LE FILM DE LA JOURNÉE - Les États-Unis et le Honduras ont tous deux composté leurs billets, complétant ainsi le tableau du dernier tour des qualifications de la CONCACAF pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. Ils rejoignent le Mexique, Trinité-et-Tobago, le Costa Rica et le Panama dans l’Hexagonal, mini-championnat à six équipes qui débutera en novembre.

FIFA.com revient sur cette folle soirée sur les terrains de la zone Amérique du Nord, centrale et Caraïbes.

Le match
États-Unis 4:0 Trinité-et-Tobago
Buts : Sacha Kljestan (44’), Jozy Altidore (59’, 63’), Paul Arriola (71’)

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Américains auront connu un parcours compliqué dans ce quatrième tour des qualifications, où ils ont notamment concédé une défaite au Guatemala et un nul à Trinité-et-Tobago. Pourtant, même s’ils ont attendu l’ultime journée pour assurer leur présence dans l’Hexagonal, ils ont réussi à terminer en tête de leur groupe pour la sixième campagne consécutive, et ce en y mettant la manière. Titularisé pour la première fois depuis 2014, le meneur de jeu des New York Red Bulls Sacha Kljestan a ouvert le score juste avant le repos. Puis Jozy Altidore a signé les 15ème et 16ème buts de sa carrière dans le cadre des éliminatoires, avant que le jeune Paul Arriola ne se charge de clôturer la marque. C’est donc en vainqueurs du Groupe C et forts d’une dynamique positive que les Stars and Stripes abordent le dernier tour, qu’ils entameront par un choc avec leurs grands rivaux mexicains.

Les autres rencontres
L’autre match du Groupe C a vu le Guatemala infliger à Saint-Vincent-et-les-Grenadines son sixième revers consécutif au terme d’une rencontre où les défenses avaient déclaré une soirée "portes ouvertes". La victoire 9:3 des Centraméricains, marquée par les cinq buts de l’inoxydable Carlos Ruiz, ne leur a pourtant pas suffi pour accéder à l’Hexagonal.

Dans le Groupe B, le seul enjeu était la pole position. Celle-ci est revenue au Costa Rica, autoritaire vainqueur 3:1 du Panama à San José grâce à des buts de Christian Bolanos (2) et de Ronaldo Matarrita. Les quart-de-finalistes de Brésil 2014 ont affiché une forme resplendissante tout au long du quatrième tour, engrangeant 16 points en six matches. Un tel bilan les place parmi les favoris pour accéder à Russie 2018.

À Kingston, les Reggae Boyz ont enregistré un résultat à l’image de leur parcours jusque-là : décevant. Les locaux se sont inclinés 2:0 face à Haïti, qui décroche son premier succès à ce stade de la compétition. En Jamaïque, la pilule est difficile à avaler. On attendait autre chose des finalistes de la Gold Cup de la CONCACAF de l’an dernier, qui ont été incapables de reproduire leurs coups d’éclat et subissent une élimination que personne n’attendait.

Dans le Groupe A, le Canada a réussi à battre le Salvador 3:1 à Vancouver, mais cela ne lui a pas suffi pour se glisser au dernier tour. C’est le Honduras qui vient compléter le tableau de l’Hexagonal grâce à son nul vierge au Mexique, qui était déjà qualifié.

Le joueur
Carlos Ruiz (GUA)
Légende de la CONCACAF, le Pescadito a clôturé sa carrière internationale en faisant ce qu’il sait le mieux faire : marquer des buts. Auteur d’un quintuplé face à Saint-Vincent-et-les-Grenadines, l’attaquant a tiré sa révérence de la plus belle des manières. Meilleur buteur de la sélection guatémaltèque avec 68 unités, il est aussi le réalisateur le plus prolifique de l’histoire des qualifications de la CONCACAF avec 39 buts en 132 sélections.

La stat
17 - 
à 17 ans et 353 jours, Christian Pulisic est devenu le plus jeune joueur titularisé avec les États-Unis en qualifications mondialistes. Auteur d’un doublé la semaine dernière face à Saint-Vincent-et-les-Grenadines, il n’a pas remis cela en Floride, mais le pensionnaire du Borussia Dortmund a vu l’une de ses frappes heurter les deux montants. Cela n’a pas empêché son équipe de s’imposer et de remporter son groupe.

Le saviez-vous ?
Le Mexique de Juan Carlos Osorio a été hué à sa sortie du stade Azteca, suite à son nul 0:0. Pourtant, les Aztèques ont bouclé ce quatrième tour avec zéro défaite au compteur en six matches, 13 buts marqués et un seul encaissé. Nul doute à ce sujet : les supporters mexicains font partie des plus exigeants au monde. 

Entendu
"Nous avons une opportunité fantastique de démarrer l’Hexagonal par deux de nos plus gros matches, face à nos plus grands adversaires. Nous avons donc l’occasion d’envoyer un message fort." - Jürgen Klinsmann, sélectionneur des États-Unis, qui débuteront l'Hexagonal face au Mexique et au Costa Rica

Les résultats (4ème tour, 6ème journée)
6 septembre

Groupe A
Canada 3:1 Salvador
Mexique 0:0 Honduras

Groupe B
Costa Rica 3:1 Panama
Jamaïque 0:2 Haïti

Groupe C
Guatemala 9:3 Saint-Vincent-et-les-Grenadines
États-Unis 4:0 Trinité-et-Tobago

Tableau de l’Hexagonal de la CONCACAF (11 novembre 2016 - 10 octobre 2017)
Costa Rica
Mexique
Honduras
Panama
Trinité-et-Tobago
États-Unis