LE FILM DE LA JOURNÉE – Le Mexique a encore brillé dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ en s’imposant largement au Canada. De leur côté, les États-Unis ont livré une performance bien terne au Guatemala. Le Costa Rica a, quant à lui, vu sa série victorieuse s’interrompre en Jamaïque. Enfin, le Honduras a pris son premier point de la campagne. Malgré le nul arraché au Salvador, les Catrachos restent bons derniers de leur groupe. FIFA.com revient sur les résultats de la quatrième journée.

L’affiche
Guatemala 2:0 Etats-Unis
Buts : Rafael Morales 7’, Carlos Ruiz 15’

Battus 2:0 au stade Mateo Flores, les États-Unis s’enfoncent encore un peu plus dans la crise. Les locaux ont fait la différence dans le premier quart d’heure, grâce à Rafael Morales et à l’inusable Carlos Ruiz. Après le nul décevant concédé à Port d’Espagne lors de leur précédente sortie, les Américains encaissent là leur première défaite dans ces préliminaires et rétrogradent en troisième position, devant Saint-Vincent-et-les-Grenadines. Les Stars and Stripes n’avaient encore jamais perdu face au Guatemala dans les qualifications pour l’épreuve mondiale, ce qui ne fait évidemment pas les affaires du sélectionneur Jürgen Klinsmann. L’ancien international allemand avait décidé de renouveler largement son effectif, quitte à surprendre dans certains cas. Son équipe est apparue peu sûre d’elle et sans imagination.

Ailleurs
La grande affiche du Groupe A s’est soldée par une nette victoire 3:0 du Mexique en terre canadienne. Trois buts signés Javier Chicharito Hernandez, Hirving Lozano et Jesus Corona permettent à El Tri de compter désormais cinq points d’avance en tête du classement.

À la peine depuis l’arrivée aux commandes de l’ancien sélectionneur costaricain Jorge Luis Pinto, le Honduras espérait empocher son premier succès dans ce groupe au Salvador. C’était sans compter sur Nelson Bonilla, auteur de l’égalisation salvadorienne (2:2) à la 88ème minute de jeu, de la tête.

Le choc du Groupe B, qui opposait la Jamaïque et le Costa Rica, s’est conclu sur un score de parité (1:1). Le dernier rempart du Real Madrid Keylor Navas a dû s’incliner en début de partie sur une tête de Jevaughn Watson. Le joueur de New England Revolution n’avait plus marqué depuis quatre ans. Profitant habilement d’un rebond, Johnny Acosta a remis les deux équipes à égalité à la 67ème minute. Ce résultat met un terme au bilan impeccable des Ticos, qui conservent néanmoins la première place avec sept unités au compteur. La Jamaïque et le Panama suivent à trois longueurs.   

En quête d’un premier point, Haïti s’est procuré les meilleures occasions face au Panama sur le terrain artificiel de Port Au Prince. Mais le gardien des Canaleros Jaime Penedo s’est montré intraitable tout au long d’une partie fermée et finalement conclue sur un nul vierge.

Le premier match de la journée s’est déroulé sur un terrain de cricket à Kingstown, où Saint-Vincent-et-les-Grenadines ont posé bien des problèmes à Trinité-et-Tobago. Au bout du suspense, les Soca Warriors l’emportent 3:2 et conservent un point d’avance sur le Guatemala en tête du Groupe C.

Le joueur
Levi Garcia (Trinité-et-Tobago)
L'ailier de 18 ans est entré à la pause, alors que son équipe éprouvait les pires difficultés face à Saint-Vincent-et-les-Grenadines. Plus grand espoir trinidadien depuis Dwight Yorke, le joueur d’AZ Alkmaar s’est empressé de justifier sa réputation en signant un doublé pour ses débuts en sélection. Après avoir trouvé une première fois la faille d’une frappe du droit décochée au terme d’une série de feintes, Garcia a offert la victoire à son équipe d’un tir à bout portant, suite à une longue balle en profondeur. Le prodige a fait apprécier sa vivacité et sa technique, semant régulièrement la panique dans son couloir. Visiblement soulagé, son sélectionneur Stephen Hart l’a chaudement félicité à l’issue de la partie.  

La stat
1 - Comme le nombre d’équipes à avoir fait le plein de points depuis le début des qualifications de la CONCACAF. Le Costa Rica ayant trébuché en Jamaïque, le Mexique est désormais la seule sélection de la région à présenter un bilan parfait, avec neuf points en trois matches.

Le saviez-vous ?
Le capitaine et meilleur buteur guatémaltèque Carlos Ruiz ne participera pas au match contre les États-Unis. Vainqueur de la MLS en 2002 avec Los Angeles Galaxy, le vétéran de 36 ans (60 réalisations en équipe nationale) ne peut pas quitter le pays en raison d’un procès qui concerne l’une de ses propriétés. "Je le regrette car j’aimerais jouer tous les matches, mais notre justice est ainsi", commente Ruiz, auteur du second but de son équipe contre les États-Unis. "On ne peut pas tout avoir."

Entendu…
“Nous avons manqué d’application, de concentration et nous avons fait de mauvais choix. Pourtant, j’ai toujours confiance dans ces joueurs” - Jürgen Klinsmann, sélectionneur des Etats-Unis

Les résultats (Tour 4, Journée 3)

25 mars
Groupe A
Salvador 2:2 Honduras
Canada 0:3 Mexique

Groupe B
Haïti 0:0 Panama
Jamaïque 1:1 Costa Rica

Groupe C
Guatemala 2:0 États-Unis
Saint-Vincent-et-les-Grenadines 2:3 Trinité-et-Tobago

Le programme (Tour 4, Journée 4)

29 mars
Groupe A
Honduras-Salvador
Mexique-Canada

Groupe B
Panama-Haïti
Costa Rica-Jamaïque

Groupe C
États-Unis-Guatemala
Trinité-et-Tobago-Saint-Vincent-et-les-Grenadines