LE FILM DE LA JOURNÉE - Un Gallois infernal, une Furia insatiable, des penalties et des buts historiques ont animé la soirée de qualifications européennes pour la Coupe du Monde de la FIFA™. FIFA.com en résume les temps forts.

Les résultats
Groupe D : Géorgie 1:2 Autriche, Serbie 2:2 République d'Irlande, Pays de Galles 4:0 Moldavie
Groupe G : Israël 1:3 Italie, Espagne 8:0 Liechtenstein
Groupe I : Croatie 1:1 Turquie, Finlande 1:1 Kosovo, Ukraine 1:1 Islande

La fin de la rencontre Albanie - ARY Macédoine, abandonnée sur le score de 1:1 en raison de forts orages, sera jouée le 6 septembre.

L'affiche
Israël 1:3 Italie
Buts : Graziano Pellè (16'), Antonio Candreva (31' s.p.), Ciro Immobile (83') pour l'Italie ;  Tal Ben Haim (35') pour Israël

Bien lancée dans le match par l'ouverture du score de Graziano Pellè, suivie du penalty d'Antonio Candreva, l'Italie a frôlé la catastrophe par la faute de Giorgio Chiellini. Le défenseur de 32 ans a tout d'abord perdu la balle au profit de Tal Ben Haim qui a trompé Gianluigi Buffon d'un superbe lob. Puis il a écopé d'un deuxième carton jaune, qui l'écartera du match décisif contre l'Espagne le mois prochain. Poussés dans leurs retranchements par les assauts adverses, les Azzurri ont dû s'en remettre aux réflexes de Buffon et à Marco Verratti pour tenir le choc - Giampiero Ventura avait utilisé les trois remplacements - jusqu'à ce qu'un but de Ciro Immobile scelle les débats.

Les autres rencontres
Julen Lopetegui avait observé que la différence de buts jouerait sans doute un rôle crucial dans les résultats d'un groupe qui comprend les champions du monde italiens. Fae au Liechtenstein, ses hommes l'ont entendu. Si leur domination en première période ne s'est traduite que par une unité au tableau d'affichage, ils ont fait parler la poudre à sept reprises après la pause. Préféré à Alvaro Morata pour mener l'offensive espagnole, Diego Costa a marqué un doublé. Entré en cours de jeu pour le remplacer, l'attaquant du Real Madrid s'est empressé d'en faire autant.

Quelques jolis passements de jambe de Marco Arnautovic ont permis à Marc Janko de porter le score autrichien à 2:0 en Géorgie, avant qu'un missile de Jano Ananidze réduise la marque et oblige les hommes de Marcel Koller à rester sur un 2:1. Emmené par Gareth Bale, le Pays de Galles n'a en revanche rencontré aucune résistance face à la Moldavie. L'attaquant du Real Madrid a servi le premier but d'un centre diabolique, laissé la défense adverse sur place pour inscrire le troisième, puis obtenu et converti un penalty dans le 4:0 décroché par les siens. L'autre match du groupe a été aussi spectaculaire. Le premier but international de Jeff Hendrick a donné l'avantage à la République d'Irlande dans les premières minutes. Le Serbe Filip Kostic a remis les équipes à égalité. Les locaux ont multiplié leurs incursions devant la cage celte et vu leurs efforts récompensés quand Dusan Tadic a doublé la marque. Les bois se sont ensuite chargés de repousser leurs frappes, tandis que l'arbitre a refusé un but aux Boys in Green. Daryl Murphy a finalement arraché l'égalisation 2:2, en signant du même coup son premier but pour l'Irlande.

Les trois duels du Groupe I se sont soldés par les nuls 1:1, que la Croatie et l'Ukraine auront sûrement l'occasion de regretter. Les Vatreni affichent 16 tirs cadrés et 9 corners, contre 5 et 1 respectivement pour la Turquie. Ils ont pris l'avantage par Ivan Rakitic à la 44ème minute, mais les Ottomans ont immédiatement égalisé et ils ont terminé dos à dos. De son côté, contre l'Islande, l'Ukrainien Yevhen Konoplyanka a tenu la victoire au bout de ses crampons en fin de rencontre, mais il a manqué son penalty. Quant au Kosovo, il s'est illustré dans son premier grand match en compétition officielle. Il empoche un point, grâce à Valon Berisha, auteur de l'égalisation sur penalty.

Le joueur
Volkan Babacan a été critiqué pour avoir laissé passer la volée de Luka Modric lors de l'entrée en lice de la Turquie dans l'UEFA EURO 2016. Le sélectionneur lui a conservé sa confiance contre vents et marées, à juste titre au vu de l'impeccable prestation du gardien à Zagreb. Babacan a enchaîné les parades avec sang-froid et a notamment sorti un arrêt important contre Marko Pjaca.

La stat
28 buts internationaux sont désormais inscrits au compteur de David Silva. Son doublé le porte à la cinquième place des meilleurs buteurs de l'histoire espagnole, devant Emilio Butragueno et Fernando Morientes. Il est précédé par David Villa (59), Raul (44), Fernando Torres (38) et Fernando Hierro (29).

Le saviez-vous ?
Joe Allen a marqué son premier but pour le Pays de Galles depuis ses débuts en 2009. Grâce à son doublé, Gareth Bale dépasse Ivor Allchurch et Trevor Ford pour prendre la deuxième position au classement historique des meilleurs buteurs des Dragons, à quatre réalisations de Ian Rush (28).

Entendu...
"La chance était de notre côté aujourd'hui. Si Janko avait marqué le 3:0, le match aurait été plié. Nous avons eu du mal à trouver notre rythme, mais nous avons réussi à remplir notre contrat. La victoire était capitale, non seulement pour nos espoirs de qualifications, mais aussi pour l'ambiance du groupe" - Marcel Koller, sélectionneur de l'Autriche