LE FILM DE LA JOURNÉE - L'Argentine et la Colombie se sont imposées en déplacement, au Chili et en Bolivie respectivement, et réduisent les écarts dans le classement des qualifications sud-américaines pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™, à l'issue d'une cinquième journée où un match reste encore à disputer.

Derrière l'Équateur, qui a manqué d'aligner une cinquième victoire en autant de journées depuis le coup d'envoi des qualifications en étant tenu en échec par le Paraguay à Quito, six équipes se tiennent désormais en seulement deux points. Le Pérou a laissé passer l'occasion de se rapprocher des places qualificatives, mais se consolera en se disant qu'il a évité une défaite inédite contre le Venezuela à domicile, en égalisant sur la dernière action.

Au cours des quatre premières rencontres de cette cinquième journée, trois buts ont été inscrits dans le temps additionnel et aucune équipe ne l'a emporté devant son public. L'ultime confrontation de ce cinquième acte mettra aux prises le Brésil et l'Uruguay, ce vendredi 25 mars. FIFA.com revient sur toute l'action de la Zone CONMEBOL.

L'affiche
Chili 1:2 Argentine
Felipe Gutiérrez (10') pour le Chili ; Ángel Di María (19'), Gabriel Mercado (24') pour l'Argentine
.

Ce n'est pas une revanche, mais ça y ressemble : pour son retour au stade Nacional pour la première fois depuis la défaite en finale de la Copa América, l'Argentine a battu le Chili 2:1, s'installant ainsi dans les places directement qualificatives pour Russie 2018. L'Albiceleste a d'abord été menée au score, avant d'inverser la tendance en l'espace de cinq minutes, sur une frappe du pied droit de Di María, suivie du premier but de Mercado en sélection.

Les finalistes de Brésil 2014 signent leur deuxième succès consécutif à l'extérieur, et mettent fin à une série de six matches sans défaite du Chili à domicile dans les qualifications. Pour les grands débuts de Juan Pizzi à son nouveau poste de sélectionneur, la Roja a perdu deux titulaires sur blessure en première période. Elle n'avait plus connu la défaite devant son public depuis un revers 1:2, déjà contre l'Argentine, en octobre 2012. "Les choses avaient mal commencé contre l'Équateur, mais nous avons su renverser la situation avec les trois points pris en Colombie et ceux de ce soir. Nous sommes revenus sur le bon chemin", estimait Lionel Messi après la victoire.

Les autres rencontres
L'Équateur a laissé échapper ses premiers points en concédant le nul 2:2 face au Paraguay à Quito. Les choses auraient pu être pires si Ángel Mena n'avait pas égalisé sur la dernière action du match, permettant ainsi à la Tri de rester invaincue et d'être assurée de conserver la tête de ce tournoi qualificatif jusqu'à la prochaine journée. Si Enner Valencia a bien su concrétiser la domination équatorienne dans ce match, deux buts de Darío Lezcano, un dans chaque période, ont failli permettre à l'Albirroja d'obtenir un résultat inédit. Cristian Noboa, qui a donné le ballon décisif pour l'égalisation équatorienne mais redoublé de malchance en voyant trois de ses tentatives heurter la barre transversale, a été l'homme du match.

Deux combinaisons gagnantes entre James Rodríguez et Carlos Bacca en première période ont semblé acheminer la Colombie vers une victoire facile à La Paz. Mais en deuxième période, la Bolivie est revenue au score grâce à un penalty transformé par Juan Arce et un but d'Alejandro Chumacero, exerçant par ailleurs une domination telle que c'est le gardien David Ospina qui est devenu le héros des débats. La clé du match a résidé dans les deux changements effectués par Néstor Pekerman, qui a fait entrer Marlos Moreno et Edwin Cardona, respectivement passeur décisif et buteur dans le temps additionnel pour la Colombie, qui s'impose 3:2 et enregistre sa deuxième victoire consécutive sur le sol bolivien en qualifications.

Le Venezuela a failli créer la surprise à Lima, mais un autre but tardif, inscrit par Raúl Ruidíaz, a permis au Pérou d'égaliser à 2:2 en toute fin de match. Rómulo Otero sur penalty et Mikel Villanueva, avant et après la pause, avaient donné un avantage à la Vinotinto, qui a finalement laissé échapper un succès qui aurait été le premier pour elle en huit tentatives dans la capitale péruvienne. Le Venezuela n'avait plus pris le moindre point au Pérou depuis 2004. C'est Paolo Guerrero qui a inscrit le premier but de la remontée péruvienne, égalant au passage le record établi par le mythique Teófilo Cubillas, jusqu'alors seul meilleur buteur de l'histoire de la sélection péruvienne avec 26 unités.

Le joueur de la journée
Darío Lezcano (Paraguay)

À 25 ans, l'attaquant du FC Ingolstadt s'est converti en buteur attitré de la sélection paraguayenne dirigée par Ramón Díaz, qui l'avait fait débuter devant l'Argentine dans la présente compétition qualificative. Déjà buteur contre la Bolivie lors de la précédente journée, Lezcano a réussi un doublé à Quito, faisant valoir à chaque fois son opportunisme. Il est actuellement le meilleur buteur albirrojo dans le tournoi qualificatif, avec trois réalisations.

Le saviez-vous ?
Claudio Bravo, gardien et capitaine du Chili, a disputé contre l'Argentine son centième match avec la Roja. Il est devenu le premier joueur de son pays à atteindre cette barre.

En ouvrant le score pour la Colombie à La Paz, James Rodríguez a lui aussi atteint la centaine… de buts marqués dans sa carrière. Le Soulier d'Or adidas de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ a inscrit 14 de ces 100 buts en sélection senior.

Entendu…


"Bien, je vais dormir content avec la victoire de ma sélection, grâce à un but à la 92ème minute" - Radamel Falcao, attaquant de la Colombie

Résultats de la cinquième journée
24 mars

Bolivie 2:3 Colombie
Équateur 2:2 Paraguay
Chili 1:2 Argentine
Pérou 2:2 Venezuela

25 mars
Brésil - Uruguay