LE FILM DE LA JOURNÉE - Les écarts se rétrécissent dans l'Europe du football. Les scores fleuves se font de plus en plus rares face à des Petits Poucets qui grandissent à pas de géant. Ces derniers restent cependant à la merci de la verve d'un jeune prodige ou d'un exploit historique. Les Îles Féroé et Gibraltar en ont fait l'amère expérience. De leur côté, la France, la Bosnie-et-Herzégovine et la Suède ont dû enfiler le bleu de chauffe pour arracher leurs trois points.

FIFA.com
revient sur les résultats des qualifications européennes pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ disputées ce lundi 10 octobre.

Les résultats
Groupe A : Bélarus 1:1 Luxembourg, Suède 3:0 Bulgarie, Pays-Bas 0:1 France
Groupe B : Îles Féroé 0:6 Portugal, Andorre 1:2 Suisse, Lettonie 0:2 Hongrie
Groupe C : Estonie 0:2 Grèce, Bosnie-et-Herzégovine 2:0 Chypre, Gibraltar 0:6 Belgique

L'affiche
Pays-Bas 0:1 France
But : Paul Pogba (30’)

La France s'est emparée de la tête du Groupe A après sa victoire à Amsterdam sur les Pays-Bas, grâce à un missile expédié des 30 mètres par Paul Pogba qui a pris le gardien Maarten Stekelenburg au dépourvu. Affaiblis par les forfaits d'Arjen Robben et Wesley Sneijder, les locaux ont en outre été privés du prometteur Quincy Promes, sorti sur blessure à la 16ème minute. Les Bleus ont dominé sans briller. Ils ont manqué d'efficacité devant les cages et ont failli payer cher quelques bourdes défensives. À la 89ème minute, Hugo Lloris a sauvé les meubles en détournant un tir de Memphis Depay d'une superbe parade. Les Néerlandais pointent désormais à la troisième place.

Les autres rencontres
Tombeuse de la Bulgarie 3:0, la Suède occupe la deuxième position. La confrontation est restée serrée jusqu'à ce que les Blagult trouvent la faille avant la pause par Ola Toivonen et Oscar Hiljemark. Victor Lindelof a porté le coup de grâce. Derniers du Groupe A, le Bélarus et le Luxembourg se sont séparés sur un nul 1:1. Les Lions Rouges ont été réduits à dix à la 44ème minute après l'exclusion de Dick Carlson, 18 ans, qui a quitté le terrain furieux contre lui-même. Leurs adversaires n'ont pourtant réussi à faire sauter le verrou qu'à la 80ème minute sur une tête de Pavel Savitski. Aurélien Joachim a égalisé sur un coup franc opportunément dévié par le mur.

Vainqueur à Andorre 2:1, la Suisse reste leader du Groupe B avec trois points d'avance sur le Portugal. En clôture de leur double rendez-vous, les Lusitaniens ont enseveli les Îles Féroé sous une avalanche de buts (6:0), dont un triplé de l'étoile montante André Silva. Cristiano Ronaldo, Joao Moutinho et Joao Cancelo sont venus alourdir l'addition. Outre les points engrangés, les champions d'Europe ont la satisfaction de voir la jeune génération répondre présente. La Hongrie est troisième après sa victoire 2:0 en Lettonie.

Fortes d'un carton plein, la Belgique et la Grèce survolent le Groupe H. Les Diables Rouges sont premiers à la faveur d'une différence de buts qu'ils doivent en grande partie au 6:0 assené à Gibraltar. La rencontre disputée à Faro a vu Christian Benteke signer un but historique et s'offrir un triplé. Axel Witsel, Dries Mertens et Eden Hazard ont chacun apporté leur écot. La Grèce s'est imposée en Estonie grâce à Vasileios Torosidis, auteur de l'ouverture du score précoce, et à Konstantinos Stafylidis, qui a scellé la victoire d'un coup franc. La Bosnie-et-Herzégovine a peiné pour trouver le chemin des filets chypriotes, mais à force d'assauts, le tandem Miralem Pjanic-Edin Dzeko a livré deux buts pour asseoir les Zmajevi à la troisième place.

Le joueur
André Silva a fêté sa deuxième titularisation dans le onze portugais en marquant un triplé en l'espace de 25 minutes. La pépite du FC Porto, qui soufflera ses 21 bougies le 1er novembre, a inauguré son compteur en sélection lors de la dernière journée aux dépens d'Andorre. L'attaquant a honoré sa première cape à l'appel de Fernando Santos dans le cadre d'un amical contre Gibraltar le 1er septembre. Le forfait de Cristiano Ronaldo lui avait permis de débuter en signant une passe décisive.

La stat
8.1 secondes ont suffi à Benteke pour ouvrir la marque face à Gibraltar et pulvériser un record. L'attaquant belge a signé le but le plus rapide de l'histoire des qualifications de la Coupe du Monde, battant les 8,3 secondes du joueur de Saint-Marin, Davide Gualtieri, devant l'Angleterre, également en qualification pour la Coupe du Monde en 1993. C'est d'autant plus surprenant que le ballon a été mis en jeu par Gibraltar. Benteke s'est emparé du cuir en un éclair pour entrer dans l'histoire.

Le saviez-vous ?
Il y a quelques mois, il avait confié à un journal local qu'il rêvait de jouer en sélection et de marquer un but. Son rêve s'est accompli le jour de ses 18 ans. Alex Martínez a fait parler la poudre pour célébrer son baptême du feu sous les couleurs andorranes. Il a reçu le ballon directement du gardien avant de déclencher une puissante frappe de l'extérieur de la surface qui est allée se loger en pleine lucarne. Joyeux anniversaire, Alex !

Entendu…

#FIERSDETREBLEUS ⚪️✨ pic.twitter.com/tqEhDNo8U5