Les préparations du Qatar pour la Coupe du Monde de la FIFA 2022™ se déroulent conformément au calendrier et les travaux dans le domaine de l'héritage progressent à un rythme satisfaisant, d'après l'un des principaux responsables de l'instance dirigeante du football mondial. Depuis le Congrès mondial des stades à Doha, Jürgen Müller, directeur du planning et de l'infrastructure de la FIFA, a salué le travail réalisé par le Supreme Committee for Delivery & Legacy (SC).

"Les préparatifs du Qatar dans le domaine des infrastructures et des stades avancent bien", a confirmé l'intéressé sur le site Internet www.sc.qa. "Nous sommes satisfaits. Tout le monde sait que 2022 n'est pas l'unique horizon. Le pays a également des projets à plus long terme, pour 2030. Cette étape n'est donc qu'une étape vers un objectif plus large. Cette Coupe du Monde s'inscrit dans ce calendrier global et nous pensons que le tournoi tiendra toutes ses promesses."

La FIFA et le SC faisaient partie des nombreux leaders de l'industrie des stades venus assister au Congrès mondial des stades à Doha, un événement dont le SC est également partenaire. La conférence du 17 mai a fait la part belle aux importants progrès réalisés par le Qatar dans la préparation de la Coupe du Monde 2022.

Mais Müller rappelle par ailleurs que le pays a adopté très tôt une approche exemplaire en ce qui concerne l'héritage du tournoi : "Dès la phase de candidature, le Qatar a mis en avant un projet d'héritage clair et parfaitement lisible. Les responsables ont admis qu'ils n'auraient pas besoin de si grandes enceintes à l'issue du tournoi. C'est la raison pour laquelle ils ont proposé d'inclure des éléments modulaires. C'est un excellent concept. Le Supreme Committee a déjà reçu des demandes pour les parties démontables, ce qui prouve que l'idée était bonne."

Müller note en outre que l'édition qatarie devrait faire appel aux dernières innovations et proposer aux spectateurs une expérience futuriste. "Les Qataris sont de grands amateurs de nouvelles technologies. Je pense donc qu'en 2022, le niveau de service et les options proposées aux fans auront de quoi faire rêver."

Othman Zarzour s'est également exprimé durant la session inaugurale. Le directeur exécutif des sites de la compétition du SC a profité de l'occasion pour dresser un bilan provisoire devant les délégués et les représentants des médias. "Le SC travaille actuellement sur huit stades et nous avons lancé des projets pour cinq autres arènes. Nous avons prévu de lancer les plans des trois derniers sites dans le courant de l'année."

"D'ici la fin de l'année, le Khalifa International Stadium sera le premier site pressenti à terminer le gros des travaux de construction. Il sera en outre l'un des premiers stades au monde à disposer d'un éclairage à base de LED. Tous ces projets laisseront un héritage durable au Qatar et dans l'ensemble de la région pour les années à venir", a conclut Zarzour.