• Encore deux journées à disputer en Europe
  • La Belgique et le pays hôte, la Russie, sont pour l’instant les seuls qualifiés
  • La France dspute un match piège lourd de souvenirs contre la Bulgarie

Les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ sont dans leur phase décisive en Europe. A l’exception de la Belgique, aucune équipe n’a encore validé son billet pour la Russie. La course s’annonce particulièrement serrée dans le Groupe I, alors que plusieurs nations auraient déjà pu assurer leur qualification lors de l’antépénultième journée.

Groupe A
La France (17 points) et la Suède (16) s’apprêtent à lutter pour la première position, mais les Pays-Bas (13) n’ont pas non plus dit leur dernier mot pour la deuxième place et les barrages. Les Bleus partiront favoris tant en Bulgarie (12) qu’à domicile contre le Belarus (5) et ils assureraient leur qualification en prenant les six points. Quant à la Suède, elle devra d’abord remplir son devoir à domicile contre le Luxembourg (5) - qui vient toutefois de tenir le nul 0:0 en France -, avant de disputer à Amsterdam une rencontre décisive contre les Oranje, qui se rendront de leur côté au Belarus lors de la 9ème journée.

Groupe B
La Suisse (24 points), seule équipe avec l’Allemagne à ne pas encore avoir perdu le moindre point, disputera une rencontre décisive au Portugal (21). L’unique scénario qui permettrait à la Nati de se qualifier pour la Russie avant ce match serait de faire le plein à domicile contre la Hongrie tout en espérant que le Portugal ne s’impose pas à Andorre (4). Dans tous les autres cas de figure, c’est à Lisbonne que se décidera la première place du groupe. 

Groupe C
L’Allemagne (24 points) n’a pas encore gaspillé un seul point et espère valider son billet pour la Russie dès la 9ème journée en Irlande du Nord (19). Il lui suffirait pour cela de ramener au moins un point et de prolonger ainsi une série impressionnante : l’Allemagne n’a en effet jamais perdu un match de qualification pour la Coupe du Monde à l’extérieur. À Belfast, les Irlandais mettront toutefois tout en œuvre pour s’assurer la deuxième place. "Affronter l’Allemagne est un fantastique défi. Nous savons que nous devrons miser sur la contre-attaque", annonce le défenseur nord-irlandais Gareth McAuley. "Nous sommes persuadés que nous pouvons leur mener la vie dure et que les choses sont différentes à Belfast, sur un petit terrain et avec la foule derrière nous. Nous n’avons rien à perdre."

Groupe D
Après sa victoire 1:0 en République d’Irlande en septembre, la Serbie (18 points) est proche d’une qualification directe pour la Coupe du Monde : un succès en Autriche (9) ou à domicile contre la Géorgie (5) et les préparatifs pourront commencer. Le Pays de Galles (14) et l’Irlande (13) viseront quant à eux la deuxième place. Les Gallois se déplaceront d’abord en Géorgie, pendant que les Irlandais recevront la Moldavie (2). L’affrontement direct entre ces deux équipes aura lieu à Cardiff le 9 octobre.

Groupe E
Après la première défaite de la Pologne (19 points) le mois dernier au Danemark (0:4), le Monténégro (16) et les Danois (16) ont rejoint les Polonais dans la course à l'une des deux premières places du Groupe E. Le leader du classement se rendra d’abord en Arménie (6) avant d’accueillir les Monténégrins, lesquels joueront à domicile contre le Danemark lors de l’avant-dernière journée. Les Scandinaves disputeront le dernier match du groupe à la maison face à la Roumanie (9), qui n’a plus aucune chance de qualification.

Groupe F
L’Angleterre (20 points) est invaincue (six victoires, deux nuls) et vise la qualification directe. L’objectif sera atteint en cas de victoire à domicile contre la Slovénie. Si les Trois Lions n’y parviennent pas, une deuxième chance leur sera donnée en Lituanie (5). La Slovénie (14), la Slovaquie (15) et l’Écosse (14) sont à la lutte pour la deuxième place. Les rencontres entre l’Écosse et la Slovaquie le 5 octobre à Glasgow et entre la Slovénie et les Écossais le 8 octobre à Ljubliana auront un intérêt particulier.

Groupe G
Le succès 3:0 de l’Espagne (22 points) contre l’Italie (19) en septembre semble avoir fait pencher la balance en faveur de la Roja, qui devra terminer le travail face à l’Albanie (13) et à Israël (9). L’Italie doit s’imposer à la fois contre l’ARY Macédoine (7) et en Albanie tout en espérant un faux pas des Espagnols. Les chances de qualification de l’Albanie ne sont plus que théoriques.

Groupe H
Avec la Russie, pays hôte, la Belgique (22 points) est la seule équipe européenne déjà qualifiée. La Bosnie-et-Herzégovine (14), la Grèce (13) et Chypre (10) ne peuvent plus espérer que la deuxième place. Le seul affrontement direct opposera Chypre à la Grèce à Nicosie le 7 octobre, tandis que les Hellènes devraient logiquement prendre trois points à domicile contre Gibraltar lors de la dernière journée. Pour les Bosniens, le match-clé sera probablement celui disputé à domicile contre la Belgique, déjà qualifiée. Ils se déplaceront ensuite en Estonie (8) pour leur dernière rencontre.

Groupe I
La Croatie (16 points), l’Islande (16), la Turquie (14) et l’Ukraine (14) sont toujours en lice pour la qualification. La Croatie accueillera d’abord la Finlande (7) avant d’effectuer un déplacement compliqué en Ukraine. L’Islande jouera son avant-dernier match en Turquie avant de recevoir le Kosovo. La Turquie terminera sa campagne de qualification en Finlande, tandis que l’Ukraine se déplacera au Kosovo lors de la 9ème journée.