respectivement battu le Danemark (0:1) et l'Arménie (2:1) dans la douleur. Les Danois ont cruellement manqué de réalisme et ont étés crucifiés par un coup de patte génial de Stevan Jovetic pour Fatos Beciraj. Quant aux Polonais, ils ont dû attendre les arrêts de jeu et un but de Robert Lewandowski pour s'imposer, alors qu'ils étaient en supériorité numérique depuis la demi-heure de jeu (2:1).

Avec le coup de mou de l'Angleterre, c'est la Lituanie qui réalise la meilleure opération dans le Groupe F en s'emparant de la deuxième place grâce à sa victoire logique contre Malte (2:0). Après deux défaites frustrantes, la Slovaquie a enfin lancé sa campagne avec une victoire pleine de panache face à l'Écosse (3:0). 

Le joueur
Deux buts, une passe décisive : le Slovaque Róbert Mak était dans tous les bons coups face à l’Écosse. Il faut dire que le milieu offensif du Zenith Saint-Petersbourg connaît bien le football anglo-saxon. Mak est effectivement un ancien pensionnaire du centre de formation de Manchester City. Il y est resté de 2004 à 2010. Sa triple contribution permet à la Repre de décrocher ses trois premiers points sur la route de Russie 2018. 

La stat
94 - En remportant son 94ème match aux commandes de l’Allemagne, Joachim Löw entre un peu plus dans la légende. Il égalise un record vieux de 52 ans détenu par Sepp Herberger, sélectionneur historique de la RFA entre 1950 et 1964.

Le saviez-vous ?
La quatrième place dans les qualifications pour Brésil 2014 constitue le meilleur classement de l’histoire de l’Azerbaïdjan dans une compétition préliminaire, Coupe du Monde de la FIFA et UEFA EURO confondus. Lors de la campagne pour 2014, il avait obtenu neuf points et se trouve donc à deux longueurs de son record, avec encore sept rencontres à jouer !

Entendu...