LE FILM DE LA JOURNÉE - L’Arabie Saoudite, le Japon et la Thaïlande ont assuré leur qualification à l’issue de l’avant-dernière journée. Ils rejoignent ainsi le Qatar et la République de Corée. Tous deux vainqueurs, Saoudiens et Japonais termineront au pire parmi les quatre meilleurs deuxièmes. De leur côté, les Thaïlandais ont obtenu le point qui leur manquait à l’occasion d’un nul (2:2) en Irak.  

Auteurs de succès convaincants à domicile, l’Australie et l’Iran se sont rassurés avant les affiches décisives qui les opposeront respectivement à la Jordanie et à Oman. Ces derniers ont préservé le suspense en remportant également de précieuses victoires. Pendant ce temps, l’Ouzbékistan s’est imposé sur la plus petite des marges à domicile devant les Philippines, ce qui lui permet de reprendre la tête du groupe à une RDP Corée au repos. Emmenée par son nouveau sélectionneur Gao Hongbo, la RP Chine reste dans la course à la qualification, à la faveur de son triomphe 4:0 sur les Maldives. FIFA.com revient sur les grands enseignements de l'avant-dernière journée du deuxième tour des qualifications en Asie.

L’affiche
Irak 2:2 Thaïlande
Buts : Mahdi Kamil (66’), Koravit Namwiset c.s.c. (90’+5) ; Mongkol Thosakrai (39’), Adisak Kraisorn (86’)

Les visiteurs thaïlandais ont marqué à trois reprises - dont un but contre leur camp - pour arracher le nul 2:2 à l’Irak. Ce résultat propulse les Éléphants de Guerre au tour suivant. Les Thaïlandais n’avaient plus atteint ce stade de la compétition depuis les préliminaires de Corée/Japon 2002.

Comme lors de la première manche disputée au stade PAS de Téhéran, les Irakiens ont dominé les débats, sans toutefois trouver la parade face aux contres de leurs adversaires. Mongkol Tossakrai a été le premier à inscrire son nom au tableau d’affichage, mais Mahdi Kamil a remis les deux équipes à égalité 20 minutes après le repos. A quatre minutes du terme, Adisak Kraisorn a redonné l’avantage aux visiteurs d’une frappe à bout portant. Les Lions de Mésopotamie ont eu le mérite de ne pas baisser les bras, comme en témoigne leur égalisation au bout du temps additionnel. Dévié par Koravit Namwiset, le tir puissant d’Ali Adnan a permis aux locaux de repartir avec le point du nul. Dans l’autre rencontre au programme, le Viêt-Nam s’est imposé 4:1 devant Chinese Taipei, après avoir été un temps mené au score.

Les autres rencontres
Mohammed Al Sahlawi et Taisir Al Jassim ont tour à tour trouvé le chemin des filets en seconde mi-temps pour permettre à l’Arabie Saoudite d'obtenir un succès (2:0) à domicile devant la Malaisie pour le compte du Groupe A. Avec 19 points en sept sorties, les Faucons Verts valident leur billet pour la suite de la compétition à une journée de la fin. Au pied du mur, les Émirats Arabes Unis ont réalisé un score identique face à la Palestine, également à domicile. Ismail Al Hammadi et Ahmed Khalil ont marqué de part et d’autre de la pause.

Dans le Groupe B, l’Australie et la Jordanie ont signé les plus larges victoires de la journée, à quelques jours de leur prochaine confrontation. Les Socceroos ont dominé le Tadjikistan 7:0 devant leur public, grâce notamment à deux doublés signés Nathan Burns et Tom Rogic. Les Jordaniens se sont eux aussi livrés à une démonstration de force, aux dépens du Bangladesh (8:0), avec un triplé de Hamza Al Dardour. 

Dans le Groupe C, la RP Chine n’a pas eu à forcer son talent pour dominer les Maldives 4:0. Elle conserve ainsi une petite chance de se qualifier. La Team Dragon reprend la deuxième place à Hongkong, battu 2:0 à Doha par un Qatar déjà qualifié. Les hommes de Gao Hongbo devancent leurs voisins à la différence de buts. Ils doivent désormais s’imposer face aux Qataris lors de la dernière journée, en espérant que les autres résultats leur seront favorables.   

Ehsan Haji Safi a signé un doublé sous les couleurs de l’Iran, qui caracole toujours en tête du Groupe D après la défaite 4:0 infligée à l’Inde à domicile. L’autre rencontre a vu Oman trembler avant de prendre le meilleur sur Guam, sur un unique but d'Ahmed Mubarak, à la 53ème minute.

La logique a été respectée dans le Groupe E, où le Japon et la Syrie se sont tous deux imposés à domicile. Les Samouraïs Bleus sont qualifiés suite à leur succès 5:0 sur l’Afghanistan. Quoi qu’il arrive, les Japonais sont assurés de finir parmi les quatre meilleurs deuxièmes. Parallèlement, les Syriens ont réalisé un carton face au Cambodge (6:0). À une longueur du Japon, ils peuvent également espérer accéder à la suite des préliminaires, à condition de remporter leur dernier match.  

La seule affiche au programme du Groupe G s’est soldée par un coup dur pour le Liban, battus 1:0 en République de Corée. Ses chances de terminer parmi les meilleurs deuxièmes sont compromises. À égalité avec le Koweït (10 points chacun), les visiteurs ont défendu sans relâche pendant 90 minutes. Mais alors que les deux équipes semblaient résignées à partager les points, Lee Jeonghyeop a donné la victoire aux Guerriers Taeguk.

En s’imposant 1:0 à domicile devant des Philippines réduites à dix, l’Ouzbékistan a repris les commandes du Groupe H à la RDP Corée. Vainqueurs 5:1 à l’aller, les Ouzbeks comptaient profiter de cette rencontre pour soigner leur différence de buts. Pourtant, le score à la pause était toujours vierge. Les hôtes ont haussé le ton au retour des vestiaires et ont fait la différence sur une tête du défenseur de Changchun Yatai Anzur Ismailov, à l’heure de jeu.  

Le joueur
Alexander Geynrikh (Ouzbékistan)
L'attaquant ouzbek Alexander Geynrikh, entré en cours de jeu contre la RDP Corée, a lancé son équipe sur la voie d’un succès capital (3:1).Le buteur d’Ordabasy semble s’épanouir dans son rôle de remplaçant de luxe. Geynrikh est de nouveau entré en jeu pour mettre en difficulté le gardien philippin Neil Etheridge, irréprochable en première mi-temps. Il n’aura fallu que dix minutes à l’Ouzbek de 31 ans pour trouver la faille. Sa passe lumineuse a atterri directement sur la tête d’Ismail dans la surface de réparation.

Le saviez-vous ?
Quatre sélectionneurs faisaient leurs grands débuts à l’occasion de cette journée : Gao Hongbo (RP Chine), Harry Redknapp (Jordanie), Juan Ramon Lopez Caro (Oman) et Nguyen Huu Thang (Viêt-Nam). Tous avaient reçu pour mission de relancer leur équipe. Le message est bien passé, puisque les quatre techniciens ont entamé leurs mandats par une victoire.  

Entendu…
"Nous savions qu’ils resteraient en défense. Mais nous avons eu la chance de marquer rapidement. De là, nous savions qu’ils finiraient par s’écrouler. Les joueurs ont entendu mon discours et je les en remercie" - Ange Postecoglou, sélectionneur de l’Australie

Résultats de l’avant-dernière journée
24 mars
Groupe A
Arabie Saoudite 2:0 Malaisie
Émirats Arabes Unis 2:0 Palestine

Groupe B
Australie 7:0 Tadjikistan
Jordanie 8:0 Bangladesh

Groupe C
RP Chine 4:0 Maldives
Qatar 2:0 Hongkong

Groupe D
Iran 4:0 Inde
Oman 1:0 Guam

Groupe E
Japon 5:0 Afghanistan
Syrie 6:0 Cambodge

Groupe F
Viêt-Nam 4:1 Chinese Taipei
Irak 2:2 Thaïlande

Groupe G
République de Corée 1:0 Liban

Groupe H
Ouzbékistan 1:0 Philippines
Bahreïn 3:0 Yémen