Le contingent africain en Coupe du Monde de la FIFA™ affiche une remarquable stabilité depuis deux éditions : le Ghana, l'Algérie, le Nigeria, le Cameroun et la Côte d'Ivoire se sont chargés de représenter le continent en Afrique du Sud et au Brésil. Ce 24 juin au Caire, le tirage au sort de l'ultime phase de groupes des qualifications africaines pour Russie 2018 nous dira si cet étonnant quintette pourra potentiellement réaliser la passe de trois.

Vous pourrez suivre le tirage au sort en direct et en streaming ce vendredi (15h00 GMT) sur FIFA.com !

La Tunisie et le Sénégal ont cette fois hérité du statut de tête de série, tandis que le Nigeria et le Cameroun devront se contenter du deuxième et du troisième chapeau, respectivement. L'un des groupes pourrait donc réunir trois des cinq représentants africains au Brésil. Quand on sait que seule l'équipe qui terminera à la première place validera son billet pour la Russie, un renouvellement du casting semble possible. Il ne faut pas en déduire pour autant que l'Afrique fera appel à des novices, même si le Cap-Vert et le Mali, deux équipes qui n'ont encore jamais connu les honneurs d'une phase finale de l'épreuve suprême, figurent dans le deuxième chapeau. 

Peu de sélectionneurs peuvent se targuer de connaître le football africain comme Claude Le Roy. Le technicien français a participé à la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF à la tête de huit équipes différentes. Il suivra toutefois le tirage au sort en tant que simple spectateur. Après avoir mené le Congo au tour final, il a quitté ses fonctions pour rejoindre le Togo, déjà éliminé. "Je crois que nous allons découvrir de nouveaux noms. Le Sénégal possède un effectif de grande qualité. Parmi mes anciennes équipes, la RD Congo a aussi de bonnes chances d'aller au bout", analyse-t-il au micro de FIFA.com. "Mais le tirage au sort sera très important. Un petit coup de pouce du destin peut dégager la route qui mène en Russie. En revanche, si le sort est contre vous, la qualification s'éloigne avant même le coup d'envoi du premier match"

La Côte d'Ivoire fait partie des favoris dans la course aux billets pour Russie 2018. Au micro de FIFA.com, le sélectionneur Michel Dussuyer assume ce statut. "Nous sommes champions d'Afrique et tête de série. Ça me paraît logique de nous retrouver parmi les favoris. Mais à ce niveau, il ne reste que de très bonnes équipes. Personnellement, j'aimerais bien rencontrer des formations que je n'ai pas encore eu l'opportunité d'affronter comme le Cap-Vert, l'Afrique du Sud et la Libye. De toute façon, il n'y aura pas de matches faciles. Je préfèrerais éviter la RD Congo et le Maroc, qui sont particulièrement en forme en ce moment. Mais encore une fois, ce tirage au sort va mettre aux prises les meilleures équipes du continent."   

Comme Le Roy, Dussuyer considère le Sénégal comme un sérieux prétendant. "Les Sénégalais alignent les bonnes performances depuis des mois. Aliou Cissé applique ses méthodes et les résultats lui donnent raison. La RD Congo possède une belle équipe et elle est aussi sur la bonne voie. Il faudra aussi se méfier du Maroc, qui peut s'appuyer sur d'excellents joueurs et un sélectionneur, Hervé Renard, qui connaît très bien l'Afrique."

Des Pharaons en quête de gloire
L'Égypte figure également au nombre des sélections qui affichent de grandes ambitions à l'approche de ce tirage. Les Pharaons détiennent toujours le record de titres continentaux avec sept sacres, dont trois de suite à partir de 2006. Malgré ce superbe palmarès, leur dernière participation à la Coupe du Monde remonte à 1990. Bon nombre d'internationaux actuels n'étaient même pas nés à l'époque. Cette fois, les supporters ont des raisons de se montrer optimistes : leur équipe vient d'écarter le Nigeria de la course à la qualification pour la Coupe d'Afrique des Nations et avec Hector Cuper, ils peuvent compter sur un sélectionneur expérimenté.

En revanche, la situation paraît beaucoup moins rose pour l'Afrique du Sud et le Cameroun. Les deux pays totalisent dix participations à l'épreuve mondiale, mais leur présence dans le troisième chapeau risque de leur compliquer la tâche. Le Congo est dans le même cas de figure. "Nous risquons de rencontrer des adversaires redoutables" confirme son sélectionneur Pierre Lechantre. "Le pire tirage nous mettrait face à l'Algérie, à la RD Congo et à la Zambie. Les Fennecs dominent le football africain à l'heure actuelle. Depuis deux ans, les Léopards obtiennent d'excellents résultats. Enfin, nous avons affronté les Zambiens dans les qualifications pour la CAN et ils m'ont fait une très bonne impression. Un groupe avec la Tunisie, le Cap-Vert et la Libye, un pays que je connais bien pour avoir entraîné Al-Ittihad Tripoli, nous conviendrait davantage."

Comme ses collègues, le Français s'attend à un renouvellement des représentants africains en Coupe du Monde. "Je crois que le Congo a toutes ses changes. Je citerais également la RD Congo et le Sénégal, très en vue dans les préliminaires de la CAN, mais aussi le Mali, qui bénéficie du travail réalisé par Alain Giresse."

Les quatre pots pour le tirage au sort :
Pot 1 : Algerie, Côte d’Ivoire, Ghana, Sénégal, Tunisie 
Pot 2 : Cap-Vert, Egypte, RD Congo, Nigeria, Mali 
Pot 3: Cameroun, Maroc, Guinée, Afrique du Sud, Congo 
Pot 4: Ouganda, Burkina Faso, Zambie, Gabon, Libye