• Des matches ont déjà eu lieu dans cinq des 12 arènes de la Coupe du Monde
  • Le site emblématique du tournoi, le Stade Lujniki de Moscou, a ouvert ses portes en novembre après des travaux de rénovation
  • Les ouvriers mettent la main aux ultimes préparatifs dans les autres enceintes

Le Tirage au sort final de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ est terminé et les 32 nations en lice connaissent désormais les noms de leurs adversaires au premier tour. Il est donc temps de reporter notre attention sur les 12 stades qui serviront de cadre aux 64 rencontres de l'épreuve suprême !

Cinq stades sont d'ores et déjà fonctionnels. Le Stade du Spartak à Moscou, le Stade Ficht à Sotchi, la Kazan Arena et le Stade de Saint-Pétersbourg ont accueilli plusieurs matches de la Coupe des Confédérations de la FIFA en juin et juillet de cette année. En outre, le Stade Lujniki a récemment ouvert ses portes après d'importants travaux de rénovation, à l'occasion d'un match amical entre la Russie et l'Argentine. C'est dans cette enceinte qu'auront lieu le match d’ouverture et la finale du grand rendez-vous mondial l'année prochaine.

Dans les sept autres stades concernés par le tournoi, les préparatifs entrent dans la dernière ligne droite. Bientôt, ces bâtiments seront prêts à recevoir la visite de supporters venus du monde entier.

Le premier match de Russie 2018 au Stade de Kaliningrad mettra aux prises la Croatie et le Nigeria, le 16 juin prochain. Les travaux sont terminés à 90 %. La structure métallique de l'enceinte est assemblée et pèse plus de 15 000 tonnes. Les sièges sont en cours de pose dans les tribunes, tandis que la décoration des parties intérieures avance à un bon rythme.

Le match Tunisie-Angleterre s'annonce pour sa part comme l'une des grosses affiches de la Volgograd Arena. Le terrain de ce stade flambant neuf a été installé et la pelouse est prête à subir les assauts de l'hiver. Les fenêtres colorées et les entrées du stade sont également en cours d'installation. Parallèlement, les ouvriers poursuivent la pose des sièges en tribunes et la construction des barrières de sécurité.

Le 21 janvier, la France donnera la réplique au Pérou à la Iekaterinbourg Arena, le site le plus oriental de Russie 2018. Les experts estiment que le stade est désormais terminé à 98 % : les parties conservées de l'ancien site ont été restaurées et s'inscrivent dans le cadre de l'héritage culturel du projet. Le système d’éclairage et la façade multimédia sont achevés. Le quartier autour du stade est en cours de transformation, tandis que les équipements situés sous le stade seront bientôt terminés.

Le Stade de Nijni-Novgorod accueillera le match Suède-République de Corée le 18 juin prochain. Les travaux sur le terrain sont bouclés et les préparatifs se concentrent maintenant sur l'érection de la façade du stade, constituée d'une membrane bleue et blanche résistante au vent.

La Colombie affrontera le Japon le 19 juin à la Stade de Mordovie, où les travaux de construction des piliers et de moulure viennent de s'achever. L'assemblage de la structure métallique, la pose des fondations du terrain et l'installation de la pelouse sont également terminés. Les ouvriers se concentrent donc sur le toit, la façade et les tribunes temporaires.  

Rostov-sur-le-Don accueillera le Brésil et la Suisse pour un match très attendu, le 17 juin. Le toit suspendu à l'intérieur de la Rostov Arena en est aux finitions. Les ascenseurs et les escalators sont construits, pendant que les travailleurs posent les portes. L'entreprise de réhabilitation se poursuit aux alentours du stade. Des palissades marquant les limites du site sont actuellement érigées.

La Coupe du Monde débutera à la Samara Arena par un choc entre le Costa Rica et la Serbie, le 17 juin. Le toit du stade est encore en cours de construction et la décoration de la façade et de l'intérieur du site suit son cours. Le terrain sera bientôt prêt à l'usage, lui aussi.