Le Qatar et la République de Corée ont validé leur billet pour le tour suivant il y a déjà quatre mois. À l'issue des deux prochaines journées, ils vont être rejoints par six autres vainqueurs de poule et quatre meilleurs deuxièmes, dans ce qui sera le tour final des qualifications asiatiques pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™.

Quatre groupes auront comme affiche potentielle de l'ultime journée un choc entre premier et deuxième. Pour cela, l'Arabie Saoudite et les Émirats Arabes Unis, l'Australie et la Jordanie, l'Iran et Oman, ainsi que le Japon et la Syrie, doivent d'abord éviter de trébucher sur l'avant-dernière haie. La Thaïlande, surprenant leader quand on sait qu'elle était placée dans le chapeau 3, possède cinq longueurs d'avance sur son premier poursuivant, et peut se contenter d'un nul contre l'Irak en Iran. En cas de défaite, c'est son adversaire du jour qui ferait office de favori pour l'obtention du billet automatiquement qualificatif dans le Groupe F.

FIFA.com présente les 15 rencontres de la journée du 24 mars.

L'affiche
Irak-Thaïlande

On les surnomme en général les "Éléphants de Guerre", mais leurs propres fans préfèrent les appeler "Le Barcelone de l'Asie". Grâce à un football essentiellement axé sur une circulation rapide du ballon, la Thaïlande a battu à deux reprises le Viêt-Nam, mieux placé qu'elle au Classement mondial FIFA/Coca-Cola. L'addition a été la même pour Chinese Taipei, et deux buts inscrits en fin de partie ont également permis aux Thaïlandais de tenir en échec l'Irak à Bangkok et de se retrouver à un point de l'impensable dans le Groupe F. Obtenir ce point contre l'Irak sera toutefois un défi colossal. Car si les participants à Mexique 1986 vont "recevoir" la Thaïlande chez leurs voisins iraniens, ils possèdent des atouts redoutables comme Ali Adnan, pensionnaire de l'Udinese en Italie, ou encore l'inusable Younis Mahmoud. Lors de l'ultime journée, l'Irak recevra le Viêt-Nam. Les Thaïlandais se présenteront à Téhéran conscients qu'il leur faudra probablement prendre au moins un point.

Les autres rencontres 
L'Arabie Saoudite devance les Émirats Arabes Unis, deuxièmes, de trois points et d'autant de buts à la différence de buts. Dans ce Groupe A, les deux équipes partent favorites contre leurs visiteurs respectifs que sont la Malaisie et la Palestine. Les Saoudiens espèrent s'accrocher à la première place avant le choc entre les deux grands rivaux du Golf persique à Abou Dabi.

Scénario similaire dans le Group B. L'Australie et la Jordanie, respectivement première et deuxième à deux longueurs, ont rendez-vous à Sydney lors de l'ultime journée. Avant cela, les deux formations doivent éviter la défaite à domicile contre le Tadjikistan et le Bangladesh respectivement.

La RP Chine compte trois longueurs de retard sur Hongkong dans le Groupe C, mais peut aborder la dernière ligne droite avec optimisme pour une place de meilleur deuxième. Les participants à Corée/Japon 2002 ont disputé un match de moins et ont une meilleure différence de buts, et s'apprêtent à recevoir des Maldives qu'ils ont dominées 3:0 en déplacement. Pour sa dernière sortie dans ce tour qualificatif, Hongkong devra effectuer un périlleux voyage au Qatar, véritable machine à marquer dans ces qualifications asiatiques, et qui lors de l'ultime journée se rendra en RP Chine.

Oman compte seulement trois points de retard sur l'Iran, son futur adversaire et leader du Groupe D, ainsi qu'une différence de buts largement inférieure, ce qui signifie que la sélection omanaise - qui affronte Guam à Muscat - doit compter sur une improbable faveur de la part de l'Inde à Téhéran.

Le Japon et la Syrie ont tous les deux gagné 6:0 à l'extérieur, en Afghanistan et au Cambodge respectivement. Japonais et Syriens partent favoris dans la deuxième manche face aux mêmes adversaires. S'ils s'imposent, ils devraient se qualifier dans ce Groupe E.

"Nous sommes peut-être qualifiés, mais nous voulons boucler ce groupe avec un maximum de points et aucun but concédé", annonce Uli Stielike avant l'ultime sortie de sa République de Corée dans le Groupe G. Le Liban est prévenu. La formation dirigée par Miodrag Radulovic doit toutefois obtenir un résultat si elle veut pouvoir encore prétendre à une place de meilleur deuxième. Les deux derniers matches du Koweït n'auront pas lieu en raison de la suspension de la FIFA.

L'Ouzbékistan possède un point de retard sur la RDP Corée, leader du Groupe H, mais possède une meilleure différence de buts et a disputé un match en moins. Une victoire facile contre le Liban le mois dernier a permis aux Loups blancs d'engranger une sixième victoire consécutive. Cette belle série pourrait se poursuivre contre les Philippines, que l'Ouzbékistan avait battues 5:1 lors de leur dernière confrontation. Autant dire que la sélection ouzbek a son destin entre ses mains. L'autre rencontre de cette poule mettra aux prises Bahreïn et le Yémen.

Le joueur à suivre
Pour trouver le chemin des filets, les Saoudiens compteront sur Mohammad Al-Sahlawi. L'attaquant de 29 ans est dans la forme de sa vie depuis deux ans. Il a inscrit 22 buts en autant d'apparitions sous le maillot saoudien.

Le saviez-vous ?
Andrei Piatnitski, qui a déjà représenté l'Ouzbékistan, a joué contre le Brésil, futur vainqueur de l'épreuve, à États-Unis 1994. Server Djeparov, joueur emblématique des Loups blancs pendant des années, a nommé son fils d'après un joueur qui a marqué dans trois Coupes du Monde : Raul. Curieusement, l'Espagnol a lui aussi nommé son fils d'après un footballeur : Jorge Valdano, qui avait marqué lors de la victoire de l'Argentine en finale de Mexique 1986.

Entendu…
"Au début, personne ne nous donnait la moindre chance. Maintenant, nous sommes sur le point de nous qualifier. Nous n'avons pas peur des Irakiens. Ils ont besoin de six points et nous, d'un seul. Mais nous allons jouer pour gagner ce match. Jouer pour gagner et pratiquer un football attrayant sont des choses dans lesquelles nous croyons" - Kiatisuk Senamuang, sélectionneur de la Thaïlande

Les matches de l'avant-dernière journée
24 mars
Groupe A : Arabie Saoudite-Malaisie, Émirats Arabes Unis-Palestine
Groupe B : Australie-Tadjikistan, Jordanie-Bangladesh
Groupe C : RP Chine-Maldives, Qatar-Hongkong
Groupe D : Iran-Inde, Oman-Guam
Groupe E : Japon-Afghanistan, Syrie-Cambodge
Groupe F : Viêt-Nam-Chinese Taipei, Irak-Thaïlande
Groupe G : République de Corée-Liban
Groupe H : Ouzbékistan-Philippines, Bahreïn-Yémen

Règlement : Les équipes qui termineront deuxièmes dans chacun des groupes à cinq pays verront leur nombre de points amputés des points pris contre le dernier de leur poule, afin de créer une équité avec le Groupe F, qui ne contient que quatre équipes.