Depuis que les groupes pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ sont connus, ils sont finement étudiés par les supporters du monde entier, qui poussent l'analyse : quels sont les chocs potentiels ? Pourrait-il y avoir de grandes affiches dès le début du tournoi ?

Pour établir quelques suppositions, mais aussi pour vérifier le lieu et la date d'un éventuel choc si vous souhaitez achetez vos billets pour ces confrontations, FIFA.com a préparé une liste des matches potentiels pouvant faire figure d'affiche de finale mais qui pourraient arriver plus tôt dans la compétition.

France - Argentine
Huitième de finale
Les têtes de série des Groupes C et D ont pour objectif de sortir premières de leurs groupes respectifs, mais si les deux passent en huitièmes et que l'une d'elle termine deuxième, la confrontation sera alors inévitable entre Lionel Messi et Antoine Griezmann. Les deux sélections pourraient se rencontrer à Kazan (30 juin) ou à Nijni-Novgorod (1er juillet), le lieu et la date dépendant de qui remplira son objectif et finira en tête de son groupe. L'Argentine est sortie vainqueur de ses deux matches contre la France en Coupe du Monde de la FIFA™ : 1:0 lors d'Uruguay 1930 et 2:1 lors d'Argentine 1978.

Brésil - Allemagne
Huitième de finale
Une revanche du 7:1 pour une place en quarts seulement ? Elle pourrait bien avoir lieu à Samara (2 juillet) ou à Saint-Pétersbourg (3 juillet) en cas de faux pas des Brésiliens dans le Groupe E ou des Allemands dans le Groupe F. La condition serait la première place du groupe pour l'un et la deuxième pour l'autre. Les deux sélections ont disputé deux matches en Coupe du Monde de la FIFA™, et le bilan est équilibré : le Brésil a gagné 2:0 la finale de Corée/Japon 2002 et l'Allemagne a infligé le fameux 7:1 lors de Brésil 2014. 

Russie - Espagne
Huitième de finale
S'ils passent la phase de groupes, les hôtes de la compétition pourraient se mesurer dès les huitièmes à un adversaire de taille, à savoir le Portugal ou l'Espagne, à Sotchi (30 juin) ou à Moscou (1er juillet). Face aux Espagnols, l'affiche serait inédite dans une Coupe du Monde de la FIFA™. Historiquement, la Roja a toujours été un adversaire compliqué pour les Russes puisqu'elle a remporté son premier championnat d'Europe face à l'URSS en 1964 et a vaincu la Russie à deux reprises lors de la conquête de son second trophée continental en 2008.  

Allemagne - Angleterre
Quart de finale
Kazan (6 juillet) ou Samara (7 juillet) pourrait accueillir la réédition d'un classique, si une équipe termine première de son groupe et l'autre deuxième. Les deux nations ont disputé cinq matches, avec un bilan plutôt inégal. L'Angleterre n'en a remporté qu'un seul, mais pas le moindre : la finale d'Angleterre 1966 sur le score de 4:2. L'Allemagne s'est imposée 3:2 en quart de finale lors de Mexique 1970, 4:1 en huitième lors d'Afrique du Sud 2010 et a accédé à la finale d'Italie 1990 après une victoire 4:3 aux tirs au but (1:1 après prolongation). Les deux équipes se sont quittées sur un match nul 0:0 lors du deuxième tour d'Espagne 1982. 

Portugal - Argentine
Quart de finale
Lionel Messi pourrait bien croiser Cristiano Ronaldo sur le terrain pour la première fois dans une Coupe du Monde de la FIFA™, à condition que leurs équipes terminent à la même place dans leurs groupes, c'est-à-dire toutes deux premières ou deuxièmes. Elles se situeraient ainsi du même côté dans le tableau final et Nijni-Novgorod (6 juillet) ou Sotchi (7 juillet) serait le théâtre privilégié d'un choc historique. Outre la présence des deux stars du football mondial, Argentins et Portugais ne se sont jamais affrontés en phase finale.

Brésil - Angleterre
Quart de finale
Brésiliens et Anglais pourront s'affronter seulement s'ils bouclent leurs phases de groupes à la même place. Ce choc anticipé à Kazan (6 juillet) ou à Samara (7 juillet) donnerait de grands espoirs au Brésil, qui a toujours été sacré champion lorsqu'il a affronté l'Angleterre. Lors de Suède 1958, les deux équipes ont fait match nul 0:0 en phase de groupes. La Seleção l'a emporté 3:1 en quart de finale de Chili 1962, 1:0 lors du premier tour de Mexique 1970 et 2:1 en quarts de finale de Corée/Japon 2002.