• L’Australie a battu le Honduras 3:1 en barrage intercontinental retour (aller, 0:0)
  • Mile Jedinak a inscrit un triplé
  • Les Socceroos participeront en Russie à leur quatrième Coupe du Monde d’affilée

L’Australie a décroché son billet pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ en battant le Honduras 3:0 lors du barrage intercontinental retour AFC/CONCACAF. Les deux équipes s’étaient quittées dos à dos à l’aller (0:0) à San Pedro Sula, et les Aussies ont profité à fond de l’avantage du terrain.

Ce terrain justement, l’ANZ Stadium de Sydney, était justement le théâtre du dernier barrage disputé par les Socceroos en 2006, remporté à l’époque contre l’Uruguay, et qui avait marqué le retour sur la scène mondiale de l’Australie pour la première fois depuis 1974. Cette fois, c’est une quatrième participation consécutive que les hommes d’Ange Postecoglou ont décrochée.

Capitaine marquant
Discret à l'aller, le capitaine Mile Jedinak était très attendu pour ce match crucial et le moins qu’on puisse dire, c’est que le milieu de terrain océanien a su faire face à la pression. Alors que le score était toujours vierge à la pause, et malgré la tentative de sauvetage d'Henry Figueroa, Jedinak trouvait enfin la faille (54’, 1:0). Dominateurs sans se montrer efficaces, les Australiens profitaient de ce coup de main pour enfin ajouter le réalisme à leur avantage en possession de balle, bien aidés par la nervosité des visiteurs. Deux fautes dans la surface des Catrachos occasionnaient deux penalties, pour le même résultat : deux frappes victorieuses de Jedinak (72’, 2:0 ; 85, 3:0).

Avec ce triplé du porteur du brassard, le suspense avait vécu et l’Australie pouvait gérer tranquillement la fin de match et attendre le coup le sifflet final signifiant l’officialisation de sa présence en Russie. Juste avant, le prometteur ailier hondurien Alberth Elis inscrivait un dernier but qui ne changeait rien à la fin de l’histoire (90'+4, 3:1).