LE FILM DE LA JOURNÉE - Les États-Unis de Jürgen Klinsmann se retrouvent déjà en situation périlleuse dans le dernier tour des qualifications de la CONCACAF pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. Dominés 4:0 au Costa Rica, les Américains ont perdu leurs deux premiers matches dans l’Hexagonal, chose qui ne leur était pas arrivée depuis 30 ans. À l’inverse, les voyants sont au vert pour le Panama. Grâce à leur nul vierge face aux cadors mexicains, les Canaleros occupent la première partie du classement avec quatre points. Quant au Honduras, il a su gommer son entame ratée en s’imposant avec la manière face à Trinité-et-Tobago, qui partage la lanterne rouge avec les États-Unis, avec zéro point.

FIFA.com revient sur les faits marquants d’une journée électrique dans la CONCACAF.

L’affiche
Costa Rica 4:0 États-Unis
Buts : Johan Venegas (43’), Christian Bolanos (69’). Joel Campbell (74’, 77’)

Les déboires des Américains en ce début d’Hexagonal se poursuivent avec une défaite au Costa Rica, qui vient s’ajouter à leur longue liste de revers en terre tica. Hormis la titularisation dans les cages de Brad Guzan suite à la blessure de Tim Howard, Klinsmann n’a apporté aucun changement à l’équipe qui s’était inclinée face au Mexique. Pragmatique et opportuniste sur le plan technique, le Costa Rica a su profiter de la faiblesse actuelle des Stars and Stripes. Juste avant le repos, l’omniprésent Johan Venegas, qui aura été l’un des meilleurs joueurs de la rencontre, a ouvert le score de la tête. Incapables de peser sur les débats en première période, les Américains n’ont pas relevé la tête. Christian Bolanos a doublé la mise pour les locaux d’un nouveau coup de tête à la 69ème minute. Entré en cours de jeu, Joel Campbell s’est chargé de corser l’addition en s’offrant un doublé. Le Costa Rica occupe seul la tête du classement avec six points en deux matches.

Les autres rencontres
Après une entrée en matière complètement ratée dans l’Hexagonal, le Honduras a parfaitement rebondi en obtenant une convaincante victoire 3:1 face à Trinité-et-Tobago pour son deuxième match à domicile consécutif. Il s’agit de la deuxième défaite des Soca Warriors, qui ont dû remplacer très tôt leur gardien titulaire, Jan-Michael Williams, suite à une grosse collision. Pas de quoi susciter la compassion des Honduriens. Romell Quioto a ouvert le score suite à un travail préparatoire d’Oscar Boniek Garcia, cette séquence illustrant à elle seule les progrès réalisés par les Catrachos depuis leur revers inaugural face au Panama. Emilio Izaquirre et Eddie Hernandez ont donné plus d’ampleur au score tandis que Carlyle Mitchell a sauvé l’honneur pour les îliens, qui partagent la dernière place avec les Américains avec aucun point.

Le Panama est resté sur la lancée de sa victoire au Honduras avec un précieux nul 0:0 à domicile face au grand Mexique, qui ne manque pourtant pas d’arguments en attaque. C’est la deuxième fois seulement qu’El Tri de Juan Carlos Osorio ne trouve pas le chemin des filets dans cette campagne qualificative, signe de la solidité actuelle de l’arrière-garde d’Hernan Dario Gomez.

La stat
9 - 
Comme le nombre de défaites des États-Unis au Costa Rica en qualifications mondialistes. Les Américains ont pris leur seul point à San José lors d’un nul 1:1 en 1985. Aujourd’hui âgé de 51 ans, l’actuel sélectionneur tico, Oscar El Macho Ramirez, avait inscrit le but des locaux.

Le joueur
Oscar Boniek Garcia (HON)

Il suffit parfois d’un joueur pour métamorphoser une équipe. Alors qu’il n’avait pas été titularisé la semaine dernière, Oscar Boniek Garcia a apporté le dynamisme et l’étincelle qui faisaient défaut au Honduras. Très à l’aise sur le couloir, le milieu de terrain de Houston Dynamo a contribué aux trois buts catrachos. C’est sur l’ouverture du score qu’il s’est mis le plus en évidence. Après un une-deux initié par une passe aveugle en pivot, il a parfaitement décalé le buteur Romell Quioto côté gauche. Si l’Estadio Olimpico de San Pedro Sula a de nouveau rugi de plaisir, c’est en grande partie grâce à la maestria de Garcia à la baguette.

Le saviez-vous ?
Avec cette deuxième défaite consécutive, les Américains ressortent bredouilles de ces deux dernières journées, avec six buts encaissés et un seul marqué. Il s’agit du pire départ des Stars and Stripes dans une campagne de qualification mondialiste depuis les éliminatoires de Mexique 1986, dernière édition de l’épreuve mondiale manquée par les Américains.

Entendu...
"C’est un moment extrêmement difficile pour nous. On ne s’imaginait pas perdre nos deux premiers matches. On savait que ce serait dur, avec ces deux rencontres difficiles d’entrée, mais on s’attendait à prendre quelques points. Maintenant, il va falloir méditer sur ce qui s’est passé au cours de ces dix derniers jours" - Jürgen Klinsmann, sélectionneur des États-Unis

Les résultats de la 2ème journée

15 novembre 2016

Costa Rica 4:0 États-Unis
Panama 0:0 Mexique
Honduras 3:1 Trinité-et-Tobago

A venir
24 mars 2017
États-Unis -Honduras
Trinité-et-Tobago - Panama
Mexique - Costa Rica