• Le match retour entre l'Australie et la Syrie boucle les qualifications asiatiques pour Russie 2018
  • À l'aller, les deux équipes se sont neutralisées (1:1)
  • L'Australie, championne d'Asie en titre, est intraitable à domicile

Pour l'Australie comme pour la Syrie, le match du 10 octobre prochain sera le vingtième dans une campagne qualificative exténuante pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. Le tournoi préliminaire de la zone asiatique a débuté il y a deux ans. Les deux équipes savent qu'à l'issue de leur confrontation à l'Olympic Stadium de Sydney, l'une d'elles verra s'éteindre ses rêves mondialistes.

En tant que champions d'Asie en titre et au vu de leurs statistiques impressionnantes à domicile, les Socceroos ont la faveur des pronostics. Toutefois, la Syrie a prouvé à l'aller en Malaisie qu'elle avait les arguments pour mettre en danger n'importe quel adversaire. Le vainqueur de cette double confrontation s'ouvrira les portes d'un barrage intercontinental où il affrontera le quatrième des qualifications de la CONCACAF.

Le match
L'Australie aurait pu aborder ce match retour beaucoup plus confortablement sans l'égalisation de la Syrie en toute fin de partie à Malacca. Si les Syriens retrouvent leur flair offensif de l'aller, inscrire au moins un but à Sydney ne sera pas hors de leur portée. Cela dit, les conditions de jeu ne seront pas les mêmes noms plus. Non seulement la pelouse de l'Olympic Stadium sera en bien meilleur état que celle qui attendait les deux équipes en Malaisie, mais la chaleur moite cèdera également la place au climat beaucoup plus tempéré de la Nouvelle-Galles du Sud.

L'Australie devrait faire quelques changements dans le onze titulaire qui avait débuté en Malaisie. Quant au sélectionneur de la Syrie, Ayman Al Hakim, il sera peut-être tenté d'aligner d'entrée de jeu le chevronné meneur de jeu Firas Al Khatib, adepte des matches couperets.

Le joueur
Le secteur offensif syrien est riche en joueurs puissants physiquement. Le plus important d'entre eux est peut-être Omar Al Somah, auteur d'une égalisation sur un penalty converti avec beaucoup de sang-froid à l'aller. Prolifique avec son club d'Al Ahli en Arabie Saoudite, Al Somah a fait un retour réussi en équipe nationale en août dernier, après une absence de cinq ans.

La stat
1
- L'Australie ne s'est inclinée qu'une seule fois à domicile dans les qualifications pour la Coupe du Monde depuis 1981. Sa seule défaite sur les 59 matches qu'elle a disputés depuis cette année-là remonte à 2008, avec un revers 0:1 contre la RP Chine à Sydney. À cette occasion, le sélectionneur des Socceroos - déjà qualifiés pour le Mondial - avait titularisé de nombreux U-23 en préparation des Jeux Olympiques de Pékin.