LE FILM DE LA JOURNÉE - Deux Néerlandais en difficulté ont évité aux Pays-Bas un résultat embarrassant sur la pelouse du Luxembourg, tandis que Cristiano Ronaldo a permis au Portugal de gagner sans briller contre la Lettonie. À Bruxelles comme à Budapest, les locaux ont passé une soirée tranquille, rythmée par une pluie de buts. FIFA.com dresse le bilan des derniers matches de qualification européens pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™.

Résultats
Groupe A :
Bulgarie 1:0 Bélarus, Luxembourg 1:3 Pays-Bas
Groupe B : Hongrie 4:0 Andorre, Suisse 2:0 îles Féroé, Portugal 4:1 Lettonie
Groupe H : Chypre 3:1 Gibraltar, Belgique 8:1 Estonie, Grèce 1:1 Bosnie-et-Herzégovine

L'affiche
Portugal 4:1 Lettonie
Buts : Cristiano Ronaldo (28' s.p., 85'), William Carvalho (70'), Bruno Alves (90' +2) ; Arturs Zjuzins (67') pour la Lettonie

Les champions d'Europe en titre pouvaient difficilement se permettre d'abandonner des points face aux modestes Lettons, d'autant plus que leurs principaux rivaux dans la course à la qualification ont connu une soirée relativement tranquille. Cristiano Ronaldo, qui avait déjà ouvert le score sur penalty, s'attendait sans doute à mettre son équipe définitivement à l'abri en s'approchant une deuxième fois du petit point blanc, à l'heure de jeu. Mais sa tentative a été renvoyée par le poteau. Quelques minutes plus tard, Arturs Zjuzins remettait les deux équipes à égalité. Piqués au vif, les Portugais ont toutefois haussé le ton dans les 20 dernières minutes, en marquant à trois reprises par William Carvalho, Ronaldo et Bruno Alves. Les locaux restent donc dans la course à la qualification, à trois longueurs du leader suisse.  

Les autres rencontres
Défenseur au tempérament très offensif, Stephan Lichtsteiner a fait apprécier ses qualités en signant un but plein d'opportunisme face aux îles Féroé. Après quatre journées dans le Groupe B, la Nati présente un bilan impeccable. La Hongrie compte, quant à elle, sept points suite à son large succès 4:0 sur Andorre. Zoltan Gera, Adam Lang, Adam Gyurcso et Adam Szalai ont tour à tour inscrit leur nom au tableau d'affichage.

De retour en sélection après un an d'absence, Arjen Robben a ouvert le score pour les Pays-Bas sur la pelouse du Luxembourg. Mais l'attaquant du Bayern Munich ne s'attendait sûrement pas à voir Maxime Chanot égaliser pour les locaux juste avant la demi-heure de jeu. Au retour des vestiaires, Wesley Sneijder a cédé sa place à Memphis Depay. Le joueur de Manchester United a justifié la confiance de Danny Blind en s'offrant un doublé. Les Oranje ne sont plus qu'à trois unités de la France, qui fait la course en tête dans le Groupe A. Dans l'autre match au programme, la Bulgarie a pris un avantage décisif sur le Bélarus en début de rencontre, par Ivelin Popov.

Lors d'un récent match amical contre les Pays-Bas, Roberto Martinez avait regretté le manque de réalisme de son équipe. Ses joueurs l'ont entendu : deux doublés de Dries Mertens et Romelu Lukaku ont offert aux Diables Rouges un succès retentissant (8:1) aux dépens de l'Estonie. Les Belges ont pris 12 points en quatre journées et leur différence de buts parle d'elle-même (21:1). Ils profitent en outre du nul concédé par la Grèce à domicile contre la Bosnie-et-Herzégovine pour s'installer seuls dans le fauteuil de leader du Groupe H, avec deux points d'avance sur leur premier poursuivant.  

Le joueur
Il y a un an et demi, Depay arrivait à Manchester United auréolé du statut de futur grand. Depuis, il a passé une bonne partie de son temps sur les bancs de touche et ses statistiques en sélection s'en sont  ressenties. À 22 ans, il s'est relancé au Luxembourg en donnant la victoire aux siens sur un magnifique coup franc. L'ancien joueur du PSV Eindhoven avait besoin d'une performance de référence ; son équipe avait besoin de ces trois points.

Le saviez-vous ?
Auteur d'un doublé, Ronaldo totalise 68 réalisations sous le maillot du Portugal. Il occupe désormais la quatrième place du classement des buteurs européens en sélection, aux côtés de Gerd Müller (RFA) et Robbie Keane (République d'Irlande). L'attaquant de 31 ans peut encore espérer rattraper Miroslav Klose (71 buts), Sandor Kocsis (75) et Ferenc Puskas (84).

Entendu…
"Nous dominions de la tête et des épaules quand ils ont marqué. D'autres équipes auraient accusé le coup, mais nous avons tout de suite réagi. Nous avons répondu de la meilleure de manières, en montrant de quel bois nous étions faits." - Nani, attaquant du Portugal