Le soleil brille sur le Qatar en ce mois de novembre 2022. Ari Lahiri est excité : il va assister à son premier match de Coupe du Monde de la FIFA™ organisé dans le pays qui l'a vu naître et grandir. Il se rend au Qatar Foundation Stadium d'Education City. Entre le moment où il quitte sa maison et celui où son fauteuil roulant s'engage sur la rampe d'accès du stade, tout s'est déroulé sans le moindre problème.

Le rêve d'Ari est aussi l'objectif du forum de l'accessibilité, créé par le Comité Suprême pour les Projets et l'Héritage (SC). L'ambition de cette nouvelle structure est de faire de la première Coupe du Monde de la FIFA™ au Moyen-Orient la plus inclusive à ce jour. Le forum entend associer différents acteurs, au premier rang desquels la communauté des personnes handicapées. Pour Ari Lahiri, directeur général d'Ibticar, le premier service de limousine entièrement accessible du pays, les principaux défis qui se dressent sur la route s'annoncent difficiles, mais pas insolubles. "Au niveau des stades, le premier problème à résoudre concerne la construction de rampes d'accès qui ne soient pas trop raides. Il faut également installer des places de parking réservées aux handicapés près des sites", explique-t-il. "Je suis né au Qatar et pour moi, il est important de parler de cette question et de faire en sorte que la Coupe du Monde soit accessible à tous. Je suis un passionné de football et je suis impatient de vivre ce tournoi."

La Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™ s'inscrit dans une série de trois grands tournois sur trois continents différents qui ont marqué une nette amélioration de l'accessibilité pour les personnes handicapées. À six ans du coup d'envoi de la compétition, S.E. Hassan Al Thawadi, secrétaire général du SC, s'est fixé pour objectif d'organiser un événement accessible à tous. "Cette ambition est la responsabilité de tous", a-t-il lancé lors de l'ouverture du forum de l'accessibilité à Doha, ce 22 novembre. "Le développement humain constitue l'une des principales opportunités offertes pas cette compétition. C'est la raison pour laquelle, dans les mois qui précéderont le tournoi, nous voulons tirer parti du potentiel des personnes ayant des besoins particuliers, mais aussi d'autres secteurs de la société. La Coupe du Monde est un événement mondial, qui implique des investissements dans les infrastructures et les transports. Ce contexte peut devenir le moteur d'évolutions positives. Au Qatar, nous souhaitons mettre en place un environnement urbain propice à une expérience idéale pour tous. Nous espérons faire de ce forum une référence à long terme dans ce domaine."

Besoins pris en compte
Le forum de l'accessibilité rassemble des individus handicapés, des ONG et des acteurs gouvernementaux concernés par la création d'une société plus accessible. À l'occasion du lancement du forum de l'accessibilité, un groupe d'artistes qataris handicapés, dirigé par Salman Al Marri, a écrit et joué une pièce. "Pendant notre performance, nous avons tenté d'expliquer pourquoi certains handicapés soutiennent l'organisation du tournoi et pourquoi d'autres non. Nous avons aussi essayé de comprendre qui pourrait s'investir ou non, en fonction des handicaps de chacun", détaille Al Marri. "Les besoins des personnes handicapées pour l'organisation d'un tournoi accessible ne sont pas différents des besoins qu'elles éprouvent au quotidien. Nous voulons encourager les personnes handicapées à s'investir dès maintenant, pendant le tournoi et au-delà."

Ahmer Al Kabi, un jeune acteur qatari malvoyant, s'est dit enchanté par cette expérience. "Je suis très heureux de faire partie de ce forum. J'espère pouvoir participer chaque année. Je crois qu'au niveau de l'accessibilité, les préparatifs pour le tournoi sont en bonne voie. Je suis très touché de pouvoir prendre une part active à cet événement", conclut-il.

Veuillez noter que la FIFA est consciente du débat qui entoure la terminologie liée au thème de l'accessibilité. Compte tenu du statut d'institution internationale de la FIFA, les termes utilisés dans les articles publiés sur FIFA.com peuvent faire référence à des conventions observées dans le pays où a lieu l'activité et/ou le tournoi. Sur les conseils du Centre pour l'accès au football en Europe (CAFE), la FIFA soutient le modèle social selon lequel ce sont les barrières physiques, sensorielles, intellectuelles, psychologiques et d'attitude qui causent le handicap, et non les déficiences.