LE FILM DE LA JOURNÉE - Contre toute attente, l'Algérie n'a rien pu faire pour empêcher le Nigeria de survoler leur confrontation. De son côté, Hervé Renard n'a pas réussi à mener le Maroc, sa nouvelle sélection, à la victoire face à son ancienne équipe, la Côte d'ivoire. Pierre-Emerick Aubameyang a, quant à lui, tiré à blanc, ce qui ne fait évidemment pas l'affaire du Gabon. Enfin, l'Afrique du Sud a su relever le défi sénégalais. FIFA.com revient sur la deuxième journée de la phase de groupes des qualifications africaines pour la Coupe du Monde de la FIFA™.

Résultats
Groupe A : Guinée 1:2 RD Congo, Libye 0:1 Tunisie
Groupe B : Cameroun 1:1 Zambie, Nigeria 3:1 Algérie
Groupe C : Maroc 0:0 Côte d'Ivoire, Mali 0:0 Gabon
Groupe D : Afrique du Sud 2:1 Sénégal, Cap-Vert 0:2 Burkina Faso
Groupe E : Ouganda 1:0 Congo, Égypte 2:0 Ghana

L'affiche
Nigeria 3:1 Algérie
Buts : Victor Moses (24', 90'+2), John Obi Mikel (42') pour le Nigeria ; Nabil Bentaleb (67') pour l'Algérie

Grand absent de la prochaine Coupe d'Afrique des Nations de la CAF, le Nigeria a reporté tous ses espoirs sur Russie 2018. Le sort n'a pourtant pas été tendre avec les Super Eagles, qui ont hérité de l'un des groupes où chaque rencontre a des allures de finale. Face à l'Algérie, Victor Moses a donné l'avantage aux siens en milieu de première période. Trois minutes avant la pause, John Obi Mikel s'est chargé de doubler la mise. Les visiteurs ont cependant réduit l'écart en seconde période, par Nabil Bentaleb. Ils se sont ensuite rués à l'attaque pour tenter d'arracher le point du nul, mais les Nigérians se sont montrés incisifs en contre. Dans les dernières secondes du temps additionnel, Moses en a profité pour signer son deuxième but de la soirée et mettre définitivement son équipe à l'abri.  

Les autres rencontres
Dans l'autre match au programme du Groupe B, la Zambie s'est relancée après sa défaite à domicile contre le Nigeria. Les Chipolopolo ont pris l'avantage sur le Cameroun en première mi-temps, grâce à l'inusable Collins Mbesuma. Néanmoins, un penalty concédé dans le temps additionnel a permis aux Lions Indomptables de recoller au score. Au retour des vestiaires, les Zambiens ont tenu bon. Ce point conquis de haute lutte leur donne le droit de continuer à y croire. Le Nigeria compte déjà quatre points d'avance sur le Cameroun en tête du groupe, l'Algérie et la Zambie totalisent un point chacune.

Les deux affiches du Groupe C se sont conclues sur des nuls vierges. Les deux dernières équipes d'Hervé Renard, le Maroc et la Côte d'Ivoire, se sont ainsi neutralisées. Ce résultat ne sera sans doute pas pour déplaire aux Éléphants, qui conservent ainsi leur série de 25 matches sans défaite en préliminaires de l'épreuve mondiale. Le Gabon et le Mali sont également restés muets. Les Ivoiriens font pour l'instant la course en tête avec quatre unités. Les Gabonais et les Marocains suivent à deux longueurs.

L'Égypte a pris le pouvoir dans le Groupe E, à la faveur de sa victoire 2:0 sur le Ghana. Les deux favoris semblent bien partis pour se livrer un duel haletant dans la course à la qualification. Toutefois, il leur faudra compter avec l'Ouganda, qui occupe la deuxième place derrière les Pharaons. L'unique but de la victoire des Grues sur le Congo est à mettre au crédit de Farouk Miya. Les Ougandais ont quatre points, les Ghanéens n'en ont qu'un.

Yannick Bolasie et Neeskens Kebano ont trouvé le chemin des filets en deuxième mi-temps pour donner à la RD Congo une victoire à l'arraché (2:1) en Guinée. Les locaux avaient pourtant débloqué la situation en première période, sur un penalty transformé par Seydouda Soumah. Les Léopards s'installent ainsi en tête du Groupe A aux côtés de la Tunisie, sortie victorieuse de son duel entre voisins face à la Libye (1:0). Wahib Khazri a inscrit le seul but de cette partie disputée en Algérie, en convertissant un penalty quelques minutes avant le repos.

À Polokwane, l'Afrique du Sud a pris l'avantage par Thulani Hlatshwayo, sur penalty. Trois minutes plus tard, Thulani Serero doublait la mise. Le remplaçant Cheikh Ndoye a redonné l'espoir aux Lions de la Teranga en milieu de seconde période, mais il était déjà trop tard. Ce succès permet aux Bafana Bafana de se maintenir à hauteur du Burkina Faso en tête du Groupe D. Dans le même temps, les Étalons sont revenus avec les trois points de leur déplacement au Cap-Vert. Les deux leaders affichent quatre unités, tandis que le Sénégal suit à une longueur.   

Le joueur
Il n'y a pas si longtemps, Mohamed Salah était encore considéré comme un grand espoir du football égyptien. Ses transferts au FC Bâle puis à Chelsea avaient fait couler beaucoup d'encre à l'époque. En manque de temps de jeu chez les Blues, il était parti se relancer à la Fiorentina, puis à l'AS Rome. Il a rejoint définitivement le club de la capitale italienne en début d'année. Dans une forme éblouissante, il a depuis inscrit huit buts en 11 matches. Lorsque l'Égypte a obtenu un penalty contre le Ghana au retour des vestiaires, le joueur de 24 ans a pris ses responsabilités. Son but vient par ailleurs couronner une performance d'ensemble remarquable.   

La stat
0 - 
Posséder l'un des meilleurs attaquants au monde ne constitue en rien une garantie de marquer, comme Pierre-Emerick Aubameyang et le Gabon l'ont appris à leurs dépens. Les Panthères restent sur deux nuls vierges face au Maroc et au Mali.  

Le saviez-vous ?
Sept joueurs égyptiens alignés contre le Ghana n'étaient pas nés à l'époque de la dernière qualification des Pharaons pour le grand rendez-vous mondial. La victoire (2:0) face au Black Stars laisse toutefois entrevoir la fin d'une longue traversée du désert.

Entendu…
"Une chose est sûre : nous ne sommes pas encore éliminés. La qualification ne sera pas facile, mais rien n'est encore joué. Nous avons légèrement dominé le Nigeria en deuxième mi-temps. Malheureusement, la réussite n'était pas de notre côté" - Georges Leekens, sélectionneur de l'Algérie