• Six équipes se disputent 3,5 places pour la Russie
  • Parmi elles, l'Uruguay est la mieux placée
  • Le Chili et la Colombie ont eux aussi leur destin entre leurs mains

Dépendre ou ne pas dépendre de soi-même ? Telle est la question... Les qualifications sud-américaines pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ touchent à leur fin et la différence entre jouer le Mondial et le regarder à la télévision pourrait se jouer sur un détail.

L'équilibre est tel entre les forces en présence que trois des quatre billets directement qualificatifs sont toujours en jeu, ainsi que celui qui donnera accès au barrage intercontinental contre la Nouvelle-Zélande.

La situation est tellement serrée qu'avant de lire notre présentation de cette 18ème et ultime journée, nous vous recommandons de jeter un coup d'œil au classement, en faisant bien attention à la différence de buts – qui risque d'être déterminante – entre les équipes toujours en course.

L'affiche
Pérou - Colombie
Estadio Nacional, Lima, 10 octobre, 18h30 (heure locale)

Cette confrontation symbolise la tension qui existe dans ces qualifications sud-américaines depuis quelques journées. La Colombie (4ème avec 26 points) se déplacera au Pérou (5ème avec 25) en sachant qu'une victoire la qualifiera automatiquement pour la Coupe du Monde, et que tout autre résultat l'obligera à attendre. Les statistiques lui sont favorales : elle reste sur quatre victoires consécutives sur son adversaire du jour dans cette compétition.

Cependant, les Cafeteros restent sur un coup dur à domicile et devront en découdre avec une sélection péruvienne en état de grâce. La Blanquirroja sait qu'une victoire lui permettrait d'assurer au minimum une participation au barrage, voire une qualification si les résultats du Chili et de l'Argentine allaient dans son sens. Et même un match nul ou une défaite ne l'éliminerait pas obligatoirement. Le défenseur colombien Cristian Zapata et l'attaquant péruvien Jefferson Farfán sont tous les deux suspendus pour cette confrontation.

Les autres rencontres
Parmi les prétendants à la qualification, personne ne contrôle mieux son propre destin que l'Uruguay (2ème avec 28 points), qui sera présent en Russie à condition de ne pas perdre face à une Bolivie déjà éliminée. La Celeste peut même se qualifier en cas de défaite, sauf si elle s'incline très lourdement et que les autres rencontres produisent une série de résultats hautement improbables. Côté statistique enfin, l'Uruguay a battu la Bolivie à Montevideo neuf fois en 10 occurrences en qualifications.

Le Chili (3ème avec 26 points) jouera son destin en déplacement chez un Brésil déjà qualifié depuis plusieurs journées, et qui reste sur cinq victoires à domicile consécutives contre la Roja en qualifications. Si les Chiliens s'imposent pour la première fois, ils iront en Russie sans dépendre de personne. Un nul voire une défaite pourraient également les envoyer directement au Mondial ou en barrage. Arturo Vidal est suspendu et deux de ses remplaçants possibles, Charles Aránguiz et Pablo Hernández, sont incertains.

L'Argentine (6ème avec 25 points), qui ne finit pas de piétiner dans ce tournoi préliminaire, ira défier à Quito u Équateur qu'elle n'a plus battu en déplacement dans ces qualifications depuis 2001 (deux défaites et un nul). En cas de victoire, l'Albiceleste serait assurée de disputer au minimum le barrage. Elle pourrait même se qualifier directement pour la Russie si les résultats du Pérou et du Chili tournaient en sa faveur. Malgré sa situation précaire, elle pourrait également s'ouvrir les portes de la Coupe du Monde ou du barrage intercontinental avec un match nul. En cas de défaite enfin, l'Argentine ne pourrait espérer participer au barrage que grâce à une combinaison hypothétique de résultats dans les autres rencontres. Seul absent côté argentin : Fernando Gago.

Le Paraguay (7ème avec 24 points) reçoit le Venezuela en sachant qu'il doit gagner coûte que coûte pour espérer la qualification. Mais il est également conscient qu'un succès ne lui garantit pas automatiquement une place en barrage. Un nul pourrait également lui permettre de jouer les barrages, mais il faudrait que cela se combine avec de lourdes défaites du Pérou et de l'Argentine. Si en revanche l'Albirroja venait à s'incliner, elle serait éliminée. Richard Ortíz sera absent pour cause d'accumulation de cartons jaunes.

Le joueur à suivre
Lionel Messi (Argentine)

La réelle possibilité que l'Argentine ne soit pas présente à la prochaine Coupe du Monde la FIFA fait que les projecteurs se braquent plus que jamais sur Messi. Le capitaine argentin est le meilleur buteur de son équipe avec 4 réalisations, mais il n'a plus marqué depuis la victoire contre le Chili, à l'occasion de la 13ème journée. Sera-t-il le sauveur de sa sélection ?

Le saviez-vous ?
La Colombie n'a plus perdu au Pérou en qualifications depuis 1981, année où elle avait été battue 2:0 par les Incas. Ces derniers ont participé en 1982 en Espagne à leur dernière Coupe du Monde à ce jour. Depuis 1981, les Cafeteros enregistré 4 victoires et 3 nuls en terre péruvienne.

Entendu…
"Nous ne nous occupons pas des autres matches. Notre seule préoccupation est de prendre les points contre le Brésil." - Claudio Bravo, gardien et capitaine du Chili

Matches de la 18ème journée
10 octobre

Équateur - Argentine
Uruguay - Bolivie
Paraguay - Venezuela
Pérou - Colombie
Brésil - Chili