• L’Australie a battu la Syrie 2 :1 en match retour de barrage de l'AFC (1:1 à l’aller)
  • En barrage intercontinental, elle affrontera le quatrième des qualifications de la CONCACAF
  • Les Socceroos peuvent remercier l’inusable Tim Cahill, auteur d’un doublé de la tête.

Pour l'Australie comme pour la Syrie, ce match du 10 octobre est le vingtième dans une campagne qualificative exténuante pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. Lors du barrage aller de l’AFC, les deux équipes se sont quittées sur un score de parité 1:1. Au retour, le panneau d’affichage est longtemps resté bloqué sur ce même résultat, jusqu’à ce que Tim Cahill surgisse dans la prolongation et évite aux Australiens une hasardeuse séance de penalties.

Le vétéran australien avait endossé son costume de héros un peu plus tôt dans la partie.  Les Syriens ayant ouvert le score suite à une contre-attaque conclue par Omar Al Soma dès la 6ème minute, le milieu offensif de 37 ans se charge personnellement de remettre les pendules à l’heure en réceptionnant de la tête un centre de Matthew Leckie (13’).

Dominatrice, l’Australie se rue dès lors à l’attaque en quête d’un deuxième but libérateur. Mais elle tombe systématiquement sur une défense syrienne solide à l’image de son gardien, Ibrahim Alma, auteur de nombreux sauvetages. Et comme dans le temps réglementaire, les rares contre-attaques des Aigles de Qassioun ne sont pas plus efficaces, il faut une prolongation pour départager les deux équipes.

C’est le moment choisi par Cahill pour frapper à nouveau (109'), de la tête, sur un service de Robbie Kruse, et inscrire par là-même son 50ème but sous le maillot australien. Un but d'un héros qui ouvre à ses Socceroos les portes du barrage intercontinental où ils affronteront le quatrième des qualifications de la CONCACAF.