À deux matches de la fin des qualifications sud-américaines, le Brésil, qui a validé son billet il y a déjà trois journées, est la seule équipe de la zone assurée de participer à la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. Il reste donc encore trois places à prendre directement qualificatives ainsi qu'un passeport pour un barrage intercontinental avec la Nouvelle-Zélande.

Les écarts sont tellement réduits, avec sept équipes qui se tiennent en autant de points, que trois des cinq rencontres de cette 17ème journée débuteront à la même heure pour raison d'équité, et que seuls deux pays (l'Uruguay et la Colombie) peuvent se qualifier à l'issue de cette journée. De la même façon, seuls deux autres (le Paraguay et l'Équateur) peuvent être éliminés.

FIFA.com présente cette avant-dernière journée de la compétition préliminaire sud-américaine, qui devrait éclaircir la situation avant les ultimes décisions.

L'affiche
Argentine - Pérou
Estadio La Bombonera, Buenos Aires, 5 octobre, 20h30 (heure locale)

Après 20 ans d'absence, les qualifications mondialistes font leur retour dans le stade de Boca Juniors, pour une rencontre potentiellement historique et dans laquelle la moindre erreur pourrait conduire à l'élimination. Le Pérou (4ème avec 24 points) arrive avec le vent en poupe après avoir remporté ses deux derniers matches, mais quatre de ses titulaires habituels seront absents pour suspension, à savoir Christian Ramos, André Carrillo, Christian Cueva et Paolo Hurtado.

Situation tendue pour l'Argentine (5ème, 24 points). Lionel Messi et ses coéquipiers doivent absolument l'emporter s'ils ne veulent pas que leur qualification dépende des autres résultats lors de la dernière journée. Ils devront parvenir à leurs fins sans Sergio Agüero, blessé, et avec en tête le fantôme de l'unique élimination de leur pays dans des qualifications de Coupe du Monde. C'était en 1969, contre le même adversaire… et dans le même stade.

Les autres rencontres
L'Uruguay (2ème, 27 points) se déplace sur le terrain d'un Venezuela (10ème, 8) déjà éliminée. En cas de victoire, la Celeste sera qualifiée pour la Russie. Un résultat nul pourrait avoir le même effet, à condition que les autres résultats soient en faveur des Uruguayens, qui n'ont plus perdu au Venezuela depuis 2001. Mais attention à cette jeune Vinotinto, qui reste sur deux matches nuls, à domicile contre la Colombie et en déplacement face à l'Argentine.

La Colombie (3ème, 26 points) accueille à Barranquilla un Paraguay (7ème, 21) qui doit absolument gagner pour éviter l'élimination. En cas de victoire colombienne, 78 % des résultats possibles dans les autres rencontres donneraient la qualification aux Cafeteros. En cas de match nul, ces derniers devraient attendre la dernière journée pour être fixés. Juan Cuadrado est incertain contre des Guarani, pour qui tout autre résultat qu'une victoire serait synonyme d'élimination. Les statistiques peuvent leur permettre d'espérer : ils se sont imposés lors de deux de leurs quatre derniers déplacements en terre colombienne.

Le Chili (6ème, 23 points) et l'Équateur (8ème, 20) abordent cette avant-dernière journée en dehors des places qualificatives pour la Russie. Les finalistes de la dernière Coupe des Confédérations de la FIFA doivent absolument obtenir un bon résultat avant leur déplacement au Brésil dans le cadre de l'ultime journée. Le sélectionneur Juan Pizzi a surpris en ne convoquant pas le milieu de terrain Marcelo Díaz, longtemps titulaire indiscutable avec la Roja. Les Équatoriens espèrent un miracle de la main de leur nouvel entraîneur, l'Argentin Jorge Célico.

La Bolivie (9ème, 13 points) et le Brésil (1er, 37) s'affronteront avec l'honneur comme seul enjeu. Malgré cela, le sélectionneur brésilien Tite a convoqué ses titulaires habituels. À noter que le Brésil n'a plus gagné à La Paz depuis 1985 en qualifications de Coupe du Monde. Côté bolivien, Pablo Escobar sera absent pour cause de blessure.

Le joueur à suivre
Paolo Guerrero (Pérou)

À 33 ans, il est le meilleur buteur de l'histoire du football péruvien et a déjà inscrit 5 buts dans les présentes qualifications. Contre l'Argentine, l'attaquant va se retrouver face au grand défi de sa carrière, à savoir essayer d'emmener son équipe vers une première qualification à la Coupe du Monde depuis 36 ans. Pour essayer de le relever, il n'a négligé aucun détail, demandant à Flamengo de ne pas le faire jouer lors du dernier match disputé par le club, afin d'arriver complètement prêt à Buenos Aires.

Le saviez-vous ?
L'Uruguay a l'occasion de se qualifier pour la Coupe du Monde sans passer par les barrages pour la première fois depuis le changement du système des qualifications avant France 1998. La Celeste avait gagné les barrages pour les éditions 2002 (contre l'Australie), 2010 (face au Costa Rica) et 2014 (devant la Jordanie) du Mondial. Pour France 1998, elle avait été éliminée sans participer aux barrages, et pour Allemagne 2006, elle était tombée à ce stade contre l'Australie, à l'issue des tirs au but.

Entendu…
"Le public aime que les choses se dénouent rapidement, que les buts arrivent vite. Cela dit, nous ne devons pas nous précipiter. Nous avons 90 minutes. J'espère que le public sera conscient de cela." - Radamel Falcao, attaquant de la Colombie

Matches de la 17ème journée
5 octobre

Bolivie-Brésil
Venezuela-Uruguay
Chili-Équateur
Colombie-Paraguay
Argentine-Pérou