LE FILM DE LA JOURNÉE - Les derniers matches en date des préliminaires de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ n'ont pas permis de faire émerger de nouveaux qualifiés. Quelques formations ont quand même pu se rapprocher de la phase finale tandis que, pour d'autres, l'élimination n'a jamais été aussi proche.

En cas de victoire sur le Bélarus, la France serait ainsi assurée d'être du voyage en Russie. Dans le Groupe B, la première place se jouera dans le choc entre le Portugal et la Suisse. De leur côté, les Pays-Bas devront s'imposer par sept buts d'écart devant la Suède pour accéder aux barrages. Battue à domicile par la Belgique, la Bosnie-et-Herzégovine a, quant à elle, vu ses espoirs fondre comme neige au soleil.

L'affiche
Bosnie-et-Herzégovine 3:4 Belgique
Le terrain détrempé de Sarajevo a donné lieu à l'une des rencontres les plus folles de ces qualifications mondialistes, riche en suspense et en erreurs. Les Diables Rouges ont successivement mené et été menés avant de reprendre l'avantage et de se faire rejoindre pour finalement arracher la victoire dans les dernières minutes par Yannick Carrasco. Les Belges en profitent pour porter leur série d'invincibilité à 12 unités. Auteur d'une erreur en première mi-temps mais aussi buteur, Jan Vertonghen a égalé le record de Jan Ceulemans en honorant sa 96ème sélection.

A retenir
Groupe A
Suède 8:0 Luxembourg, Bélarus 1:3 Pays-Bas, Bulgarie 0:1 France

La France conserve la pole position grâce à une victoire acquise dans la douleur en Bulgarie, sur un but de Blaise Matuidi. Les Bulgares étaient jusque-là invaincus à domicile. Pendant ce temps, la Suède a soigné ses statistiques tout en se rapprochant des barrages, à la faveur de sa large victoire 8:0 sur le Luxembourg. Les Scandinaves ont, au passage, signé leur plus large succès en qualifications pour la Coupe du Monde. Peut-être abattus par ce résultat qui n'arrange pas leurs affaires, les Néerlandais ont offert une prestation peu convaincante au Bélarus, malgré leur victoire 3:1. Les Oranje n'ont pas tout à fait dit leur dernier mot dans les préliminaires de Russie 2018, mais leur situation n'est guère enviable.

Groupe B
Îles Féroé 0:0 Lettonie, Andorre 0:2 Portugal , Suisse 5:2 Hongrie

Entré en cours de jeu, Cristiano Ronaldo a sorti le Portugal d'une situation difficile en marquant un but et en signant une passe décisive. Auparavant, les champions d'Europe en titre ont eu bien du mal à contourner une courageuse défense d'Andorre. La Suisse conserve néanmoins trois points d'avance grâce à son net succès 5:2 sur la Hongrie, rythmé par un doublé de Steven Zuber en six minutes. La Nati confirme au passage son bilan impeccable dans le Groupe B.

Groupe H
Bosnie-et-Herzégovine 3:4 Belgique, Gibraltar 0:6 Estonie, Chypre 1:2 Grèce

La Grèce est la grande gagnante de la journée dans le Groupe H. Sa victoire à Chypre, associée à la défaite bosnienne à domicile, permet aux hommes de Michael Skibbe de consolider leur deuxième place. L'Estonie, qui n'avait jamais inscrit plus de deux buts loin de ses bases en qualifications pour la Coupe du Monde, s'est offert une soirée de gala à Gibraltar, avec un triplé de Joonas Tamm.

Le joueur
Souvent relégué dans l'ombre de Zlatan Ibrahimovic, Marcus Berg a saisi sa chance dans la compétition préliminaire pour Russie 2018. À 31 ans, l'attaquant s'est vu offrir une chance de briller et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a su la saisir. Avec un but par match en moyenne depuis le début des qualifications, Berg s'est illustré lors de la victoire fleuve 8:0 contre le Luxembourg. Deux buts de la tête et deux frappes du pied droit lui ont notamment valu de devenir le premier Suédois à réussir un quadruplé en sélection depuis un certain... Ibrahimovic.

Entendu...