LE FILM DE LA JOURNÉE - Le renouvellement constant des sélections fait toujours des victimes : des joueurs d’expérience qui ont longtemps servi leur pays doivent laisser la place à de jeunes joueurs prometteurs. Mais le train repasse parfois, et l’Anglais Jermain Defoe et l’Allemand Mario Gomez en ont profité pour montrer qu’ils pouvaient encore rendre service à leur équipe lors des qualifications de la Zone Europe pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™.

Peu de surprises lors des neuf rencontres disputées ce 26 mars sur le Vieux Continent, mais plusieurs événements marquants, sur lesquels revient FIFA.com.

Les résultats
26 mars
Groupe C : Azerbaïdjan 1:4 Allemagne, Saint-Marin 0:6 Rép. tchèque, Irlande du Nord 2:0 Norvège
Groupe E : Arménie 2:0 Kazakhstan, Monténégro 1:2 Pologne, Roumanie 0:0 Danemark
Groupe F : Angleterre 2:0 Lituanie, Malte 1:3 Slovaquie, Ecosse 1:0 Slovénie

L’affiche
Monténégro 1:2 Pologne
Quand le premier se déplace sur le terrain du deuxième, il est forcément en danger. Mais quand le premier possède l’un des meilleurs  attaquants du monde dans ses rangs, il peut y aller en toute tranquillité. Un bijou sur coup franc de son homme fort et capitaine Robert Lewandowski avait permis à la Pologne de mener à la pause. Et après l’égalisation de Stefan Mugosa, un autre pilier de l’équipe, Lukasz Piszczek, a forcé la décision en fin de match.

Les autres rencontres
Tenante du titre mondial, l’Allemagne est sur la voie royale pour aller défendre sa couronne en Russie. Mais pour Mario Gomez, ce ne sera pas dans la peau d’un champion du monde, puisque l’attaquant n’avait pas été du voyage au Brésil. Il pensait même avoir définitivement perdu sa place dans la Nationalmannschaft en regardant de loin les qualifications pour l’UEFA EURO 2016, mais Joachim Löw l’avait finalement emmené en France. Il n’a plus quitté le groupe depuis et a participé au succès allemand en Azerbaïdjan, tout comme Andre Schuerrle et Thomas Müller, pourtant auteur d’une saison personnelle sans relief en club.

Deux des trois plus larges succès de l’histoire de la République tchèque ont été acquis contre Saint-Marin, 7:0 les deux fois, en 2006 et 2009. La Reprezentace est passée près de la passe de trois, mais elle a dû se contenter d’un 6:0. Quant à l’Irlande du Nord, elle a pris la mesure de la Norvège en une minute 30 par Jamie Ward, avant de s’imposer sans trembler 2:0.
La situation dans le Groupe C

C’est aussi un visage connu qui a orchestré la victoire de l’Arménie contre le Kazakhstan, le capitaine et joueur vedette Henrik Mkhitaryan inscrivant le premier but d’un succès qui garde les Arméniens en course pour la deuxième place que se disputent  quatre équipes. Celle-ci est actuellement la propriété du Monténégro, battu par la Pologne, leader, mais la Roumanie et le Danemark peuvent aussi y prétendre après leur match nul.
La situation dans le Groupe E

A 34 ans et trois ans et demi après son dernier match international, Jermain Defoe n’a rien perdu de ses habitudes face au but lorsqu’il enfile le maillot de l’Angleterre. Il ne lui a fallu que 22 minutes pour inscrire le premier but d’un succès tranquille 2:0 face à la Lituanie. Avec un bilan défensif toujours parfait, les Anglais conservent largement la tête du groupe devant la Slovaquie, vainqueur à Malte, et la Slovénie, malgré sa défaite en dernière minute en Ecosse.
La situation dans le Groupe F

Le joueur
Être gardien de but à Turin a du bon ces temps-ci. Après le cap des mille matches professionnels atteint par Gianluigi Buffon, portier de la Juventus, son homologue du Torino Joe Hart est à l’honneur. Ses quelques interventions décisives contre la Lituanie permettent à l’Angleterre de rester la seule équipe des qualifications pour Russie 2018, toutes confédérations confondues, à n’avoir pas encaissé le moindre but : 450 minutes d’invincibilité pour le dernier rempart des Trois Lions.

La stat
4
- La Norvège a concédé, en Irlande du Nord, sa quatrième défaite en cinq matches et peut presque dire adieu à la Russie. Premiers de leur groupe de qualification et qualifiés pour les éditions 1994 et 1998, les Scandinaves n’ont plus participé depuis à l’épreuve mondiale, et devront vraisemblablement attendre encore quatre ans avant d’espérer y retourner.

Le saviez-vous ?
Si l’Angleterre est désormais la seule équipe à n’avoir concédé aucun but, c’est parce que l’Allemagne a vu ses filets trembler pour la première fois dans cette campagne de qualification. L’attaquant de l’Azerbaïdjan Dimitrij Nazarov est l’auteur de ce petit exploit et pourra s’en vanter à son retour en club. Il évolue en effet à Erzgebige Aue, en deuxième division allemande, dans un pays qui n’a plus de secrets pour lui puisqu’il y évolue depuis 2009.

Entendu…
"Nous les avons laissés rester dans le match plus que nous aurions dû. Nous étions un peu arrogants parfois, et ce n’était pas beau à voir. Résultat, nous avons rendu le match bien plus difficile pour nous qu’il n’aurait dû l’être" - Mats Hummels, défenseur de l’Allemagne